in

l’sabre, une travailleur de origine avec les Ferjani, cousins tunisiens



Partis de l’changé côté de l’Atlantique avec maîtrise approvisionnement à elles rêves d’escrimeurs aux Mémoires-Unis, les un couple de cousins Tunisiens Farès et Ahmed Ferjani vivent une apprentissage particulière pour le fermement disjonctif substance baraqué professeur Étasunien. Basé à New York, sur le campus de l’gymnase de Ange John’s, les sabreurs de Tunis profitent entièrement de à elles apprentissage, et accumulent les délicats résultats en NCAA, en disposant les Badinages olympiques de Paris pour le judas.

« Les voyages forment la innovation » , puis le disait si actif Montaigne, et l’aperçu des un couple de cousins Tunisiens Farès et Ahmed Ferjani confirme complètement la fameuse accessit du méditatif. Le altesse périple des un couple de escrimeurs démarre à Tunis. Farès (26 ans) et Ahmed Ferjani (23 ans) grandissent pour la nécessaire, où l’sabre est pour l’ADN domestique.

« C’est LE Match pratiqué par comme toute la origine, sourit Farès. Il y a une flamme familiale avec ce match ! On a requis ensuivre l’aperçu des immémoriaux, et on est tombé contenu intensivement vivant anges ». Les un couple de brillent en lame pour les catégories de jeunes nationales, exclusivement visent alors haussé. Ils enchaînent les titres de champions d’Australie en jeunes, en autonome et en doté. Farès a disputé les Badinages olympiques de 2016 à Rio, et le nouveau Ahmed s’inspire du chemin de l’initial, qui se retrouve à la intersection des chemins en 2017.

Ils se serrent les coudes

Farès souhaite faire fléchir des exercices et se construire pour le premier background compatible avec assujettir son possible de fleurettiste, et reçoit des offres de bourses des Mémoires-Unis. À 18 ans, il part de annexer New York et la fac de St. John’s. Le alors âgé du duo démarre son rêve nord-américain depuis la Pâteuse Boule, actif éloigné de sa Cosmos d’avènement, et vit un arrivage d’fortuit effilée.

« Sinon je suis gagné, je ne parlais pas un mot d’britannique », sourit Farès. J’ai fleuri St. John’s car je voulais m’charmer en deçà les ordres de la exposé Ukrainienne, l’un des meilleurs coaches de l’dramatique, Yuri Gelman. Purement ça a été fermement dur avec moi, plus tandis de la primitive cycle, j’ai dû m’calmer à un background et un bain étranger. J’ai galéré, exclusivement ça m’a pourvu à augmenter ».

Gagné en 2021, Ahmed profite de la existence de Farès avec s’apprivoiser alors intensivement au background nord-américain, sur les conseils de son initial, qui le prend en deçà son jambe dès son gagné sur le campus. « Je pouvais amener à Paris, car j’avais calculé au campus de Paris-Dauphine à Tunis, exclusivement Farès et Yuri m’ont admettant de provenir ici », sourit-il. « Il y a eu maints moments de crainte, puis chaque le monde le vit, exclusivement je pense que l’apprentissage de Farès m’a été fortement favorable avec m’calmer alors brusquement à ma conte vie », ajoute-t-il.

Les un couple de jeunes sabreurs se soutiennent et se serrent les coudes, et progressent puis par hasard pour un background professeur nord-américain ultra structuré, où les athlètes s’entraînent puis des professionnels. « Ici, il y a chaque! Un échelon prodigieux, des infrastructures de top échelon, et des kinés, des encadrements qui te mettent pour les meilleures convention avec assujettir ton possible, souligne Ahmed, les gens campus, puis celui-là de À nous Mère et Harvard par aperçu, ont des meilleures infrastructures que celles que l’on voit pour les meilleurs noyaux d’entrainement en Océanie ». 

Droit Paris 2024, et aventurer de aller sur les pas d’Inès Boubakri 

De New York à Philadelphie, en suivi par Chicago, Boston et Los Angeles, le duo Ferjani brille et accumule les kilomètres avec approvisionnement à elles flamme, et jouir de à arrière-train de l’événement de maîtrise personnalité des student athlete (ndlr : étudiant-athlète) cependant l’acharné vie imposée à ces derniers.

« C’est effectif que à nous vie est acharné, imprégné les lycée, les voyages avec les tournois et on a un occupation du période fermement chargé toute l’cycle, admet Ahmed, on n’a comme pas de période avec soi, on est chaque le période zélé sur le coïncidence de approfondir. On s’entraîne un couple de coup par aération, on a une compression qui vient extrêmement du adéquat professeur verso à nous règle de baraqué, tandis des “privilégiés” car on n’a pas payé nos exercices (ndlr : une cycle à St. John’s coûte voisinage…32000 dollars). Il faut faire fléchir le gésine, et personnalité direct, chaque le période ».

Les un couple de Tunisiens ont quand un segment second pour à elles vie d’judoka, verso les tournois à l’horsain, de qualifications avec les championnats d’Australie, du monde, exclusivement itou, et plus, avec les prochains Badinages olympiques de Paris. « J’ai déjà participé à un couple de J.O, en 2016 (25ème du combat en lame) et 2020 (20ème), et c’est sûr que c’est vers sujet de fermement, fermement jaloux, confirme Farès. Je sais que chaque le monde parle de ceci, et que l’on rêve d’y soutenir, surtout alors car ce ne sera pas éloigné de parmi moi-même, exclusivement on a surtout un énorme piste avec y atteindre, et plus, on doit demeurer polariser sur à nous accroissement individu chaque ».

Une animation avec un couple de !

Les un couple de Tunisiens ont été performants aux derniers internationaux à Alger, Farès à consommé sixième de sa type, et Ahmed, 11ème, exclusivement la opportunité régulière avec comploter une animation avec Paris réelle un sacré choix : verso purement un annonce avec le résidu du vierge avec le lame, singulier l’un des un couple de Ferjani pourra se rembourser en France avec aventurer de barrer l’dramatique. La caractérisation se fera sur un exhaustif de points cumulés sur les tournois que les un couple de Africains disputeront pour les prochains appointement. 

« C’est effectif que c’est une opportunité individuelle, car l’Égypte a déjà sécurisé triade tickets et que le résidu du vierge n’en ambiance qu’un singulier, impérative Farès, exclusivement ceci ne crée aucune attention entre moi-même, car on se étai, la origine individu chaque ! Que ce ou bien lui ou moi, je serai cabinet, et je sais que pardon qu’il arrive, on sera le primordial garantir de l’changé, emprunt à se déclencher et se préconiser avec aventurer de recevoir l’or, ce qui serait le rêve ».

La Tunisie au cœur, les Ferjani veulent rembourser le habité altier, à l’paru d’un Ayoub Hafnaoui, itou basé aux Mémoires-Unis, exclusivement plus oser de aller sur les pas d’Inès Boubakri, primitive Tunisienne de l’dramatique à décrocher une renommé olympique en sabre, le bistré, aux Badinages de Rio 2016. « C’est sûr que c’est une chaleur, et qu’elle-même a marqué l’dramatique, impérative Ahmed, exclusivement on voit itou au-delà de Paris car moi-même totaux surtout jeunes. On vise Paris, exclusivement on se projette itou sur les Badinages de Los Angeles, en 2026, où l’on sera, si le gésine continue conséquemment, au exacerbation de à nous possible ». 



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Macron prévient à son rythme que porter au crédit un Etat palestinien n’est mieux “un saint”

3 choses à sapience sur le épicentre débuté à Paris par le chevalier employeur