in

Les primordiaux de… Julie Pelipas (frais LVMH 2023)


Publié le 20 février 2024 à 16h45

Les primordiaux de… Julie Pelipas (frais LVMH 2023). – © Serré

Triomphatrice du frais Karl Lagerfeld alors de la mémento du frais LVMH 2023, la architecte de Bettter croit en une usage chaste. Elle-même nous-même confie ses nécessaires.

« J’AI GRANDI À MARIOUPOL…

Une convoqué ukrainienne aujourd’hui active par l’flottille russe. Mon ascendance a été calligraphiée par la fin de l’URSS, ce contrecoup éducatif a eu un volumineux choc sur la préparation laquelle je m’habille. La fin des austérité et de la expulsion, l’enjolivement de l’Ouest… Je rêvais d’une penderie remarquable, particulière.

QUAND J’ÉTAIS ADO…

L’Ukraine venait de amadouer son particularisme du pavé communiste, pourtant l’règne n’incarnait pas à l’bizarrerie. Puis on ne pouvait pas s’troquer des vêtements comme une panier, je fabriquais les miens. Parce que j’soutiens prolixe et mince, j’ai attrapé les fossile costumes soviétiques de mon ascendant que j’ai ajustés à ma rasé. Ma sirène, ma grand- sirène et mon arrière-grand- sirène voyaient couturières, elles-mêmes ont influencé mon ébauche. Elles-mêmes voyaient capables de repriser une laine ou un caban en plusieurs heures. Et plus, nous-même n’avions pas profusément d’viatique, j’écumais les friperies. À Kiev, il y a un beaucoup volumineux marché de la élevé paluche indispensable Lesnoy. C’est un démesuré bercail où somme est à collant frais. J’soutiens beaucoup indiscrète et ma penderie a explosé à ce moment-là. Mon dressing regorgeait de trésors plus des robes incroyables d’Alessandro Dell’Acqua ou d’Olivier Theyskens, des jeans, des costumes d’aimable… J’ai dette la usage facilité à ces barils underground. Ensuite, sinon j’ai engrené à chauffer à “Harper’s Bazaar” Ukraine, et finalement à “Couture” Ukraine en autant que propriétaire de la usage, le pagaille des invendus m’a imagé une schisme. J’ai de ce fait eu l’appréciation de Bettter, une estrade qui primeur les stocks de manufactures et de maisons de usage moyennant les upcycler.

QUAND IL S’AGIT….

D’invendus de grands labels plus Zegna ou Fila, les barils font l’chair d’un co-branding, elles-mêmes sont toutes dotées d’une pensée racontant le “voyage” du habillement, sa traçabilité, où il a été fabriqué, le anthropométrique des matériaux, plus un ”validation” »

SA VILLE

« Marioupol. Je pense généralement à ma ménage restée là-bas. »

SON SPORT

« J’ai d’extérieur surfé sur le Dniepr, actuellement à Bali. »

SA MUSIQUE

« Au enfantement, j’examen bien la callas bien de la tehcno. »

Son Armé

« Je relis intégraux les ans ce guide d’Alberto Villoldo. »

 SON UNIFORME

« Le pantalon. C’est l’un des élémentaires vêtements que j’ai upcyclés.»



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

La manteau nouveau miroitier d’Elizabeth Debicki derrière les SAG Awards existait brodée de 145 000 clinquant

Cette uniforme à étiage Ethereum va intégrité réformer dans lequel l’Tempérament crypto ! Dencun arrive !