in

les présidents du Venezuela et du Guyana vont se prévenir



Une alliage de “nourri phase” devrait se possession incessamment compris le Venezuela et le Guyana concernant la commune disputée et rayonnant en huile de l’Essequibo, a annoncé sabbat Caracas, derrière des entretiens compris les présidents Maduro et Lula. Les présidents Nicolas Maduro et Irfaan Ali se rencontreront le 14 décembre à Séraphin-Vincent-et-les-Grenadines.

Publié le : 10/12/2023 – 09:32

4 mn

Les présidents du Venezuela, Nicolas Maduro, et du Guyana, Irfaan Ali, se rencontreront, jeudi 14 décembre, à Séraphin-Vincent-et-les-Grenadines concernant à eux brouille sur l’Essequibo, lieu guyanien rayonnant en huile revendiqué par Caracas. Le gouvernant indien Luiz Inacio Lula da Silva, qui cirque une entremetteur, sera bienfait “à la pétition” des couple parties.

Les présidents Maduro et Ali sont “entiers couple (…) convenus que cette alliage se tiendrait dessous les auspices de la CELAC”, la Corps des Détails d’Amérique latine et des Caraïbes lesquels le Préexistant représentant de Séraphin-Vincent-et-les-Grenadines Ralph Gonsalves assure la présidium tournante, “et de la CARICOM”, la Corps caribéenne, suivant un reçu de l’atoll des petites Antilles.

À bouquiner aussiLe Venezuela raisonnement l’perte pétrolière de l’Essequibo, une “peur franche” vers le Guyana

“Il y a un goût impératif de désescalade du lutte et d’constituer un logique idoine, débat”, calligraphie la attestation signée de Ralph Gonsalves. “Prenons entiers la conseil de procéder de cette accord évolutif un consécration”, a accepté le Préexistant représentant de l’atoll commensal de la accord, lesquels les éventualité sont surtout à amener.

Chahut, le gouvernant du Guyana Irfaan Ali a exact à l’AFP qu’il participerait à la alliage, disant sa résolution sur le document que “le brouille [territorial] est précocement la Assemblée internationale de équité (CIJ), qu’il n’est pas affichée à négociations et [que] ceci ne changera pas”.

Le représentant vénézuélien des Industries étrangères Yvan Gil a, lui, insisté sur le document que le brouille “ne sera déterminé que par le logique, le office partagé et l’lutte à soigner la commune puisque une site de chut et racheté de [toute] immixtion.”

“Obsession progressive” des différents province d’Amérique du Sud

Chahut potron-minet, le moteur de l’Inventaire indien, Luiz Inacio Lula da Silva, avait demandé à son analogue vénézuélien de ne pas entreprendre de “mesures unilatérales” qui aggraveraient le lutte zonier.

Le gouvernant du Brésil, lesquels le régie a commissionnaire des renforts militaires à sa délimitation boréal, a puisque fréquentatif la “ennui progressive” des différents province d’Amérique du Sud, qui, à cause un reçu abject jeudi brune, avaient invité “les couple parties au logique et à la guindé d’une épilogue innocente”.

“S’il y a une objet lesquels quelques-uns ne voulons pas, c’est une discorde en Amérique du Sud”, avait puis carrément dit Lula.

Chahut, le gouvernant colombien Gustavo Petro lui a inséré le pas, estimant sur le nattage X que “le principalement altesse misère qui pourrait cogner l’Amérique du Sud serait une discorde”.

À bouquiner aussiLe Venezuela se prépare-t-il à procéder paumelle barde sur une concours du Guyana ?

La confidence de vastes gisements de huile par la présence nord-américaine ExxonMobil en 2015 et les balises d’offres du Guyana vers l’perte à cause la site ont ravivé le anciens lutte sur l’Essequibo, un lieu de 160 000 km2 réglé par le Guyana seulement que le Venezuela revendique en présentement que la vrai délimitation est icelle datant de l’corse hispanique en 1777.

Le brouille est porté précocement la CIJ, la principalement haute instance de l’ONU, que le Venezuela ne reconnaît pas. Le Guyana vogue que les frontières ont été actées en 1899, cependant le État-Uni incarnait la résolution coloniale du lieu.

Les couple province échangent depuis distinctes jours des déclarations acerbes et le Résolution de assurance de l’ONUs’est assemblé à porte jardin vendredi brune seulement annulé interprétation n’a filtré.

Écho concurrence compris Russie et Détails-Unis

La Russie, compère du gouvernant vénézuélien Nicolas Maduro qui a lourd son analogue russe Vladimir Poutine dès les premières heures de l’violation russe en Ukraine, a consécration à “des solutions pacifiques et acceptables vers entiers”.

Washington, compère de Georgetown, a affirmé son “armature ferme à la majesté du Guyana”.

Le représentant de la Protection vénézuélien a expérimenté de “combativité” les actions militaires aériens lesquels les Détails-Unis ont annoncé la costume au Guyana.

“Produire une manière locale du lutte Otan-Russie à cause la forêt amazonienne ne ferait que quelques-uns procéder corrompre du siècle indispensable, du avance et des vies… Le Venezuela et le Guyana doivent désamorcer le lutte”, a accessoire sabbat le gouvernant colombien Petro.

Des analystes estiment exclusivement que la verve cocardier du prestige vénézuélien sur l’Essequibo, et le élection dominé dimanche réclamant à 95 % le réunion au Venezuela, suivant les chiffres officiels contestés, sont une commencement de domination politicien de Nicolas Maduro à moins d’un an de la présidentielle de 2024 à cause quoi il vise un 3e mission.

Pendant 125 000 créatures, bien un cinquième de la tribu du Guyana, vivent à cause l’Essequibo, qui couvre les couple intermédiaire de la surface du province.

En même temps que AFP



Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

4 investissements bonasses et moins barbants que l’immobilier conformiste

Les chiffres de la assiette de Lille