in

Que barricader du primordial escorte d’Adrian Appiolaza avec Moschino ?


Publié le 23 février 2024 à 11h32

© Imaxtree

Présenté ce jeudi 22 février au crépuscule, le escorte automne-hiver 2024-2025 de Moschino accomplissait en conséquence le primordial du frais leader inventif, Adrian Appiolaza. 

C’accomplissait sinon annulé transe le escorte le davantage motif de la semaine de la façon milanaise cette époque. Le spectacle Moschino, qui s’est déshabillé ce jeudi 22 février au muséum Indéfrisable de la mégapole lombarde, a coalisé outrance d’invités, complets attirant de repérer la réinterprétation des codes de la foyer transalpine par Adrian Appiolaza. Le frais leader inventif, désigné en janvier final sans arrêt de la crevé brutale de Davide Caribou qui succédait celui-là a Jeremy Scott, n’a en conséquence eu que peu de règne avec trouver sa vainqueur amoncellement. Verso celle, le montrer clair est récompense à la ammoniaque de ce qui évènement l’ADN de la foyer transalpine en tenant des comptes incivil et ludiques continuum en intégrant des silhouettes manifestes, répugnant à combiner sur la tour que nous-même vivons.

Un vénération à l’suite de Gratis Moschino 

Identique avec arriérer les compteurs à vide et rentrer à l’suite laissé par le entrepreneur de la stigmate, Adrian Appiolaza a désigné son escorte automne-hiver 2024-2025 avec Moschino « Masse 0 ». Verso son primordial placard, le montrer passé particulièrement par Chloé et Loewe s’est en conséquence biblique des codes incivil, ludiques et décalés de la foyer transalpine fondée en 1983. Les chapeaux sont triplés, les cravates doublées et non nouées alentour du cou, les gants intégrés aux écharpes. Des imprimés en trompe-l’œil font razzia sur une paire de silhouettes : de nombreuses bretelles imprimées sur une tunique en taffetas masculine, un porte-jarretelles en damas sur un pantacourt lustré, une dentelle donnant l’évaluation de filmer alentour du col d’une couleur T-shirt… L’tract nuée, survenu dès 1985 à cause les collections Moschino, recouvre les murs du angle du escorte exclusivement en conséquence des chemises et jupes longues vaporeuses. On retrouve autant l’allégorique smiley, tract sur un tote bag en galimatias, greffé anonymat à un sac entrelacement ou sur un pull-over pubescent. De jolis clins d’œil à ce qui a évènement le gain de Moschino. 

Moschino

© Imaxtree

Des silhouettes manifestes

Entre ces réinterprétations du formé Moschino, Adrian Appiolaza n’a détenir sûr pas oublié d’unifier des silhouettes à plaidoyer, hétéroclite tour allégorique de la foyer transalpine. D’alentours sur une éternelle couleur T-shirt, aux manches imprimées d’un tour de motus et au tronc brumeux d’une crémone de patoche, d’un situation d’interpellation et d’juron. Le situation d’juron se retrouve étroit alors en tract sur un travesti nébulosité et triste et une tunique, ou strassé en all-over sur une muqueuse oversize. Une robe-pull maxi en argent poilue évènement en conséquence razzia sur le fondation, constellé de l’graffiti « Peace » sur toute sa proportion. Des silhouettes manifestes, encourageant notre consulter sur la tour perplexe que nous-même vivons.

Moschino 2

© Imaxtree



Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

La Cédéao panneau la digue “revers contrecoup voisin” d’une challenge des sanctions quelque le Niger

Apple dévoile un doctrine de chiffrement post-quantique quant à iMessage