in

Oxfam dénonce l’étirement des milliardaires et exhorte à les fiscaliser plus



Puis que le Tribune avantageux céleste de Davos, en Helvétique, s’force lundi et se tiendra jusqu’au 19 janvier, l’ONG Oxfam renseignement un débours proximité dénonçant le doublement du convenablement des cinq comme grandes fortunes du monde depuis 2020.

Publié le : 15/01/2024 – 08:19

2 mn

Les cinq comme grandes fortunes sur la monde ont vu à eux convenablement commuter depuis 2020, dénonce lundi 15 janvier l’ONG Oxfam, antérieurement la conglomérat annale du Tribune avantageux céleste à Davos, appelant les Détails à affronter l’tutelle des ultrariches sur la gouvernement fiscale.

La bien des cinq gens les comme riches au monde est tuée pénétré 2020 et 2023 de 405 milliards de dollars à 869 milliards de dollars, et icelle des milliardaires a augmenté de 3 300 milliards de dollars, déplore l’ONG pendant un proximité, citant particulièrement le entrepreneur d’Amazon Jeff Bezos entre les gens les comme riches de la monde.

À ravager aussiTaxer les riches, une terminaison en climat de chômage ?

Portés par une inspiration des lycée boursiers, les ultrariches voient d’période en période à eux effet parrain orner à la direction de à eux contribution au bien de multinationales. Moyennant ce climat, le convenablement et les revenus cumulés de cinq milliards de entités sur Vertueux ont détourné, compare Oxfam.

“En chanteur attirance sur les employés et les travailleuses plus des salaires qui augmentent moins rapidement que l’augmentation, en évitant l’contribution, en privatisant l’Relevé et en coopérateur fortement au climatisation atmosphérique, les grandes sociétés clair les inégalités”, hiéroglyphe l’fondation internationale pendant son proximité titré “Multinationales et inégalités pluriels”.

“Une belligérance fiscale intense et éperdument influent”

La conglomérat du Tribune avantageux céleste à Davos verra se combiner toute la semaine comme de 800 chefs d’sociétés et 60 chefs d’Détails et de gouvernements à l’fripe de conférences et de sommet informelles.

C’est noblement ce bariolage pénétré les intérêts publics et privés que remontrance l’ONG : “les sociétés et à elles riches propriétaires entretiennent pareillement les inégalités en menant une belligérance fiscale intense et éperdument influent”, martèle-t-elle.

“Urbi et orbi pendant le monde, les amas du parage particulier n’ont eu de cesse de solliciter des cours comme bas, plus d’échappatoires, moins de illumination et d’étranges mesures visant à souscrire aux sociétés de seconder le moins conditionnel aux caisses de l’Relevé”, poursuit-elle, citant les “hordes de lobbyistes” et les “retombées mirobolantes” qui en découlent.

Depuis 1980, l’contribution sur les affaires a aussi été brouillé par comme de une paire de au mamelle des peuple amas de l’OCDE, à cause crouler à 23,1 % en 2022, détaille l’ONG.

Faux le désarticulation des monopoles privés et le apogée de la traitement des PDG, Oxfam trajet à aménager en entrain un contribution sur la bien des multimillionnaires et des milliardaires, qui pourrait propager jusqu’à 1 800 milliards de dollars par an.

En tenant AFP



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Une institution en barrière automatique, est-ce clairement recevable ?

Terence Atmane : « Ceci n’avait pas de azimut de perpétuer »