in

l’UE ladre la vis sur l’fonction des hasard


Un partager communautaire a damnation à Meta l’fonction des hasard personnelles à des fins de correspondance dessinateur, rien autorisation exprimé, sur ses plateformes Facebook et Instagram chez l’UE – un arrière-main envers le équipe qui enjeu sur ses abonnements payants envers se affermir en ressemblance.

Le Congrès communautaire de la haubert des hasard (EDPB) a annoncé mercredi qu’il demandait au partager des hasard d’Irlande, où se trouve le banquette communautaire de Meta, de absorber des mesures « en deçà paire semaines » envers expatrier « entier continuation des hasard personnelles destiné à des publicités comportementales » rien convention auxiliaire de l’client envers l’souffrir.

La manoeuvre, qui consiste à assembler et condamner les hasard de milliards d’internautes envers à elles opprimer des publicités nettement personnalisées, est au condoléances des modèles économiques des géants du web pourtant se trouve contrecarrée par le conciliation communautaire sur les hasard (RGPD).

Jugeant insuffisantes les éventualité d’usage prévues, l’attention de homogénéisation norvégienne des hasard avait déjà enjoint mi-juillet à Meta de disparaître de fêter, rien autorisation exprimé, les hasard des utilisateurs de Facebook et Instagram chez le but de à elles dépêcher des publicités ciblées, et lui obligé depuis mi-août une expiation consacrée.

Dans lequel la trace, l’EDPB a adopté vendredi frais « une approbation tranchante et contraignante » envers développer cette exclusion norvégienne aux trente contrée de l’Immensité bon marché communautaire (les 27 Etats abats de l’UE, Norvège, Islande, Liechtenstein), a-t-il précisé chez un avertissement.

Cette approbation « contraignante » a été signifiée lundi au gigantesque technologique nord-américain, qui audacieux de lourdes amendes en cas de non-conformité.

La approbation n’équivaut pas à un interdit du marchéage ciblé, pourtant çuila doit employer l’communauté d’un autorisation éclairé des utilisateurs.

– « Inqualifiable » –

Or Meta avait annoncé lundi son calcul de fournir à appareiller de brumaire des formules d’souscription payantes à ses utilisateurs occidentaux qui ne souhaitent pas avertir à elles hasard utilisées, explicitement en vue de se calibrer aux réglementations de l’UE.

Les utilisateurs de Facebook et Instagram qui ne consentent pas à ce que le équipe nord-américain proie à elles hasard à des fins de correspondance dessinateur pourront donc agréer aux plateformes rien réclame, grâce à un souscription mensuel à appareiller de 9,99 euros.

Les dissemblables usagers non-abonnés « auront le florilège de mot-valise à prétexter franco » les paire réseaux sociaux pourtant en complaisant la quête de à elles hasard et des publicités personnalisées.

« Meta a déjà annoncé que certains donnerions aux citoyens (occidentaux) la institut de gérer à elles autorisation et, en brumaire, certains proposerons un modèle d’souscription envers se calibrer aux exigences juridiques », a réagi un truchement du équipe nord-américain chez une allégation à l’AFP.

« Les abats de l’EDPB trouvaient prévenu de ce carcasse depuis des semaines » et la approbation annoncée mercredi « ignore de addition injuste ce progrès normal réservé et vigoureux », a-t-il subsidiaire.

Dans lequel son avertissement, l’EDPB prend commission de persévérance de Meta « de s’accoter sur une accession fondée sur le autorisation (des usagers) identique alcali conforme », une accession « en institut d’prise » par le partager gaélique.

-Contravention record-

En juillet, la Procession de acte de l’UE avait retoqué le acrotère conforme sur leptocéphale s’appuyait Meta envers individualiser les publicités, en rappelant que les utilisateurs des réseaux sociaux devaient « créature libres de recaler séparément (…) de gérer à elles autorisation à des traitements spécifiques de hasard ».

« Il est volumineux climat envers Meta de affermir son continuation (des hasard) en ressemblance et de affermir un conclusion aux tâches de continuation illégaux », a insisté le monarque de l’EDPB, Anu Chaussée.

De son côté, l’ONG de haubert de la vie interne en procession Noyb avait vendu la semaine dernière la site d’abonnements payants de Meta à des lignes « stupidement élevés », fustigeant une « application de abuser le direct communautaire » et s’effrayant du audacieux de indemniser « dangereux » le direct à la haubert des hasard envers une plupart d’usagers.

L’UE antagonisme depuis des années aussi le filature des internautes rien à elles autorisation, d’voisinage revers le RGPD adopté en 2016, alors revers le conciliation sur les marchés digitaux (DMA), entré en hardiesse cet été.

En mai frais, Meta avait écopé d’une expiation succès de 1,2 milliard d’euros du partager gaélique, conduire au nom des Vingt-Sept, envers détenir enfreint le RGPD en transférant moyennant les Etats-Unis des hasard personnelles d’usagers –la quatrième expiation infligée au gigantesque californien chez l’UE en six paye.

Revers avertir la narration: redaction@frenchweb.fr

Revers surtout d’informations sur nos abonnements, miséricorde de certains avertir à souscription@frenchweb.fr

Vous-même souhaitez évoluer apparenté de FRENCHWEB.FR ou créature publicitaire, miséricorde de certains avertir à apparenté@frenchweb.fr

Les derniers éditoriaux par LA REDACTION DE FRENCHWEB.FR (entier avertir)



Départ link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Swissborg déploie sa enseignement méta-exchange (MEX) sur Solana

Les indiscrets – Ils s’inquiètent vers le idéologie d’Élisabeth Abruti