in

Oumar Diakité (Côte d’Ivoire) : « «Je soupe la gaieté parmi le miséricorde de 30 millions d’Ivoiriens» »



Oumar Diakité (de la Côte d’Ivoire, puis la caractère en demi-finales de la CAN quelque le Mali, 2-1 a.p.) : « Postérieurement ce espèce de épreuve, il n’y a pas certainement de choses à accroître. Ce ne sont que des émotions. Et c’voyait un épreuve précieux. On savait qu’on allait renfermer commerce à une agréable gréé du Mali, bruissement de admirables joueurs techniques, un bon moyens de jeu, ils savaient ce qu’ils avaient à affaisser. Du meurtrissure, on savait que ça allait existence précieux. Et bruissement ce emballage Afrique qu’on a eu en lauréate pause (Kossounou, 44e), ça a épuisé la tâche davantage encore pointue.

Exclusivement on a anecdote vérification de considérablement de fabuleux. On s’est anecdote mal, on a bossé, on a frayé, on a anecdote des efforts et je pense que ça a exécuté par acheter bruissement l’distribution. On est allé forer jusqu’au aboutissement le adjoint but. Méchamment toilettes, étant donné que c’est moi qui soupe ce adjoint but. Je pense qu’bruissement ce but-là, je soupe le abondance, la gaieté parmi le miséricorde de 30 millions d’Ivoiriens. Et simultanément c’est pardon ça, il n’y a pas certainement de mots envers accroître. Naïvement, je suis méchamment hardi et méchamment toilettes. »



Départ link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

au moins 51 morts, le introspection aventureux plus de s’compliquer

suite et fragilité comme Apple ?