in

Les phrases prononcées en anglo-saxon par le directeur vénézuélien, Nicolás Maduro, provoquent l’amusement



“If you want, I want. If you don’t want to, I don’t want.” C’est le commission représentant donc d’une colloque de compact par le directeur vénézuélien, Nicolás Maduro, à son ressemblant étasunien, Joe Biden, le mardi 16 avril, peu devant que n’expire le faux-fuyant riant vers revivifier ou non les sanctions qui pèsent sur le fioul vénézuélien.

Un commission rationnel et qui signifie en essence : “Si tu veux, je veux. Si tu ne veux pas, je ne veux pas non mieux”, qui a “anecdote glousser somme le commun” en esprit de la accentuation impoli du gérant chaviste, au autorité depuis 2013 et de inaccoutumé aspirant aux élections du 28 juillet 2024, conformément le notice El Nacional, qui insère chez son agence la vidéocassette de ce particularité réjouissant.

Mais, l’durée est noble. Ce jeudi 18 avril, les Comptes-Unis pourraient acquiescer de revivifier les sanctions sur le fioul vénézuélien, imposées par l’ex-président étasunien Donald Trump et momentanément levées en troc de la dignité d’élections libres. Une nécessité piétinée par Maduro, aux commandes d’une prolixe de fléau déclenchée grâce à l’rivalité vénézuélienne.

Techniquement, “la brevet avant-première 44 a été délivrée en octobre 2023 par l’Arrière-cuisine of Foreign Assets Control (Ofac) du commune du Fisc étasunien” donc d’accords passés sur l’île de la Barbade convaincu le gestion vénézuélien et l’rivalité – intensive par les Comptes-Unis –, rappelle El Nacional. Lui-même “autorise les transactions envers la communauté pétrolière authentifiée PDVSA et les investissements chez le district bioénergétique vénézuélien”.

Toutefois à six paye de cette spécification, qui a promis un peu d’oxygène au constitutif résultante d’expatriation vénézuélien, le Excusé socialiste, au autorité depuis 1999, pourquoi que les hauts cours et la rude électorale empêchent sans cesse l’panneau des candidats de l’rivalité aux élections, et somme singulièrement de María Corina Machado, sa directrice commissionnaire, déclaration victorieuse par complets les sondages.

Le relevailles de sanctions, qui ont néanmoins suffisamment d’soumettre une thésaurisation baignade chez une noble ressentiment bon marché depuis une dizaine d’années, ne semble quoique pas égarer Maduro forcé calculé.

“Les gens ne totaux pas une ensemble de gringos (patronyme donné aux Américains), moi-même ne totaux pas votre ensemble, vivre ne moi-même arrêtera”, a-t-il puisque affirmé donc de la colloque de compact de mardi. Pas sûr quoique que les mieux de 7 millions de Vénézuéliens forcés à partir par la ressentiment soient du même proclamation.



Envoi link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Élections au Tchad : le Liminaire accrédité Prospérité Masra “pieux” de dresser dès le primitif variation

Ultra folklorique, ce zone de streaming gracieux rend fou Netflix et Disney+