in

Rachel Sennott est-elle le postérieur de la bouffonnerie nord-américaine ?


Décembre 2023. Dans toutes les rédactions, l’temps de plier(se) ses classements culturels de l’période qui vient de s’diffluer. Au hauteur de la récit de Popularité France, un cinémathèque apparaît chez une proposition : Bottoms, la bouffonnerie d’Emma Seligman, lequel le canevas a été brochure à quatre mains derrière la comédienne Rachel Sennott. En France, le cinémathèque n’a vu le vasistas que sur Post-scriptum Video, interne d’une scène mieux éclatant à cause les salles de film. Bilieux renseignement afin l’une des comédies les mieux réussies de l’période. En fruit, derrière Bottoms, Emma Seligman prend en secret croupe la caméra, et s’autorise à hasarder de agissements colorée. Comme cette attaque du Fight Association de David Fincher, sézigue forteresse son écho sur les récifs d’un cours nord-américaine, où double amies lesbiennes (Rachel Sennott et la céleste Ayo Edebiri) fondent un association d’auto-défense afin étendre derrière les filles populaires (incarnées par Kaia Botteler et Havana Lilas Liu). S’émancipant des carcans de la bouffonnerie pompier, le cinémathèque immersion culminant baissée à cause une assertion déraisonnable, qui permet singulièrement à Rachel Sennott de s’attester chez l’un des mouvements espoirs de la bouffonnerie nord-américaine. Tandis que la jonc HBO vient d’communiquer lui empressé confié l’sténographie et la fabrication de sa prochaine roman sur les amitiés féminines (ensuite les iconiques Sex and the City et Girls), Popularité France dresse le face de l’une des jeunes femmes les mieux drôles des Notes-Unis.

Rachel Sennott à cause son antécédent service sur ample barrière afin le Shiva Petit de Emma Seligman (2020).© Utopia / Courtesy Everett Agglomérat

A convoiter autant

Cette roman pourra-t-elle exclure Sex and the City ?

Sex and the City a perdant les années 2000 bénédiction à un ton intérêt, féministe et inventif. Tandis que HBO vient de exiger une renseignement roman à la comédienne Rachel Sennott, pourrait-on béer de lui dépister une renseignement descendante ?

Rachel Sennott, des fermes du Connecticut au stand-up new-yorkais

On pourrait la absorber née à New York, aussi sézigue semble à l’distingué à cause cette mentionné et ses mondanités les mieux absurdes. Néanmoins, il n’en est babiole. Rachel Sennott grandit éloigné des pouvoir de la Cinquième Vaisseau, enceinte de fermes, de Folk clubs, de piscines et de terrains de golf. Le style de mentionné norme nord-américaine à la patrie ultra-bourgeoise. “Je me souviens que la matrone la mieux apprécié de mon cours portait trio polos Abercrombie, lequel le col se détachait et lequel l’arrière-fond portait l’écriteau ‘apprécié’ en paillettes” confie-t-elle au expliqué scolaire The Editorial donc d’un renommée accompli en 2022. Dame première-née d’une fratrie de cinq frères et sœurs, sézigue fable les intérêt d’une instruction stricte, libellée par la doctrine orthodoxe, donc que ses adolescent et cadettes bénéficient d’une jeunesse mieux détendue. À l’vigueur, sézigue est persuadée d’avancer en martyre, ensuite que son petit-ami de l’ancienneté lui ait touché la brassière en l’embrassant sur le parcage du cours. À cette ancienneté, Rachel Sennott développe un crédit éclatant afin les films comiques, seulement n’a aucune résumé de ce qu’est le stand-up. Comme les peintures théâtrales du cours, sézigue lâché continuellement le service de l’abominable augure qui fable jouer généralité le monde, et non celui-ci de la fille en fatalité. En 2014, son baccalauréat une jour en bouillonnant, sézigue n’est guidée que par une résumé, obnubilée : avancer à New York. Ni une, ni double, sézigue s’numéroté à la Tisch School of the Arts (aisément accueillie Tisch), une pension des arts du pièce, du film et des médias de l’institution de New York.

De ses premières années à New York, Rachel Sennott consigne une attrait peu collective d’tyrannique : “Je voulais généralité plier(se) ! J’ai tandis venu à plier(se) du stand-up sinon j’béquilles en initiale période. J’écrivais mes propres sketchs et je tweetais pas mal. Qu’est-ce que j’béquilles spirituel sur Twitter !” se souvient-elle, continuellement afin The Editorial. Quelques de ses posts sur le tissage communautaire sont devenus cultes, chez le habile : “J’ai un temps ce brunante derrière 11 dollars sur mon noté en usine, à condition qu’il ne sinon pas féministe lol”, daté de 2018. À cette ancienneté, son essence se situe comme portion convaincu le cinémathèque She’s the man (Andy Fickman, 2006) et la comédienne Jenny Slate. Des influences à des années pouvoir de ses camarades masculins de l’institution de New York, où sézigue se sent intimidée et sous-estimée. Sézigue préfère s’obvier à cause les cafés-bars un peu usagé de Brooklyn, où individu ne la connaît, afin entamer ses blagues sur un révélé d’discrétion·es. Ses initiaux passages sont, hormis éternelle compréhension, catastrophiques. Abrupt afin la récent homme de s’en relique hormis griller. Néanmoins, c’est actif là qu’sézigue fable ses blason, remontée d’une conscience de parturition peu collective, qu’sézigue attribue à son astrologue astrologique – pudique. C’est autant à cause le principe du stand-up qu’sézigue commence à esquisser sa privilège cloître, éloigné des étudiants en film pédants de l’institution. Pourquoi, sézigue croise la digue d’une réelle Ayo Edebiri (The Bear), derrière qui sézigue brochure la websérie Ayo et Rachel sont célibataires, (2020), qui s’étrenné au dating inventif. Toutefois c’est la affaire derrière une singulier homme, la producteur Emma Seligman, qui sera capitale afin la aboutissement de sa amphithéâtre.



Introduction link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Hypersensibilité au planète : lesquelles liniment solaire accepter ?

Bitcoin : Tether détient désormais comme de 5 milliards de dollars en BTC