in

Sierra Nevada enregistre une guidé XXL de l’US Air Embarrassé derrière ses « avions du Condamnation nouveau »



On les surnomme « avions du Condamnation nouveau », car ils doivent consacrer et cacher le chef étasunien, le auteur à la Cotte et le moteur d’staff en cas de incendie atomique. L’US Air Embarrassé a assigné le 26 avril un supercontrat de 13 milliards de dollars derrière bouleverser ses quatre vénérables E-4B « Nightwatch », des Boeing 747 modifiés derrière essence des coeurs de sommation aéroportés, résistants aux radiations et aux impulsions électromagnétiques. L’magasin étasunienne Sierra Nevada, un transitaire du Pentagone et de la Nasa, a remporté l’recours d’offres facette à son égoïste challenger, Boeing, cependant choisi.

Le lieu crépusculaire

Complets les soirs à décamper de 18h

Recevez l’épreuve analysée et décryptée par la dissertation du Balance.

Congédiement !
Votre placard a propre été domination en économe envers l’destine email :

À cause déceler toutes nos distinctes newsletters, rencard ici : MonCompte

En toi-même inscrivant, toi-même acceptez les hasard générales d’utilisations et à nous ruse de secret.

Embobiné pendant lequel les retards et les surcoûts du canevas de nouveau aéroplane présidentiel Air Embarrassé One (léser n’est pas taillé derrière la incendie atomique) et pendant lequel les inconvénient de ses avions commerciaux, le colosse de l’aérospatiale a refusé d’concéder un protocole à certificat boxe et a été éliminé en décembre 2023 par le Pentagone. L’assurance-vie du chef échappe de la sorte à Boeing… même si Sierra Nevada devrait somme aussi s’renforcer sur l’avionneur derrière opérer son protocole.

Pratiquement des Boeing 747-8

En suite, l’départ sera dérivé d’un aéroplane de rangée laquelle le modèle n’est pas mieux coutumier, toutefois la dernière et alors éternelle variété du 747, le 747-8, fixé en 2010, apparaît avec la distincte favoritisme. L’départ de compte étasunienne dispose de quatre réacteurs, une tournure devenue baroque. « Il faut un vigoureusement prince départ à quatre moteurs », assurait en 2022 le colonel Brian Golden, à la mine de l’analogie mettant en œuvre les « avions du Condamnation nouveau ». « Pourrions-nous le constituer envers un couple de moteurs ? En objet, toutefois ceci impliquerait des risques que l’US Air Embarrassé n’est pas avancé à absorber », avait-il supplétif. Cette résilience de la mécanisation, chère en aliment, est un privilège essentiel aux mirettes des militaires facette aux avions de rangée de faculté alors nouveau et gestionnaire, avec le 787 et le 777 dotés de un couple de moteurs.

De alors, le 747 est proverbial et rural, ce qui obtus les risques liés à l’acceptation de nouvelles technologies aéronautiques. La effloraison du 747 contenant été irréparablement stoppée en 2023, Sierra Nevada devra se donner des appareils d’données. « Toi-même pouvez revendre un aéroplane âgé de un couple de années, éventuellement cinq ans, et les ingénieurs le désosseront derrière le rebâtir généralement. Il n’y a de la sorte annulé aplomb », précisait mieux le colonel Golden.

Batailler aux radiations

Livrable parmi 2030 et 2036, ce attachement héliporté Afrique de sommation (Survivable Airborne Operations Center, SAOC) devra inciter de nouvelles technologies, surtout derrière les télécommunications. Les quatre E-4B actuels sont dotés de liaisons satellitaires chiffrées permettant de assujettir la haie de sommation, et tiennent en conséquence de systèmes radiographie à vigoureusement chanteur tour vers de inoculer carrément envers les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE). Le chef peut tel quel présenter des frappes nucléaires même si toutes les infrastructures terrestres sont indemne corvée. De authentiques systèmes, surtout liés au chiffrement et au posture des communications en cas de incendie spatiale affectant les satellites, devraient essence développés.

À LIRE AUSSI Embarquez pendant lequel l’avion-radar de l’escadron de l’air, un Boeing 707 modifiéPar lointain, avec son devancier, le nouveau aéroplane devra disputer aux agressions radiologiques et électromagnétiques d’un choc atomique, rémission à un bardage de la cockpit et du logement. Une boom atomique génère à la coup des radiations mortelles derrière les humains et une collision magnétoélectrique habitué de supprimer intégraux les systèmes électroniques non protégés. Des outils de camouflage de la empreinte détecteur, de cotte pour les missiles ou de incendie électronique devraient en conséquence constituer objet des équipements embarqués.

Des missions humanitaires en conséquence

Une modularité loess pourrait essence introduite vers de emplir des missions quotidiennes, surtout le carcasse à la administration de chômage au rétribution de l’Office fédérale de bulle aux catastrophes (FEMA). À cause ceci, la cockpit pourrait essence habitué d’consacrer des blessés amarante, ou de se modifier en soute derrière épaissir des aliments. Toutes ces modifications expliquent le jeune colossal des appareils, qui sera au moins dix coup alors éthéré que icelui de à eux égaux civils.

Le reflux des vénérables E-4B actuels, dérivés, avec Air Embarrassé One, du immémorial Boeing 747-200 qui vole depuis 1968, a été considéré dès 2006 en excuse de la vétusté des cellules et des difficultés à se donner des barriques de remplacement. Cependant, l’tendance Bush a bref décidé de assujettir les quatre appareils opérationnels. Le accroissement de la incendie de haute accentuation et les menaces affligeant sur l’identité des procès-verbaux internationales ont pris à l’US Air Embarrassé de constituer commanditer ce onéreux décret.



Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Russie vs cryptomonnaies : contre que les autorités répriment, Beribit octroyé des chocolats

le énorme du ciné tricolore Gérard Depardieu en veille à vue