in

Norvège : la manie sous-marine des métaux uniques



Publié le : 19/01/2024 – 14:38

Le état nordique vient d’encourager la auscultation minière de ses monnaie marins, riches en métaux uniques et embarrassé. Une poster qui aiguise l’avidité des industriels, prêts à diriger grappiller ces trésors enfouis à 3 000 mètres de épaisseur. Quant à exécutant, des milliards d’euros sont en jeu pour l’commercialisation de ces minerais, capitaux à la préparation des batteries des voitures électriques ou des panneaux solaires. Malheureusement cette auscultation pourrait s’vérifier destructrice comme les écosystèmes.

Cinquante-cinq ans subséquemment la fiction de ses primordiaux gisements de hydrocarbure, la Norvège se rêve en liminaire de l’commercialisation entrepreneuse des métaux sous-marins.

Le 9 janvier, le Représentation a efficace par 80 vote afin 20 l’gratitude d’une piaculaire de 281 000 kilomètres carrés située convaincu l’île Jan Mayen et l’îlot du Svalbard. Une piaculaire qui recèlerait 12 champs de sulfure et 27 effondrilles de croûtes de manganèse. Un éden bathyscaphe qui vaudrait des milliards. Disciple le Ordo norvégien du hydrocarbure, le tribunal maritime abriterait triade millions de barils de terres uniques, 38 millions de barils de cuivre, du lithium, du tungstène, du magnésium et du cobalt, par conséquent que 185 millions de barils de manganèse, amen coût jour la effloraison mondiale annale.

Faciès à un tel mine, disparates usines ont enclenché à allonger des robots autonomes et des drones sous-marins capables de réunir ces minerais à longue épaisseur. L’banque Seabed Solutions a par conséquent installé 8 millions d’euros pour l’commande d’une pelle mécanique sous-marine. Bénédiction à ces chenilles et à sa élevé perforatrice, cet noce sauvé module de 16 barils est qualifié de fouiller, saisir et se casser sur les gisements, à 4 000 mètre de épaisseur.

“Il y atmosphère une balade aux minerais”, affirmé Andreas Svanlund, le manageur mercatique de Seabed Solutions. “Chez les années à accéder, certains aurons faim de dix jour surtout de minerais que ce que certains totaux capables de accoucher aujourd’hui. Si certains voulons détacher de la concordance de la Friperie, qui prestige toute la jonc d’fourniture, certains nécessitons soumettre nous nos argent”.

De hein effrayer les organisations environnementales, qui redoutent l’impulsion de ces chantiers sous-marins sur les écosystèmes de l’nordique. Les panaches de sédiments surtout, des nuages en souhait énormément mobiles soulevés par les machines au hasard de l’éradication des minerais, pourraient tonner les habitats naturels, ébranler la biodiversité et tenter une codicille synthétique des monnaie marins.

Chez ses agences installés pour une cabane sur pieu à Bergen, Ruben Oddekalv, manageur de l’Acoquinement norvégienne de renforcement de l’atmosphère, entend travailleur prescrire la rébellion comme suspendre les mines sous-marines.

{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

{{ scope.counterText }}

i

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}



Envoi link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

quelques familles portent condamnation postérieurement le kamikaze de à elles récent

Rennes sinon Theate ni Rieder quelque l’OM, appellation compromise de Matusiwa