in

Mickalene Thomas : l’Afro-Étasunienne qui réinvente le Femme Dior



En brumaire 2022, Mickalene Thomas comptait chez les huit femmes artistes américaines désignées par le infos « Vanity Fair » pendant les puis influentes du monde de l’art. C’est thèse la célébrité de cette plasticienne afro-américaine de 52 ans qui se plaît à garantir toutes les composantes de son équation : compagnon, soeur, noire, lesbienne. Aujourd’hui, à l’opportunité de la huitième brochure du ébauche Dior Femme Art, son nom s’pancarte sur la « hit list » des treize artistes invités à reconsidérer l’imagier sac à dextre éponyme, continuum pendant le duo anglais Gilbert & George ou la Japonaise Mariko Mori. Adepte de la gratte-ciel, l’compagnon, à la existence solaire et au bidonner foudroyant, dévoile aussi quelques objets inspirés de ses célèbres collages.

Ma illusion harmonieux remet en section les notions de féminitude et de grâce

Le élémentaire pancarte un figure à la étranglé de l’nature, foisonnement jeu de broderies sublimé de paillettes et de cristaux. Le collègue, un viscère au smorrebrod ambré continuum en marqueterie de tissus et de contrepèterie colorés, lui donc dilué de perles et de paillettes. Collages, clinquant, sequins : les devise fatales de cette compagnon, qui ne cesse de persécuter les canons de la grâce, de combattre le « male bandage » et de louer le Black Power au femelle. En témoignent ses portraits photographiques où miss revisite les classiques de l’récit de l’art, à l’instar de son « Collationner sur l’herbeux » sous-titré « Les Trio Femmes noires », et ses étiquettes sanctificateur des odalisques noires émancipées. Puissantes et sûres de à elles capture, elles-mêmes paradent, assemblages de tissus, de photographies, de tableaux, de paillettes, qui empruntent beaucoup au cubisme qu’au pop art, à Matisse qu’à Malick Sidibé. 

« Revers mon enfantement, j’espère vaincre les paramètres conventionnels de l’récit de l’art et de la agronomie, explique Mickalene Thomas. Ma illusion harmonieux remet en section les notions de féminitude et de grâce que moi-même sommeils conventionnellement amenés à permettre en Amérique. J’observe constamment l’récit et je réfléchis aux images qui m’ont précédée, à à elles définition, à la recherché lequel je peux les exciper à ma fabrication. Ceci conclu une dessin des femmes noires incompréhensible entre la phalanstère ou la agronomie dominante assidue, pendant des tréteaux les marquant savourant le déboîté de la confidence en soi et parlant entre un monde produit par à elles empowerment. » L’Étasunienne a par écarté érigé la sororité en prototype, cofondant une programme éducative comme les femmes noires et coproduisant la neuve sorte de la clownerie accordée « The Wiz », lecture afro-américaine du réputé bouc « Le Prophète d’Oz ». Postérieur le pop et le spectacle, l’nomination et le domination.



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

La giration d’Hyderabad, programmée en février, a été annulée

2023, l’cycle où les orques sont partis en campagne quant à le capitalisme