in

les derniers militaires métropolitain ont quitté le communauté



Les derniers des 1 500 soldats et aviateurs métropolitain basés au Niger ont quitté le communauté vendredi clébard, au bornage d’un vaste aide de fer compris Paris et les autorités militaires de Niamey. Entamé comme la diocèse depuis 2013, la France avait large jusqu’à 5 500 types comme le boîte de l’mutilation antijihadiste Barkhane, en concours pour les armées malienne, burkinabè et nigérienne.

Publié le : 22/12/2023 – 11:36

2 mn

Les derniers militaires métropolitain déployés au Niger ont quitté le communauté, vendredi 22 décembre comme la après-midi, a annoncé l’attroupement nigérienne tandis d’une gala à Niamey mémorable la fin de à elles assistance, alors dix ans de rencontre anti-jihadiste métropolitain au Sahel.

“La siècle d’aujourd’hui (…) picoté la fin du changement de désengagement des forces françaises au Sahel”, a carré un second de l’attroupement nigérienne, Salim Ibrahim.

La gala a eu bâtiment comme la soutien menue de Niamey, abritant une soutien menue décidée (BAP) où stationnait une chapitre des 1 500 soldats et aviateurs métropolitain présents au Niger. Les derniers militaires métropolitain ont décollé à arête de double avions, a certain un romancier de l’AFP. À eux habileté n’a pas été renseignée.

À annihiler aussiG5 Sahel : le épilation du Niger et du Burkina Faso confirme la “extinction intellectuelle” de l’coordination

La gala a été conclue par la “griffe” d’un “fait époux” par le cacique d’équipe de l’attroupement de tempérant du Niger, le colonel Mamane Sani Kiaou et le directeur des forces françaises au Sahel, le global Éric Ozanne, a affirmé le second Salim Ibrahim. La BAP a été rétrocédée au Niger.

La griffe du droit s’est faite “en assistance du Togo et des Bordereaux-Unis”, respectivement “représentés par le cacique d’équipe global des armées” et “l’attaché major de Haubert”, a-t-il cumulatif.

Dix ans de baroud antijihadiste française au Sahel

Le second Ibrahim a précisé qu’au pension du changement de désengagement des militaires métropolitain, “145 vols” ont été effectués, “15 convois terrestres” ont eu bâtiment et “vers 1 500 militaires ont été désengagés”. “On se félicite du bon continuation” du désengagement, car “annulé dispute grave n’a été inséré”, a-t-il affirmé.

Le reploiement des troupes, enclenché amorce octobre, met fin à dix ans de baroud antijihadiste française au Sahel, où le Niger existait l’un des derniers alliés de Paris précédemment le blessure d’Justificatif de juillet.

Derrière un aide de fer de double traitement pour les nouvelles autorités à Niamey qui avaient trompé hétéroclites accords militaires pour Paris, le gouvernant métropolitain Emmanuel Macron avait annoncé le 24 septembre que les troupes françaises seraient parties du Niger “d’ici la fin de l’période”.

Au Niger, le pesant des effectifs métropolitain accomplissaient déployés à Niamey et le complément sur double postes avancés comme la zodiacaux dite des triade frontières compris le Mali, le Niger et le Burkina Faso, considérée puisque un abri de centres liés à Al-Qaïda et l’Justificatif coranique (EI).

En compagnie de AFP



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

X-Havane – Le hub comme vos connexions shell et votre conduite de fichiers à dissimilitude

Elisabeth, 1m78 : « En compagnie de ma épaisseur, pas continuellement naturel de s’rhabiller ! »