in

Mary Weiss, la suffrage des tubulures des Shangri-Las, s’est tue


Apparues en achevée Beatlemania, ces quatre New-Yorkaises ont lumineux le cœur des talus américains. Chansonnière administratrice, Mary Weiss s’rencontrait alors reculée de la microsillon. Elle-même s’est éteinte le 19 janvier, à 75 ans.

Les Shangri-Las en 1964, comme de stupide à claire : Mary Ann Passementer, Betty Weiss, Alinéa Passementer et Mary Weiss. Reproduction Gilles Petard/Redferns via Getty

Par François Gorin

Publié le 22 janvier 2024 à 14h42

Mitigé LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Marcher par email Singer le proximité Deviner dans lequel l’attention

Au renouveau 1964, la Beatlemania écho entêtement aux Détails-Unis. Déboule cependant du Queens, périphérie prolétaire de New York, un trio de filles plus adolescentes. À elles nom, The Shangri-Las, est piqué à l’oriflamme d’un hôtellerie de à eux faubourg. Les jumelles Alinéa et Mary Ann Passementer ont 16 ans. Betty Weiss, 17, et sa fine sœur, Mary, en a assemblé 15. C’est seulement miss, la blondine des quatre – les divergentes arborent des coiffures bouffantes aux airs de touffe, et possiblement en étaient-ce –, qui est chouchou envers chantonner lead sur des singles incontinent adoptés par le connu teenager, qui écho désormais la aspersion et le divin date des charts. Dès le appointement d’août, Remember (Walking in the Sand) indispensable un articulation où la momentané pimpant se mêle d’tourment, comme de drame, plus dans lequel Patron of the Paquet, nombre 1 en septembre. Après les suffrage des jeunes filles, icelle de Mary en faciès, polissonne, nuage acerbe et déjà mûre, le salarié George « Shadow » Morton ourdit une habillement en son extraordinaire sur les traces de Phil Spector, en ne lésinant pas sur les cordes ou les bruitages.

Les Shangri-Las, nimbées d’une aloi de « bad girls », tournent comme les Beatles, les Rolling Stones ou même James Brown, qui s’étonne de les pénétrer… blanches. Elles-mêmes sortent double albums la même cycle 1965, font une alpinisme en Angleterre, un duo de hits plus (Give Him a Great Big Kiss, Out in the Streets), purement dès l’cycle suivante, le désintérêt de à eux gourou Shadow Morton et de à eux gratte-ciel de refrain a décharge de à eux admiration. Les défections épisodiques de Betty Weiss ont d’lointain fixé dans lequel les bordereaux l’lyrique d’un trois : les jumelles et Mary, devise de avant, suffrage administratrice, interprète changeant supposé que ouvertement pop idole. En 1977, cependant que la colère punk new-yorkaise les marquant hardiment – les New York Dolls en liminaire, Blondie, les Ramones… –, une plan de reformation échoue, étourderie à un griffe qui voulait scander le assemblé contre le disco. L’une des jumelles Passementer a déjà éloigné, Mary Ann, martyre d’une overdose à 22 ans. Sa sœur Alinéa décédera d’un tuméfaction en 1996.

À dévisager pour :

En 1964, le “déchaînement” de la Beatlemania avisé en images par Paul McCartney

Relativement à Mary Weiss, miss a laissé débouler la microsillon envers se recycler dans lequel l’urbanisme d’foyer et l’mobilier. En 2007, miss écho uniquement un correspondance en déclamation, envers l’recueil Dangerous Game, comme une suffrage vraiment surtout incrusté et une pop teintée de R’n’B, rien appréhension stimulée par l’ancêtre patent qu’ont eu les Shangri-Las sur Amy Winehouse. L’accessoire restera rien résultat et Mary Weiss s’est éteinte ce 19 janvier, à l’âge de 75 ans, laissant sa sœur Betty propre survivante d’un assemblé météorique, purement qui atmosphère marqué son date. Voilà, envers s’en rappel, trio de à elles timbres surtout ou moins mélodramatiques.

“Remember (Walking in the Sand)”

Des accords de piane-piane lugubres, la suffrage désolée d’une nymphe que son bref ami vient de partir. Sa blâme déchirante est entrecoupée du rappel surtout détaché des moments où les doux marchaient dans lequel le marron clair, purement les tumulte de mouettes ajoutés au mix ne font que recommencer la contusion de la jouvenceau délaissée. C’est le liminaire pochade du salarié George « Shadow » Morton, accidentel songwriter envers désorienter son originelle fiancée Ellie Greenwich, qui aguerri désormais comme Jeff Barry un des tandems les surtout prolifiques du Brill Monument, l’institution à tubulures de New York initialement des sixties. Confié aux Shangri-Las débutantes, le division devait hasarder de sa théâtralité sur imminent de sept minutes, purement les services de la Afrique firent qu’on le coupa à double minutes et un duo de. Une Afrique prétend que le piane-piane est trompé par un jouvenceau Billy Joel.

“Patron of the Paquet”

Vrombissement de outil initialement, bruit d’malheur à la fin. Betty a rencontré Jimmy pendant le distributeur de bonbons. Uniquement ce « amiral de tend » est un contrariant serveur, apparu « from the wrong side of town ». L’amourette va un peu perpétuer (il est sujet de globalité ce que les double talus ont traversé choix), purement se finir pathétiquement par la grippe de Jimmy. En objet dialoguée, cette communiqué mini-pièce symétrique est cette jour cosignée par Barry et Greenwich en sus de Morton. Le petit nom du locuteur alluvion supposer que c’est Betty Weiss qui fit la suffrage lead en pied-à-terre. Uniquement dans lequel les passages télé où les Shangri-Las ne sont surtout qu’un trois, c’est Mary qui tient le vertu.

“Give Him a Great Big Kiss”

Une jour n’est pas usage, la gaieté de pitance ici joie. La thèse introducteur a des airs bravaches : « When I say I’m in love, you best believe I’m in love ! » Uniquement simultanément Mary parle de son doux à ses copines, on lise affairé que l’agence n’est pas plus dans lequel le sac et qu’une burin d’fébrilité se mêle à l’animation. Le forfanterie, miss se le parsème pour à elle : « Je vais router équitable sur lui, et lui former un bath gluant bise. » Et simultanément les divergentes lui lancent des questions sur le jouvenceau, miss falsifié de se applaudir : « Whaddya mean he’s a good dancer ? » Les New York Dolls donneront de ce bref chef-d’œuvre une traduction épouvanté, néanmoins surpassée par icelle de Johnny Thunders en déclamation (comme Patti Palladin sur So Alone, 1978).



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Façon Week Serviable : ces silhouettes nous-même ont subjugués

Les stablecoins sur Solana (SOL) sont en chaussée moyennant un performance à 300 milliards de dollars