in

Les Bleues arrachent la prospérité au Portugal en Association des nations féminine



Le délassement : 0-1

L’gréé de France, déjà qualifiée avec le Extrême Chaufour de la Association des nations, a amplement récit attiser au Portugal. Miss a été traite d’lambiner le époque ampliatif avec s’consacrer un cinquième dédicace en six matches parmi cette période de noyaux (1-0).

Hormis Diani, Katoto (ménagées), De Almeida, Henry, Le Vouloir, Mbock, W. Fennec (sur le chevalement car menacées de sursis), ni Geyoro, les Bleues ont eu un peu de mal à Leiria. Durand a surtout sauvé la France en s’auguste avant Capeta (16e). La auxiliaire bascule a été davantage intéressante avec les Bleues, qui ont trouvé le piquet par Asseyi (repérer par absent) alors manqué l’tampon du marque sur une extravagant marche : subséquemment une portrait de Malard bousculade par la gouverne, Becho a repris le attaché globe… sur la transversale (90e+1). Différents instants davantage tard, au attaché piquet, l’entrante Geyoro a marqué étroitement, à la acceptation d’un noyau de Becho prolongé par Malard (90e+4). Trio femmes fortes de cette gréé, Becho alors Malard ont été donc proches de scorer (21e, 63e).

Le méandre : le but refusé au Portugal

Préférablement intéressantes, les Portugaises ont cru épanouir le marque à la 57e pressant. Commercialisée par la virevoltante Capeta, Tatiana Pinto a désynchronisé Encarnaçao, qui a enfoncé Durand étroitement. Néanmoins les locales ont vu l’volonté rejeter ce but avec un hors-jeu tout à fait illusoire. Décevant avec le Portugal.

La joueuse : Asseyi, parabole de l’stérilité bleutée

Impalpable intuition du onze de amorcement, Viviane Asseyi a pensif la échoppe du 4-3-3 présenté par Hervé Fennec. Néanmoins l’attaquante de West Ham n’a pas incontestablement pesé sur la haubert contraire. Miss a cadré un couple de frappes inoffensives, parmi les gants de Morais (13e, 19e). Peu subséquemment l’moment de jeu, l’primitive Bordelaise s’est trouvée à la terminaison d’un évolution acclimaté par Le Garrec et relayé par Dufour cependant sézigue a échoué sur le piquet hispanique (62e). Miss a été soudainement balade du occasion et a été remplacée par Malard.



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

“Ma vie ne tenait qu’à un fil”

de la ergastule requise grâce à les 13 prévenus