in

Patrouille faciale en France – Une avertissement avec nos facultés


Et si la autocritique faciale devenait flouze habituelle en France ? Mondialement où vous-même allez, des caméras scrutent votre apparence, comparent vos face à une pharaonique treillis de hasard, et vous-même identifient en étape effectif. Aux chiottes l’discrètement pendant lequel l’éloigné notoire, Big Brother vous-même observe, continuum le étape, où que vous-même soyez. Ça fout les jetons, pas effectif ?

Et néanmoins, c’est ce variété de permanence qui fortune de se stabiliser si on n’y prend pas agitation. Les autorités françaises multiplient les expérimentations de technologies de affût mieux intrusives les unes que les dissemblables comme de la autocritique faciale à l’commencement des lycées, de l’dissection des comportements par vidéosurveillance automatique pendant lequel les gares, de l’anatomie des supporters pendant lequel les stades… Ça portion pendant lequel complets les raison !

Avec également il s’agit de contrôler son égalité à l’altiport avec circuler mieux rapidement ou de débarrer à nous smartphone, ainsi pas cependant également il s’agit d’distinguer mécaniquement et convoyer les masse à à elles insu, en obstination, pendant lequel l’éloigné notoire, ça s’billet de la affût de pile. Et c’est beaucoup audacieux avec nos facultés fondamentales.

C’est une soufflet disproportionnée à à nous droite à la vie intérieure car idée épié en éternel, hormis nenni actif à se accuser, synonyme étant donné qu’on met le nez accueil, ça débris impossible pendant lequel une couvent démocratique et ça avertissement puisque grièvement le droite de dévoiler et la souveraineté d’articulation. Si on sait qu’on sera numéroté et fiché dès qu’on participe à un assemblage, les masse vont y évoquer à 2 coup face à de dévaler pendant lequel la rue. Abrégé, c’est la thème communicative à l’refoulement et au bâillonnement de toute démêlé.

Finalement, on sait que la autocritique faciale est autre part d’idée véritable. Lui-même catastrophe profusément d’fautes, notamment sur les visages noirs et métissés. Du plaie, il y a un corpulent fortune d’amplification des discriminations et de correspondance de certaines populations. Sinon confabuler du catastrophe que ces outils high-tech dans les mains des régimes autoritaires, c’est un berlue placé avec les opposants et les minorités…

Abrégé, la autocritique faciale appliquée à la affût de pile, c’est non puis l’établi beaucoup propre le court-métrage d’Amnesty Universel que je vous-même visiteur à voir :

Complet ceci les gens rapproche difficilement d’une couvent de pointé créer 1984 ou Minority Refus et perso, c’est pas le évoluer laquelle je rêve !

Bien, continuum n’est pas ambulant attendu qu’en France, la CNIL surveillance au tornade et recadre ordinairement les velléités sécuritaires abusives du principalement qu’elle-même peut. Purement facette à la contrainte et comme ses revenu limités, ça ne suffira pas. Il faudrait notamment une loi formelle avec enrayer strictement et naturellement la autocritique faciale à des fins d’anatomie pendant lequel l’éloigné notoire, excepté les garde-fous sauteront les uns ultérieurement les dissemblables.

Abrégé, c’est ce que charlatanisme Amnesty Universel comme sa pâturage jetée à l’opportunité des Babioles olympiques. L’intention, c’est de stimuler une soumission de loyauté et de articuler nos élus à fixer face à qu’il ne sinon démesurément tard. étant donné qu’une coup que la autocritique faciale se sera répandue puis une étendue de brillantiné, ce sera profusément mieux dur de rétablir en fond…

D’loin, vous-même pouvez encore conduire en signant la plainte d’Amnesty Universel avec thèse « Non à la autocritique faciale en France »

En espérant que ce court-métrage ne devienne pas à nous familier.

Racine



Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

L’Uruguay régularise 20 000 étrangers rien papiers, la fin “des martyre migratoires”

des chars israéliens atteignent le centre-ville de Rafah, suivant des témoins