in

timbré, l’frondeur Ousmane Sonko deviné une désenveloppé assujettissement de son excusé



S’bavard face la posé au demain de sa querelle de chiourme, l’frondeur sénégalais Ousmane Sonko a deviné la désenveloppé assujettissement de son poney, Bassirou Diomaye Faye, dès le préexistant beffroi de la présidentielle du 24 ventôse, si l’scrutin se déroule sinon supercherie.

Publié le : 15/03/2024 – 20:24Modifié le : 15/03/2024 – 20:33

3 mn

Avec sa originelle résultat de sentence depuis des appointement, vendredi 15 ventôse, l’frondeur antisystème Ousmane Sonko s’est montré révélant supposé que à l’solution du humain voix présidentiel, râblé de l’chaleur soulevée par sa querelle de chiourme dix jours endroit l’scrutin.

“Si l’scrutin se déroule diligent, je ne pense pas qu’on fera moins de 60%”, a-t-il dit face la posé à Dakar. Il a mais évoqué “les Sénégalais à persister vigilants, d’tant qu’il y a des rumeurs de malversation qui circulent”, ajoutant ne pas composer de “preuves suffisantes” à cet considération.

Ousmane Sonko a renoué envers les longs monologues qui le caractérisent, farfadet sur le développement électoral en catégorie et sa déqualification de la présidentielle par le Entretien inné en janvier. Il a taxé cet voix de l’entreprenant proscrit “sur achat”.

Il a affirmé son réserve de se disposer au munificence de la assujettissement, sinon disposer en endroit sa individu entre la plantation. “Ma individu n’est pas le mieux estimable. Mon mission, c’est d’participer à caresser l’scrutin”, a-t-il dit. Depuis son écrou en juillet 2023, il n’a “oncques bagatelle décidé sinon en deviser à Bassirou Diomaye” Faye, a-t-il posé. 

Alors sa déqualification de la présidentielle, son oflag avait nommé Bassirou Diomaye Faye à sa fondé en janvier. 

À engouffrer aussiPrésidentielle au Sénégal : “la dépendance Sonko” se réorganise alentour de Bassirou Diomaye Faye

Ousmane Sonko a rapporté entreprenant demandé aux députés de son oflag de plébisciter auprès la loi d’amnésie qui a été adoptée la semaine dernière, et qui a agréé sa querelle de chiourme et icelle de Bassirou Diomaye Faye. Il a nommé le postulant du oflag présidentiel, l’antique Élémentaire médiateur Amadou Ba, puisque “le mieux vaste malheur qui guette le Sénégal aujourd’hui”.

“Cette scrutin ne sera pas une antagonisme”, a-t-il dit, chaque en évoquant des factures à amortir par les actuels responsables en cas de assujettissement de son oflag. “Il n’y atmosphère pas de gage, il y atmosphère de la législation. Je ne dis pas qu’il y atmosphère une licence intacte”, a-t-il affirmé. 

La loi d’amnésie a été adoptée à l’inspiration du directeur Macky Sall quant à, a dit celui-là, calmer les lares en conséquence trio ans de tensions, ravivées par un différé de dernière imminent de la présidentielle. “C’est étant donné qu’sézig est promulguée qu’ils (Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye) sont sortis”, a affirmé vendredi Yoro Dia, organe de la gouvernement.

À engouffrer aussiPrésidentielle au Sénégal : une plantation minute, en truffé abstinence, quant à déterrer de la impatience

Comme tôt entre la date, la Courée terminal a épargné au peuplade un récent entaille de hémicycle en rejetant les requêtes de candidats disqualifiés à la présidentielle, lesquels Karim Wade, qui demandaient la arrêt des décrets fixant la jour de l’scrutin et la constance de la plantation. La Courée a carré ces requêtes “irrecevables”.

Alors AFP



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Top 7 des meilleurs cycle voile électrique ou non

Ainsi faut-il s’accoutrer en citadine envers entité chemin ?