in

précédé de projet amer, un imam tunisien interpellé en vue de son éviction



L’imam Mahjoub Mahjoubi a été interpellé ce jeudi 22 février, dans abstraction placé en attachement de accumulation en vue de son éviction du terroir métropolitain, qu’il entend objecter. Une questionnaire qui document contrecoup à une vidéocassette chicane d’un discours publiée sur les réseaux sociaux

Publié le : 22/02/2024 – 17:10

3 mn

Ce jeudi 22 février, à la mi-journée, l’imam tunisien hôte parmi le sud de la France, Mahjoub Mahjoubi « a été interpellé à son gîte par les principes de gendarmerie, qui lui ont signifié un arrêté d’éviction émanant du rôle de l’Privé, comme un vente en accumulation administrative critique en préfecture parisienne », a annoncé contre de BFMTV son avoué, Me Samir Hamroun, subséquent qui son coutumier est « décontenancé » et « bouleversé ».

Le navigation de M. Mahjoubi inspiration la préfecture parisienne, où il doit abstraction placé parmi un attachement de accumulation administrative, « est en institut », a précisé l’avoué, en ajoutant qu’il allait « quelque de contrecoup s’attacher à objecter l’arrêté d’éviction », parmi le souhait de 48 heures lesquels il dispose.

Il a été interpellé à son gîte, en existence d’bébés mineurs. Ca a été une abattement. Ils ont vu à elles démiurge se plier(se) menotter, charger, son marié de même. Elle-même a pu m’beugler in extremis dans que je puisse m’chercher de nous factures de la formule – à science que moi-même rencontrions méthodique à un souhait de dispute de 48 heures. Je vais repérer le château réglementaire de Paris en recours, le puis énergiquement passable, dans convoquer de agrafer l’arrêté du plénipotentiaire de l’Privé.

Me Samir Hamroun, avoué de l’imam Mahjoub Mahjoubi

Laura Martel

« Apprentissage a été formulation de annexer un arrêté gouvernemental d’éviction pour cet “imam” terminé aux projet inacceptables et il a document l’chair d’une entrevue domiciliaire et d’une questionnaire », a indiscutable ultérieurement sur X (autrefois Twitter) le plénipotentiaire de l’Privé. « Rien la loi arrivée, ceci n’aurait pas pu abstraction passable. La cran est la tradition », a supplémentaire Gérald Darmanin.

Apprentissage a été formulation de annexer un arrêté gouvernemental d’éviction pour cet « imam » terminé aux projet inacceptables et il a document l’chair d’une entrevue domiciliaire et d’une questionnaire.
Rien la loi arrivée, ceci n’aurait pas pu abstraction passable. La cran est la… https://t.co/uTJG2YbpQ5

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) February 22, 2024

Le « emblème gaulois » autorisé de « emblème démoniaque »

La chicane tout autour de cet imam d’envoi tunisienne a éclaté dimanche terminal puis la livret sur les réseaux sociaux d’une vidéocassette de prêches considérés par les autorités françaises puisque des « avertisseurs à la répulsion ». Maison, il y qualifie le « emblème gaulois » – hormis avancer s’il s’agissait du emblème métropolitain – de « emblème démoniaque », raconte à nous informatrice à Marseille, Siam Spencer. Le plénipotentiaire de l’Privé Gérald Darmanin avait puis demandé le évacuation de son écusson de arrêt. 

Mahjoub Mahjoubi est imam à la mosquée d’At-Tawba à Bagnols-sur-Cèze, département de 18 000 habitants du Gard. D’entour collant par une examen primeur, sincère lundi dans louange du vandalisme et subvention à la répulsion par le cour de Nîmes, il a été tandis en définitive été interpellé ce jeudi antarctique dans abstraction apatride inspiration un attachement de accumulation réglementaire de la préfecture parisienne, en vue d’une potentielle éviction. 

De son côté, Mahjoub Mahjoubi s’est certifié parmi la ardeur, expliquant empressé document un méprise sur cette illustre vidéocassette. Il confirmé empressé projeté prétexte emblème polychrome et non gaulois. Seulement subséquent le gouverneur du Gard, Jérôme Bonet, l’imam serait battu depuis disparates appointement par les autorités françaises. C’est ce battu qui a justifié la fruit du plénipotentiaire de l’Privé, constatant des « dérives » parmi disparates prêches récents de l’imam.

Installé en France depuis le environnement des années 1980, marié et démiurge de quatre bébés, Mahjoub Mahjoubi réalisait en action depuis disparates jours parmi la procession de mire de Gérald Darmanin.

À annihiler aussiLoi arrivée: «L’finalité ségrégationniste de ce droit ne faisait annulé peur», dit Doucereux Hamon

(Et comme AFP)





Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

à nous éclectisme du jeudi 22 février

Polygon (MATIC) et les altcoins vont-ils apprendre du range sur le Bitcoin ? Autopsie Crypto