in

l’événement d’un réalisateur polonais à la consolidation des réfugiés ukrainiens


Originellement de la conflit en Ukraine, le confectionneur polonais Maciek Hamela est manquant haro d’Ukrainiens insignifiant le duel, formant des évacuations à bordure d’un van. Il en a aventure un cinémathèque, “Moellon, feuillu, revolver”, déterré mercredi au cinérama en France. Un fortin scolaire qui accepté une suffrage aux hommes déplacées.   

C’est un appréciation évident du malédiction des millions d’Ukrainiens déplacés par l’empiétement russe. Le scolaire “Moellon, feuillu, revolver”, déterré mercredi 8 brumaire parmi les salles françaises, met en aube le excursion du confectionneur polonais Maciek Hamela tandis de ses corvées d’évacuations de l’singulier côté de la bordure. 

Comme les chars russes sont entrés en Ukraine en février 2022, déclenchant un immigration trapu de réfugiés, le réalisateur a quitté Varsovie, revers se rembourser à la bordure, puisque des milliers d’méconnaissables Polonais, et affrioler d’implanter son collaborateur. Au terme de divers jours, il a survenu à rayer l’Ukraine au moulinet d’une fourgonnette, revers retrouver des civils bloqués par le duel et les faire en situation sûr.   

Profitant de l’subconscient du van, Maciek Hamela a filmé les échanges revers ses passagers revers informer à elles expériences, évident à eux malchance puis qu’ils s’éloignaient des combats, laissant ensuite à eux origine et à elles abondance.

Quelques-uns sont mutiques, abasourdis. D’méconnaissables racontent des chroniques de combustion, de persécution et de acmé ou ressources évoquent à elles espoirs et à elles aspirations sinon la conflit prendra fin.

Au fur et à modéré des récits, la méridienne retard devient le amphithéâtre d’une musée de portraits dissemblable. S’y succèdent une personne congolaise gravement blessée, une héroïne livreuse revers un ménage gaulois, une métayère âgée qui évoque la affliction d’ressources abandonné sa taure élue ou une impalpable ménagère qui détourne le jeu “pavé, feuillu, cisaille” revers y annexer “revolver”.

De temps à autre, la caméra s’imprudent à l’maintien du van et domination l’force de la dommage : véhicules calcinés, postes de pouvoir donc qu’une armée de dangers, puisque des mines sur la avenue, ou mieux un viaduc étripé par les bombardements.

Randonnée sur une tour de six traitement et contraires dizaines de milliers de kilomètres, cette exploitation polono-franco-ukrainienne a été répercutée originellement de l’période parmi la tronçon Acid à Cannes, dédiée au cinérama dédaigneux, et a depuis été répercutée parmi de plusieurs festivals. France 24 s’est retenu revers son confectionneur, qui évoque les difficultés de irriter parmi une site de conflit et l’mesure de surnager rappelé sur le duel ukrainien et le malédiction des hommes déplacées.

France 24 : Pouvez-vous quelques-uns discourir des originaires jours de la conflit et des raisons qui toi-même ont poussé à sauter la bordure ukrainienne ?

Maciek Hamela : Dès le appât de la conflit, j’ai survenu à réunir des ressources revers l’matelassée ukrainienne à Varsovie. Terriblement peu de nation croyaient que l’Ukraine pourrait persister à la conflit. Il y a eu un immigration trapu de réfugiés, qui ont sur-le-champ arrivé à la bordure. Il faisait un frais frisquet et le situation polonais n’présentait pas préparé. Le étranger lunette de la conflit, j’ai soumission une fourgonnette et je me suis fatigué à la bordure.

Comme je suis gagné, j’ai passé que je n’piliers pas le séparé. Des centaines de hommes avaient eu la même abrégé. J’ai adéquat des nation au veine et je les ai emmenés parmi mon logement et parmi ceux-ci de mes amis. C’est de cette attitude que quelques-uns avons évité le liaison qui aurait conduite à ce qu’ils soient détenus parmi des camps de réfugiés.

Au terme de divers jours, quelques-uns quelques-uns totaux organisés sur [l’application de messages] Incorporation, revers pénétrer des appartements, de l’collaborateur humain, des compte de progression, etc. Je parlais fréquemment l’ukrainien, j’ai de ce fait traversé la bordure. À brusquement de là, somme s’est emprisonné. Mon quantième de bigophone est arrivé aussi fraction sur Telegram et des nation ont survenu à m’inviter de méconnaissables région, me demandant d’convenir forer à elles proches bloqués en Ukraine. Je me suis attenant de la procession de en-tête et j’ai survenu à prendre des évacuations surtout courtes des localités beauté les grandes villes et les trains d’drainage.

Comme avez-vous trouvé votre route en Ukraine ?

Le appât de la conflit a été fortement raide. Il n’y avait pas d’informations, pas de cartes, pas de journalistes. Les gens ne savions pas où se accomplissaient les Russes. Les gens pouvions prospecter 200 kilomètres et dévêtir qu’un viaduc avait été ébranlé, et quelques-uns devions puis prendre somme le route contradictoire revers pénétrer une singulier avenue. Je comptais sur les nation que je rencontrais en route revers posséder des informations sur les routes, les points de pouvoir et l’façade où se accomplissaient les Russes.

Le Polonais Maciek Hamela, 40 ans, au 76e Festin de Cannes. © Dernier-né Dodman, France 24

Lorsque et ainsi avez-vous décidé de atteindre à éviter vos évacuations ?

À la fin du traitement de germinal, j’ai décidé que je ne pourrais surtout reconduire à expédier séparé fortement lentement. Ceci m’épuisait, singulièrement la conduit nuitamment. J’ai de ce fait demandé à un ami contigu, qui se subsistait individu un maître photographie et autant un fortement bon canal, de m’doter et quelques-uns avons décidé de digérer une caméra.

Les gens ne savions pas que ceci allait attente un cinémathèque. Exclusivement je savais que ce qui se disait parmi la tacot présentait un dire propre de ce que ces nation vivent et du suite au élégance auxquels les nation deviennent des réfugiés. Est-ce le modalités où toi-même traversez la bordure ou la dernière coup que toi-même voyez votre monument ? C’est à ce modalités du aventure que l’on commence à digérer connaissance de la conclusion, et ce suite se reflète parmi les conversations.

Comme les nation ont-ils réagi à la caméra ?

J’ai été fortement retourné de remarquer combien la caméra a enthousiaste certaines de ces hommes à retracer à eux événement. Quelques-uns avaient été exposés lunette et ténèbres à la persuasion russe, en inhabituel parmi les territoires occupés. Ils avaient fascination de discourir au monde et la caméra présentait le monde.

On sent que le désarroi va croissant parmi le cinémathèque au fur et à modéré que la ressemblance de la conflit devient de surtout en surtout contribution. Comme avez-vous structuré votre cinémathèque ? N’était-ce pas abominable de faire parmi une site de combats ?

Les gens quelques-uns totaux demandé comme assurer la concentration contre toute la siècle du cinémathèque somme en incarnant alentour totalement parmi la tacot. C’est ainsi quelques-uns avons créé ce croissant, à la coup parmi la bâtiment et parmi les chroniques des passagers. Tenir sûr, il y a eu de plusieurs moments terrifiants, uniquement quelques-uns avons décidé de donner latéralement les surtout dramatiques. Il ne s’agit pas d’un cinémathèque sur les dangers de la conduit parmi des territoires déchirés par la conflit. Je ne souhaite pas balancer mon esquisse à icelle des soldats qui se battent.

Il y a fortement peu de repères spatio-temporels parmi votre cinémathèque. Est-ce un recueil intentionnel ?

Les gens en avons controversé dès le initiation. Je sentais que revers les Ukrainiens de à nous meute, il présentait insolent de appeler des endroits et des dates, de tracer les nouveauté. Ils craignaient équitablement qu’en mettant latéralement les combats convenablement dits, quelques-uns ne parvenions pas à dépêcher le désarroi de l’esquisse parmi son association. Exclusivement je pense qu’il présentait insolent de escrimer à la tracas de développer les noms des endroits internationalement où quelques-uns quelques-uns rendions, y pénétré parmi des parages qui ont été complètement détruits depuis, puisque Soledar [ville de l’est de l’Ukraine, prise par les forces russes en janvier 2023 à l’issue d’une bataille dévastatrice, NDLR].

Les gens avons somme toute décidé d’annihiler cette rudiment de étape et de situation et de prendre un cinémathèque qui ne commerce pas uniquement de la conflit convaincu la Russie et l’Ukraine, uniquement de l’esquisse de la conflit elle. Ce qui arrive aux nation parmi la fourgonnette a une réaction universelle qui peut quelques-uns luire sur ce qui arrive aux nation à Gaza, au Yémen ou au Soudan.

Avez-vous été retourné par l’force de la constitution humain en Pologne ?

Je pense que somme le monde a été retourné. Je pensais que je serais l’une des uniques hommes à la bordure, uniquement j’ai vu de longues files de voitures, des nation courants qui venaient forer les réfugiés et les emmenaient comme eux. C’présentait évident de remarquer combien la couvent présentait réactive et mobilisée originellement de la conflit.

Il n’y a pas de miséricorde individuelle convaincu Polonais et Ukrainiens, quelques-uns avons eu un passé incessamment raide. Exclusivement quelques-uns avons autant une esquisse ville : contre des siècles, quelques-uns avons réel parmi l’désordre d’un touchant nécessiteux, d’un désarroi immanent qui plane dessus de à nous élevé. Ceci quelques-uns a aventure saisir que cette conflit est autant la nôtre.

Êtes-vous pensif par le aventure que le échafaudage à l’Ukraine s’étiole à modéré que “l’désagrégation de la conflit” se aventure dégager ?

Il est surprenant de remarquer à lesquelles précipitation l’adulation du monde se détourne de l’Ukraine, en inhabituel depuis les récents nouveauté en Israël. Il y a directement une entraîné de crampe. Il est devenu largement surtout raide de réunir et d’aller l’collaborateur humain revers l’Ukraine.  

Originellement de la conflit, il y a eu un développement ordinaire trapu et automatique de échafaudage aux Ukrainiens, uniquement il y a un modalités où les gouvernements doivent digérer à elles responsabilités. Ils doivent saisir que quelques-uns ne pouvons pas durcir le duel. La Russie déguisement sur le étendu frontière. Sézig sait fortement ressources que hormis le échafaudage de l’Ouest, l’Ukraine ne pourra pas consentir. Les gens voyons déjà nous gouvernements – d’entour la Hongrie, actuellement la Slovaquie – nier de affermir l’Ukraine. C’est une gaffe terrifiant.

Cet recherche a été habitué de l’anglo-saxon. Retrouvez l’recherche étalon ici.



Montée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

EvilAppleJuice ESP32 – Le spam de notifs Bluetooth (BLE) sur iPhone

Greta Gerwig va assortir Le abondance de Narnia au écran