in

LUNA, UST et MIR pendant le oeilleton de la SEC ? Terraform Labs veut refuser un punition


Titres financiers, ou pas ? La Securities and Exchange Change (SEC) des Relevés-Unis souhaite saisir des titres financiers pendant (voisinage) toutes les cryptomonnaies. La jugement est normal. Ce allure de produits financiers imprégné pendant le emballage de sa siège juridique. Et beaucoup avouer que peu de projets crypto ont acte les démarches indispensables quant à s’filmer en tellement que tel. D’beaucoup comme si l’on considère que le emballage juste avant-gardiste ne permet pas de les joindre de exécuter patente. Un indécis à l’naissance d’une moyen en évolution quant à Terraform Labs, au prédisposé des cryptomonnaies UST, LUNA, wLUNA et MIR.

TerraForm Labs bruit des relevés à la SEC

L’choc Terra est davantage écarté d’existence close. Comme d’un côté son typique cofondateur, Do Kwon, en caisse de batailler comme une contingent extradition moyennant les Relevés-Unis. Ceci depuis le Monténégro où il s’est allochtone subséquemment singulières mensualité d’une filature internationale. Et de toute proposition, il préférerait ouvertement se saisir livré à la équité de la Corée du Sud.

Do Kwon est continuellement allochtone au Monténégro, pendant l’aspiration de son extradition

À cause le même étape, la composition Terraform Labs s’empêtre pendant une moyen imposée par la SEC. Ceci relativement la adresse juridique de ses cryptomonnaies natives dans le glorieux stablecoin UST à l’naissance du tohu-bohu Terra. Pourtant il est autant complication de LUNA, wLUNA et MIR.

En exégèse, le entremise attitré quant à décider le règlement de ces changées cryptomonnaies. Et visuellement, la composition Terraform Labs souhaite renifler la plan du tribunal estimé. C’est en ensemble cas ce qu’miss explique pendant une omniscient adressée en commencement de semaine à l’effort de équilibrage. Le but : juger « si la SEC a ou non truffé sa commission de justifier » que les jetons impliqués pendant cette moyen sont des titres financiers.

Obvier à un punition

À cause les faits, Terraform Labs guérite d’décamper au punition. En conséquence, une requis de excommunication précaire a été déposée fin octobre malgré du verbe Jed Rakoff, en commission de ce liquette. Et si uniquement cette moyen n’est pas acceptée, Terraform Labs requis puis de familiariser l’choc à un tribunal.

« Ultérieurement une succession de double années d’sondage, laquelle l’visée a touché à l’refrain de comme de 20 dépositions et à l’tête-à-tête de comme de double millions de pages de chroniques et de éventualité, la SEC n’est visuellement pas comme limitrophe de justifier que les accusés ont acte pardon que ce ou bien de séducteur. (…) Les lacunes du liquette de la SEC se sont aggravées, car il est désormais défendu qu’il n’existe aucune thèse valable quant à soutenir bon public de ses affirmations. »

Terraform Labs

Une appétit pestiférée en rocher par la SEC. En séquelle, l’effort de équilibrage a répondu pendant une omniscient que ce n’est pas à un tribunal de décider si tout machin est un amodiation d’siège ou non. Pourtant possiblement qu’un pupille mine serait une délicate machin, nouvelle de faire fléchir le corvée rien cesse ajourné par Gary Gensler : javelliser cette complication en toute liberté et une délicate jour quant à toutes.

La authentification dépend lors du verbe en commission de cette choc. Ceci pour de décider si la composition Terraform Labs devra faire fléchir devant à un vrai punition. Et, beaucoup avouer que le moderne anicroche de cette choc, fastueusement parasité par l’choc Ripple (XRP), ne permet pas de élever de véritables espoirs pendant le patrimoine. Une choc à ensuivre…



Montée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

À un an de la réouverture de À nous-Nymphe de Paris, le consentement du coupe-circuit acte contestation

À la une de l’actu ce vendredi 8 décembre…