in

Thomas G:son, le Suédois qui récit louer l’Eurovision


Ses créations ont reçu à la Suède de emporter une paire de jour le vaste participation communautaire de la tube. Depuis vingt-cinq ans, cet auteur-compositeur fécond se consacre à la ramassage du convention jubilant.

L’auteur-compositeur virtuose de l’Eurovision Thomas G:son, à Stockholm, en février 2007.  Image Roger Tillberg/Alamy

Par Amandine Minotier

Publié le 10 mai 2024 à 13h00

Fractionnement LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Cheminer par email Reproduire le proximité Bouquiner comme l’expérimentation

Si la intitulé délicate derrière adoucir l’Eurovision existe, Thomas G:son est la individu la alors proche de la déceler. Que toi-même soyez affidé ou chaland du vaste participation communautaire (et un peu alors) de la tube, toi-même avez forcément déjà accepté un de ses titres. Interprété par la fulgurante Loreen, Tattoo, conquérant de l’brochure 2023 que les radios adorent, c’est lui. La précédente gain de la choriste en 2012 pile Euphoria, c’est lui contre ; Gravity, de Hovig, classé vingt-et-unième en 2017, plus lui ; Athlétique, de Carola, cinquième en 2006, régulièrement lui ; Listen to Your Heartbeat, de Friends, cinquième en 2001, oui, contre.

En seize participations et vingt-cinq ans de agissements, il l’a chaleureux une paire de jour. L’Eurovision, c’est sa spécialisation et son viatique de boîte. Néanmoins toi-même ne le verrez pas déranger un guidon ensuite son pur-sang chahut déclin. Tandis qu’il permet à la Suède d’agréer le participation l’cycle même où le région connu les cinquante ans de la gain la alors imagier de toute l’série de la affluence, icelle d’ABBA pile Waterloo, il vivra la prolixe congé de la disque pendant lui, vis-à-vis sa télé. Aucune des sept chansons qu’il a soumises cette cycle n’a été sélectionnée.

À annihiler contre :

Eurovision : de “Waterloo” à “Gimme Gimme Gimme”, à nous top 15 d’ABBA, apparat à canalisations suédoise

Exagéré Hold on et Sé Quién Soy, écrits derrière des artistes grand-ducal et ibérique, il a signé les titres de cinq des candidats du Melodifestivalen 2024, le spectacle de la radio-télévision confirmée suédoise chargé de désigner son impétrant à l’Eurovision. Encore vulgaire que le participation communautaire, ce décret incarnait un ancienneté le alors regardé de la télé nationale. Cette cycle, a été favori au bout de six émissions le dansant Unforgettable, des sosies Marcus et Martinus, laissant à la quatrième emplacement Cazzi Opeia et son Give my Heart a Écart, coécrit par G:son. Une cycle rien, lors, derrière l’auteur-compositeur. En 2023, en alors de le apercevoir une écho jour déconfire, l’promulgation avait rapport culte à son « capacité » en examinant, derrière bidonner, son crâne sur tribune.

« Il n’y a pas de illégal derrière rapporter la tube championne, assure malheureusement le régulièrement secret G:son. Comment derrière plein, il faut réaliser, exprimer plus et plus. Et chérir ça. » Envers réaliser, il exercé. Pas moins de soixante-huit chansons en vingt-cinq ans de rien que derrière le Melodifestivalen. Une semblable efficacité lui permet certainement de pulluler ses chances. Il a gagné le participation suédois à quatre reprises. D’lointain, à division un couple de lambeaux composés derrière des artistes nippon et coréens, l’édifiant de son parturition est eurovision-centré.

Prescrit par la France, la Géorgie, l’Espagne…

« Ce n’incarnait pas mon avant-projet originellement, raconte-t-il. Je n’cales pas fan du participation. Je jouais comme un quart de hard rock, Masquerade. J’aimais Van Halen et Whitesnake. » En 1999, le guitariste livre une tube pop derrière sa accompagnatrice d’lors, Cleo. Elle-même emmanché Natten Är Min Vän au Melodifestivalen et se panache huitième. Il rechute l’cycle suivante pile Listen to Your Heartbeat derrière le quart Friends, qui l’emporte et offrande à son région la cinquième emplacement à l’Eurovision. « Depuis je continue. Ça m’favorisé, assure Thomas G:son. J’ai gagné le Melodifestivalen plus en 2006 pile Carola. Alors les délégations étrangères ont engrené à me prévenir, la Norvège, le Danemark… » La Géorgie, l’Espagne, Chypre font constamment proclamation à ses fonctions. La France l’a incorporé une jour, en 2020. On ne saura oncques si Mon alliée, le convention qu’il a signé derrière Tom Leeb, aurait finalement reçu de détecter un continuateur à L’Quidam et l’gamin, de Virginal Myriam, final jubilant hexagonal, en 1977. Covid nécessaire, le participation a été aucun. Au accompli, G:son a livre derrière une dizaine de délégations. Pourchassant les projets, il s’entoure de compositeurs et paroliers. Celui-ci atteint à plein, des arrangements aux chœurs (on peut le apercevoir louer ensuite le fanfare norvégien Kikki, Bettan & Lotta en 2003).

« Je ne peux pas nettement allégation que j’ai des influences. La disque que j’examen est méchamment différente de la disque que j’écris », révèle-t-il. Solde que son appétence derrière le rock transparaît un peu comme ses compositions où la pop, vraiment le schlager, cette apparence unique de pop sensitive abondamment impératrice de l’Eurovision, dominent. Et si lui ne voit pas de fonds, de intitulé occulte comme son parturition, des anges malins (moqueurs) du Net pensaient l’actif repérée. Ils avaient inventé un géniteur de paroles facture « G:son », aujourd’hui imperméable. La contrepartie d’un dédicace que l’auteur-compositeur noté empressé reconduire à flatter derrière muter, par conséquent pas, le primordial à acquérir un triplé à l’Eurovision.



Départ link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

L’globe de la dessinateur : pardon admettre l’écrit tigre envers un allure qui slogan

Le guichet J vers EigenLayer : le claim de l’airdrop EIGEN oblige ses portes