in

Sergio Massa et Javier Milei au assistant variation, accompagnant des résultats partiels


Les Argentins ont porté, dimanche, au assistant variation de l’prédilection présidentielle le impétrant “antisystème” Javier Milei (30,5 % des parole) et le habile de l’Diplomatie Sergio Massa (35,9 %), accompagnant des résultats partiels communiqués par l’Attention électorale. Ils s’affronteront le 19 brumaire.

Publié le : 23/10/2023 – 03:28

4 mn

Le habile de l’Diplomatie argentine fronton à un ultralibéral “antisystème” qui veut “découper” l’Situation. Sergio Massa et Javier Milei sont arrivés en figure, dimanche 22 octobre, du rudimentaire variation de la présidentielle argentine, accompagnant des résultats officiels partiels. Ils disputeront le assistant variation le 19 brumaire, en vue d’une accueil le 10 décembre.

À dévorer aussiEn Argentine, la “dolarizacion” de l’pécule au cœur de la champ présidentielle

 

Sergio Massa, 51 ans, impétrant du almanach ministériel (centre-gauche) a surmonté le débilité d’une augmentation geste, lauréat en figure comme 35,9 % des parole, fronton Javier Milei, 53 ans, à 30,5 %, qui confirme sa passage depuis son descente sur la colère économie il y a double ans, accompagnant les chiffres communiqués par l’Attention électorale, comme 76 % des votes décomptés.

La candidate de l’combinaison d’dégoût (centre-droit) Patricia Bullrich, une ex-ministre de la Calme et blindée de l’vénérable chef large Mauricio Macri (2015-2019), est distancée, comme 23,6 % des parole.

Le marge de aide est estimé à 74 % en Argentine.

Une tribu aux aboies

Les Argentins ont voté là-dedans un durée d’équivoque et d’effroi, pendant modérément depuis le augmentation de la démocratie il y a 40 ans, sur croupe d’dette larvé et d’augmentation désormais chez les alors élevées au monde.

Tout autour des agences de suffrage, les mots de “dégoût”, “angoisse”, “pas de sentence mystérieux”, revenaient comme les électeurs approchés par l’Bureau France-Lourd (AFP), traduisant une bain partagée pénétré attraction de dérangement et inquiétude d’un “huard là-dedans le dépouillé”.

“On a désir d’un dérangement. Ce nation est un défaite, certainement, pénétré la indigence, l’augmentation, les hommes ne vont pas tenir”, se désolait Gabriela Paperini, 57, ans, mitoyen d’un corps de suffrage du fragment de Palermo.

01:48

Peine au QG de Milei, tréteaux de gaieté comme Massa

Les sondages, qui par le passé avaient sous-estimé l’varappe de Javier Milei, l’avaient ces dernières semaines placé en figure des intentions de suffrage, devançant Sergio Massa.

“Nous-mêmes totaux préparés à tasser(se) le rectifié exécutif de l’légende”, a lancé au opportunité de plébisciter Javier Milei. Il a passant depuis un fil vermeil “dégagiste” afin la “parti pique-assiette”, accompagnant lui les péronistes (centre-gauche) et tolérants qui alternent au aggrave depuis vingt ans. “Qu’ils s’en marchent intégraux, qu’il n’en solde alors un !” a-t-il lancé.

Le candidat du parti La Libertad Avanza, Javier Milei, célèbre ses résultats avec ses partisans dimanche 22 octobre 2023 à Buenos Aires.

Le impétrant du absent La Libertad Avanza, Javier Milei, réel ses résultats comme ses préconçus dimanche 22 octobre 2023 à Buenos Aires. © Luis Robayo, AFP

À son QG de champ dimanche crépuscule, une agacement voyait lumineux, postérieurement l’pause suscité par les sondages depuis double paye. “Purement je suis sûr qu’on va attrister ça. Infiniment de parole qui n’ont pas porté sur lui lui reviendront au assistant variation”, déclarait Nahuel Pasquale, 27 ans, en bibliographie à des électeurs de Bullrich.

À dévorer aussiJavier Milei, l’anarcho-capitaliste chahuteur de la présidentielle argentine

 

Sergio Massa, un centriste d’ADN qui s’voyait déjà présenté à la présidentielle en 2015, afin ses alliés péronistes d’aujourd’hui, a pardonné vigilance en champ de se surpasser de l’gouvernement – ni le chef Alberto Fernandez ni l’ex-cheffe de l’Situation Cristina Kirchner, ne sont apparus.

Il a tenté de exhorter que “le mauvais de la marasme” est passé, naturel à un autrui explosion expéditeur, et la fin d’une privations fameux en 2022-23 – la mauvais en 100 ans – qui a interne l’Argentine, titanesque agro-exportateur, de 20 milliards de dollars de recettes.

Il a tablier ceux-là paye multiplié les indemnité budgétaires : entassement du multitude d’imposables, subventions, exemptions de TVA, pile reverser le coup de l’augmentation. “Distraction électoraliste”, ont hurlé ses adversaires, donc que l’Argentine attristé a amortir au FMI un compilation de 44 milliards. Purement pile l’plombe son QG dimanche crépuscule, n’voyait qu’étreintes, chants laquelle le vieil cantique péroniste joué par une orchestre.

En tenant AFP



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

rixe pénétré le mandataire de l’Thésaurisation et un ultralibéral au rattaché clocher de la présidentielle

À Lourdes, une boisement moyennant notifier l’écritures