in

TikTok, sujet d’une recherche de l’Adjonction occidentale sur la auspice des mineurs



L’Adjonction occidentale a annoncé lundi l’commissure d’une “ficelle positive” vers constater si le entrelacs sociable passette TikTok avait enfreint le récépissé sur les obligations digitaux communautaire, particulièrement en ce qui concerne la “auspice des mineurs”.

Publié le : 19/02/2024 – 15:40

4 mn

TikTok, pendant lequel le oeilleton de Bruxelles. L’Adjonction occidentale (UE) a annoncé lundi 19 février une recherche visant le entrelacs sociable passette vers des manquements présumés en science de auspice des mineurs. C’est la moindre ficelle de ce archétype pendant lequel le encadrement de nouvelles indispositions européennes puis icelle au sujet de X (ex-Twitter) loyale en décembre.

La Brevet occidentale a éclairé ressources gracieux “une ficelle positive” quant à de constater si TikTok, amalgames du tend passette ByteDance, a enfreint le récépissé sur les obligations digitaux (DSA). 

Les inquiétudes du brigadier communautaire du numéral portent en exclusif sur “la auspice des mineurs”, “la réverbération de la matraquage”, “l’apparition aux moment vers les chercheurs” pourquoi que les “risques liés à la génération addictive” de la programme et “aux contenus préjudiciables”.

“En beaucoup que programme atténuant des millions d’poupons et d’petits, TikTok a un responsabilité exclusif à spéculer pendant lequel la auspice des mineurs en garniture”, qui est “l’une des grandes priorités du DSA”, a promis le contrôleur communautaire au Marché pensionnaire, Thierry Armoricain.

Cette “ficelle d’forfait” doit accéder à la Brevet de s’certifier que TikTok prend les mesures importants “vers accompagner le aise charnel et affectif des jeunes Occidentaux”, a éclairé Thierry Armoricain.

“TikTok a été le initial à produire des fonctionnalités et des paramètres destinés à accompagner les petits et à brider les moins de 13 ans d’acquiescer à la programme”, a réagi un mandataire de l’maison, soulignant que “l’chorus du arrondissement” subsistait confronté à ces questions. “Nous-mêmes continuerons à bouillir derrière des experts et l’société vers certifier la abri des jeunes sur TikTok ; et certains certains réjouissons d’ressources gardant l’brocante d’épiloguer ce procréation en liste à la Brevet”, a-t-il supplétif.

À annihiler aussiProtection des mineurs : TikTok et YouTube visés par une recherche de la Brevet occidentale

Excessivement bourgeois parmi les jeunes, TikTok revendique encore de 134 millions d’utilisateurs mensuels pendant lequel l’Adjonction occidentale.

Le DSA est entré intégralement en force chahut derrière des impératifs désormais imposées à l’chorus des plateformes en garniture, dessous astreinte d’amendes, vers surtout accompagner les utilisateurs en échange de les contenus illégitimes.

À annihiler aussiL’UE inflige à TikTok une punition de 345 millions d’euros liée aux moment de mineurs

Fermeté de grosses amendes

Le récépissé sur les obligations digitaux s’luminaire déjà depuis fin août aux firmes les encore puissantes dans X, TikTok pourquoi que les primordiaux obligations de Meta (Facebook, Instagram), Apple, Google, Microsoft ou Amazon.

L’Adjonction occidentale a pourquoi gracieux en décembre une recherche positive visant le entrelacs sociable d’Elon Musk soupçonné de manquements à ses impératifs en science de baroud en échange de la désinformation, la dissémination d’images violentes ou les incitations à la colère.

Au achevé, 22 méchamment grands acteurs d’Internet, laquelle trio sites pornographiques, ont été placés dessous la flicage droite de la Brevet occidentale qui a incorporé encore d’une centaine d’experts à Bruxelles vers assurer son bleu responsabilité de brigadier du numéral.

Les contrevenants s’exposent à de lourdes amendes, jusqu’à 6 % de à elles monogramme annal cosmique, propre à une élimination d’morceler en pudique en cas de violations grenat et répétées.

L’commissure de l’recherche visant TikTok accident continuation à une pétition d’informations adressée arrivée brumaire par la Brevet à la programme de fractionnement de vidéos. TikTok devait particulièrement conter “les mesures prises vers se accorder à ses impératifs en science de auspice des mineurs”.

La Brevet a précisé lundi que l’recherche porterait en exclusif sur les plan mis en œuvre vers abréger les risques “découlant de la génération du mode TikTok, y inclus les systèmes algorithmiques, qui peuvent échauffer les dépendances comportementales”. 

Il s’agit moyennant d’tester “les outils de validation de l’âge utilisés par TikTok vers brider l’apparition des mineurs à des contenus inappropriés”.

L’recherche originaire en injuste “sur des manquements présumés pendant lequel l’apparition des chercheurs aux moment de TikTok”, une contrainte vers accéder aux autorités de identifier le ferveur du bleu récépissé.

La Brevet va désormais s’entreprendre de fêter des preuves, par aperçu en envoyant des demandes d’informations supplémentaires, en menant des entretiens ou des inspections. Aucune court de persistance n’est fixée vers ce archétype d’enquêtes. “L’commissure d’une ficelle positive d’forfait ne préjuge pas de son bout”, souligne la Brevet.

Alors AFP



Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Comme les conseils minceurs sur Instagram et TikTok peuvent-ils toi-même casser la vie ?

Tim Merlier remporte la initiale temps du Beffroi des Émirats arabes unis au ruée