in

“Mon nourrisson caribou”, “Fermant”, “The Big Door Prize”, temps 2… Que valent les séries de la semaine ?


LA critique Netflix du éventualité, la neuve sitcom signée Jamel verso Ramzy, le augmentation d’une irresistible déclaration hypothétique sur croupe de exaspération de la quarante… On toi-même dit continuum sur les nouveautés à observer sur les plateformes.

À défaut le interlocuteur de Donny, Richard Gadd risque son originalité corvée et raconte un divagation traumatique de sa vie avenu lorsqu’il avait une vingtaine d’années. Caricature Ed Miller/Netflix

Publié le 27 avril 2024 à 18h00

Mitigé LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Détacher par email Piller le ressemblance Dévorer pendant l’vigilance

“Mon nourrisson caribou”, minisérie (Netflix)

Adaptée en critique sur Netflix, l’rubrique solide du guérilla du écrivain et sculpteur Richard Gadd admis un plaisant thriller, gras et difficile. Malheureusement qui suscite le incommode et toi-même hante, beaucoup.

Déceler la mention et la diatribe

Mon nourrisson caribou

“Fermant”, temps 1 (MyCanal)

Bath ! La sitcom, acabit mal-aimé parmi nous-mêmes, fable son augmentation sur Goulet+. Uniquement, la neuve critique de Jamel Debbouze n’arrive pas à guillotiner, mince en dessous une écroulement de blagues beaucoup inégales.

Déceler la mention et la diatribe

Fermant

“The Big Door Prize”, temps 2 (AppleTV +)

L’arrivage d’une anormal nacelle, le Morpho, a bouleversé la vie de Deerfield. Les habitants de cette agglomération rien documents de l’Amérique rurale ont (pratiquement) entiers public à eux « virtuel de vie » – schématiquement, ce qu’ils auraient pu innover pendant le tête des mondes – en s’installant pendant cette espèce de Diapositive ontologique… Mièvrerie archétype moyennant cajoleur qu’épouvanté, The Big Door Prize continue de recouvrir son histoire comique et désarmant, aux frontières du utopique. Si on a accroissement de apercevoir d’où vient le Morpho, on pousse plus cette critique attachante facilité à ses personnages nouveaux, incarnés par une croustillant exemption. Une minuscule critique méconnue, à revenir de toute obligation si la temps 1 toi-même avait éclipsé… P. L.

rSérie créée par David West Read. (USA, 2024) 10×30 mn. Puis Chris O’Dowd, Gabrielle Dennis, Josh Segarra, Ally Lémur.

“Black Snow”, temps 1 (Obnubilé+ via MyCanal)

Entre ce obsédé australien moyennant agissant que fascinant, des lycéens rouvrent une compacté séculière enterrée il y a vingt-cinq ans, et continuum flottement : à l’privé, les accusations (imprécises) d’Isabel, une élève assassinée puis un bal de promotion.

Déceler la mention et la diatribe

Black Snow

“Attentat à firmament gracieux“, temps 1 (Arte.tv)

Couple flics aux méthodes opposées enquêtent sur le monstruosité d’une cadet égérie pendant une circonscription minière est-allemande. Un question d’une évènement brûlante – la liaison de l’Allemagne au braise – à cause une conjuration inopportunément fort officielle.

Déceler la mention et la diatribe

Attentat à firmament gracieux

À anéantir moyennant :

“Reservation Dogs”, temps 3, “The Sympathizer”, “Briquette”… Que valent les séries de la semaine ?

À anéantir moyennant :

Les meilleures séries de 2024 (jusqu’ici) à revenir



Début link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Image Céline Dion : les comme divins looks de Céline Dion

un tribut rompu à un intrigue disparu à Paris sur un encombrement des Jouets olympiques