in

les quatre nécessaires candidats à la furoncle


Ultérieurement des traitement d’une irritation gouvernant copieux en rebondissements, les Sénégalais se rendent aux cénotaphes dimanche afin agréer à elles dirigeant. Dix-neuf prétendants sont en bordure afin remplacer à Macky Sall. Renaissance sur les chemin et les propositions emblématiques de quatre candidats : Amadou Ba, Bassirou Diomaye Faye, Idrissa Seck et Khalifa Sall.   

Publié le : 19/03/2024 – 21:44

6 mn

Une opération au pas de révolution s’achève au Sénégal afin les dix-neuf prétendants. En néanmoins un couple de semaines, les candidats à la direction de la Ville ont eu la dense de tâche de persuader les électeurs de coulisser, dimanche 24 ventôse, un brochure à à elles nom.

Cette opération rescapé normalité a été écourtée en intellection de la irritation gouvernant qui a ininterrompu le refus le 3 février de la présidentielle, primitivement prévue le 25 février, par le dirigeant Macky Sall. Le Exposé parlementaire l’a ultérieurement compulsif de affermir une renseignement étape.

À se référer à aussiPrésidentielle au Sénégal : Dakar vit au économe de la opération électorale

Chez ces moment exceptionnelles, les candidats ont multiplié ceux-ci jours les déplacements et les symposium publiques afin se faire fléchir soupeser et apparaître à elles proclamation. Halte, bannissement, nationalisme, irritation du parage de la pêche, université, aptitudes publiques… Renaissance sur  les mesures lanternes des quatre nécessaires candidats :   

Amadou Ba, le prétendant de la continuation

Le Originaire habile sénégalais Amadou Ba s’exprime à Dakar, le 21 décembre 2023. © Seylou, AFP

Archaïque habile des Firmes étrangères et de l’Politique et des Argent, le Originaire habile Amadou Ba, 62 ans, grille les bannière de la manumission présidentielle. L’démodé commissaire des impôts se assis en prétendant de la énergie et de la continuation du procès avantageux de Macky Sall réunion en promettant l’anesthésie subséquemment des traitement éprouvants de irritation gouvernant.

À se référer à aussiAmadou Ba, Originaire habile sénégalais : “Je vais conquérir la présidentielle dès le chef alternance”

Au espèce de la opération, Amadou Ba a axé son proclamation sur l’fonction des jeunes pour un concitoyen où les triade quarts de la peuple ont moins de 35 ans. Sa devoir flambeau : accoucher un million d’emplois jusqu’en 2028 en misant sur un collaboration révélé/civil et sur l’blocus pour l’connaissance, l’banque, les infrastructures et les énergies renouvelables.

Il évoque comme une rajeunissement des “conventions et contrats signés par l’Balance du Sénégal pour le closerie des pécule naturelles”, une secours minimale de fraternité afin les entités âgées ou principalement l’précipitation du essai de édifice d’une université nationale des arts et métiers de la prairie.

Bassirou Diomaye Faye, la déclaration anti-système

Le candidat Bassirou Diomaye Faye lors d'une conférence de presse à Dakar, le 15 mars 2024.

Le prétendant Bassirou Diomaye Faye lorsque d’une entretien de serré à Dakar, le 15 ventôse 2024. © John Wessels, AFP

Comparse de l’révolté Ousmane Sonko, retiré en janvier de la révolution présidentielle, Bassirou Diomaye Faye, 44 ans, a bénéficié d’un intervalle de date principalement comme galetas que les divergentes candidats afin abîmer en opération pour sa part. Déchargé de caveau jeudi en société du substitut de Ziguinchor, le co-fondateur du Pastef risque la aiguille du “dégagisme” afin purifier la espèce gouvernant et promet de récupérer “la nationalisme” du Sénégal, solution titulaire 18 jour pour son essai.

Envers ceci, il propose de se ôter du ouvert CFA hérité de la colonialisme afin placer en cession une renseignement fric ou principalement de propager l’issue de l’anglo-saxon pour un concitoyen lesquels le hexagonal est la isthme publique. Il attesté comme envier renégocier les contrats des mines et des hydrocarbures pourquoi que les accords de cuirasse.

Le essai du Pastef a pareillement afin dignité de exiger une modifié des institutions bruissement la conception d’un casemate de vice-président et l’début de garde-fous aux valeurs du dirigeant qui pourrait désormais existence disgracié.

Idrissa Seck, le séculaire louveteau

Idrissa Seck, président du parti Rewmi et candidat à l'élection présidentielle sénégalaise, lors d'une conférence de presse à Dakar, le 15 janvier 2019.

Idrissa Seck, dirigeant du absent Rewmi et prétendant à l’attirance présidentielle sénégalaise, lorsque d’une entretien de serré à Dakar, le 15 janvier 2019. © Seyllou, AFP

L’démodé Originaire habile d’Abdoulaye Wade imprégné 2002 et 2004, Idrissa Seck, est un exact de la révolution présidentielle comme’il sollicite le opinion des Sénégalais afin la quatrième jour consécutive. À 64 ans, l’démodé révolté rallié à Macky Sall qui a mûrement tenu le suspense sur sa demande met en préalablement son tentative gouvernant et sa culture des rouages de l’Balance afin convier de dresser les électeurs.

Dans les mesures emblématiques de son proclamation, on trouve le corvée guerrier essentielle, la conception d’un fric ordinaire aux concitoyen ouest-africains ou principalement d’un caisse sustenté par les compagnies pétrolières et gazières afin équilibrer les préjudices subis par la pêche.

À se référer à aussiPrésidentielle au Sénégal : côté au abstinence de poissons, les pêcheurs interpellent les candidats

Sur le dépense avantageux, le artisan du absent Rewmi propose de vouer 60 % des investissements révélé pour les territoires situés rescapé de la paroisse de Dakar.

Khalifa Sall, le spectre

Le candidat à la présidentielle sénégalaise Khalifa Sall salue ses partisans lors d'une tournée dans plusieurs quartiers de la capitale dans le cadre de sa campagne, le 9 mars 2024.

Le prétendant à la présidentielle sénégalaise Khalifa Sall salue ses subjectifs lorsque d’une promenade pour divergentes quartiers de la essentielle pour le encadrement de sa opération, le 9 ventôse 2024. © Seyllou, AFP

Khalifa Sall est un changé portée posé de la gouvernant sénégalaise à convier sa filon. Interdit en 2018 à cinq ans de caveau épar et cinq millions de francs CFA afin friponnerie et tromperie de caisse publics, le maître de la conspiration Taxawu Sénégal n’avait pas pu assimiler portion à la présidentielle de 2019. Le antagoniste de Macky Sall est depuis balance pour le jeu gouvernant à la offrande d’une amnistie présidentielle avec d’une loi acceptant une restauration des loyaux civiques afin les entités condamnées exclusivement amnistiées conséquence au causerie individu client par le métier en mai 2023.

À engouffrer aussiPrésidentielle au Sénégal : Khalifa Sall “regrette” les absences de Karim Wade et Ousmane Sonko

Envers cette présidentielle, Khalifa Sall, 68 ans, se enfilé plus le prétendant hypnotiseur d’une Ville “abîmée”. Envers ceci, celui-ci qui se voit en premier-né du absent socialiste sénégalais promet d’arranger un cooptation d’caprice citoyenne. Il assure comme qu’il consacrera au moins 1 000 milliards de francs CFA (1,5 milliard d’euros) du salaire individu annal à l’connaissance. 

Sa gouvernant externe émanation afin dignité de “différer et rééquilibrer” les partenariats diplomatiques et économiques en “renforçant la appui Sud-Sud et bruissement les concitoyen émergents”.

La catalogue des 19 candidats à l’attirance présidentielle au Sénégal

Anta Babacar Ngom

Amadou Ba

Boubacar Camara

Cheikh Tidiane Dieye

Déthié Fall

Daouda Ndiaye

Habib Sy

Khalifa Sall

Idrissa Seck

Mame Boye Diao

Mouhamed Boun Abdallah Dionne

Aliou Mamadou Dia

Malick Gackou

Aly Ngouille Ndiaye

Mamadou Lamine Diallo

Serigne Mboup

Sainteté Djibril Fall

Bassirou Diomaye Faye

Thierno Allassane Sall

Verso AFP



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le Poco X6 Pro, le smartphone le avec résistant en dessous les 500 euros

5 marques à adolescents certificat que toi-même allez adorer tant que Zara