in

une paire de victoires en dessous aguerri d’critique pile Donald Trump



De à nous espionne à Washington – Davantage zéro ne semble stopper Donald Trump envoûtement l’accueil républicaine. Pas même sa compétitrice Nikki Haley, qui s’obstine à durer parmi la tournée ensuite des scores encourageants simplement pas suffisants parmi l’Iowa et le New Hampshire. Uniquement si l’doyen directeur nord-américain graille conquête ensuite ces élémentaires rancart des primaires, le compte des résultats tendeur prédire certaines de ses vulnérabilités fronton au républicain Joe Biden, particulièrement contre des électeurs indépendants.

Publié le : 25/01/2024 – 04:19

5 mn

Aux Justificatifs-Unis, cette siècle des primaires républicaines se déroule, plus examiné, rien grossier suspense. Le seigneur préféré Donald Trump, qui rêve de rattraper la Construction Blême, a déjà remporté commodément les élémentaires rancart de l’Iowa et du New Hampshire. Celui-là qui trouvait présenté plus son alors seigneur candidat, le vicaire de Floride Ron DeSantis, a abandonné idoine ensuite les caucus de l’Iowa. Il ne post-scriptum que l’initiale diplomate à l’ONU, Nikki Haley, pile séduire de lui borner la allée envoûtement l’accueil.

Uniquement la tâche s’édite rogue pile miss, même infaisable. Certes, Nikki Haley a exécuté un marque méritant mardi coucher parmi le New Hampshire, en récoltant 43,3 % des représentant aussi 54,3 % pile Donald Trump. Miss a en conséquence décidé de durer parmi la tournée pile les prochaines étapes, le Nevada le 8 février et encore la Caroline du Sud, son dépendance, le 24 février. Uniquement il est peu contingent qu’miss déjoue les sondages au bilan de ensorceler la irradiation à l’doyen directeur nord-américain, éternellement adulé par sa ammoniaque.

Les délicieux résultats de Nikki Haley parmi le New Hampshire s’expliquent particulièrement par la modalités de cet Récapitulation : il dispose d’un calepin éperdument résistant d’électeurs indépendants, peu adeptes de la orbite MAGA (Make America Great Again, le cri de cooptation des trumpistes). Le aspect alors équilibré de Nikki Haley a en conséquence su habituer cet électorat. Or il s’agit moins d’un bon annonce pile la enchaînement de la agissements diplomatie de cette dernière que d’un critique pile Donald Trump. Car ce empêché d’électeurs reflète l’colère des Justificatifs double (Pennsylvanie, Géorgie, Arizona, etc.) qui joueront un rôle-clé tandis de la présidentielle de brumaire.

Désamour

Les chiffres rapportés par le New York Times sont éloquents. Pour le New Hampshire, 44 % des électeurs des primaires républicaines sont indépendants. Nikki Haley a acquis le votation de 58 % d’imprégné eux. Suivant les sondages de excursion des sépultures, quatre électeurs de Nikki Haley sur dix ont bulletin que à elles votation trouvait encore enthousiaste par à elles conflagration contre-poil Donald Trump. Davantage de 90 % d’imprégné eux ont dit qu’ils seraient déçus s’il remportait la avènement du Évaporé démocrate.

Que feront ces électeurs en brumaire ultérieur ? Les équipes de expédition de Joe Biden et Donald Trump paieraient onéreux pile posséder la objection. Pour le New Hampshire, quant à 40 % des électeurs de Nikki Haley ont précis qu’ils ne voteraient pas Trump, rapporte le New York Times. Pour l’Iowa, à côté de la milieu des subjectifs de Nikki Haley voteront pile Joe Biden, escortant un étude du communiqué logement Des Moines Register. Des chiffres à exécuter en tenant défiance, simplement qui soulignent quel nombre le désamour imprégné Donald Trump et les indépendants et les républicains modérés persiste. Or il est exceptionnellement rogue de cajoler rien eux.

“Même s’il arrive à agissant émouvoir parmi le classe 80 à 90 % (des votants), nos scrutins présidentiels ont été si serrés ceux-ci étape que la aide étroite défection au poitrine de son défaillant pourrait existence fatale”, examiné contre de l’AFP le politiste Nicholas Creel, de la Georgia College and State University.

“On a un empêchement”

Même Ron DeSantis, qui soutient désormais Donald Trump ensuite sa postulation ratée aux primaires, s’peureuse : “Lorsque des individus qui ont voté pile (l’doyen directeur Ronald) Reagan en 1976 viennent me confer –  des individus qui ont été conservateurs toute à elles vie – et disent qu’ils ne veulent pas revoter pile Donald Trump, pendant on a un empêchement”, a-t-il inculpé, mardi tandis d’une conciliabule à un média paléographe. L’un des arguments trousseau de la expédition de Nikki Haley est convenablement de imputation que la postulation de Donald Trump est équivalent de aléa pile le défaillant.

En 2020, Joe Biden avait acquis à gagner à la coup la stupide novateur et une matière des électeurs indépendants rebutés par le populisme de Donald Trump. Les délicieux résultats démocrates aux élections de mi-mandat de 2022 sont autant en matière imputables au votation des indépendants et de plusieurs républicains modérés, effarés par l’offensive du Capitole du 6 janvier 2021 et par la fin du ouvert confédéral à torpiller. Or les thèmes de l’torpillage et de la démocratie seront, une coup de alors, au cœur de la expédition du républicain.

À cause le modalités, Donald Trump enchaîne les victoires parmi son baraquement et ne semble modérément acquis pile la enchaînement. Nous sondages le donnent d’loin encaissant fronton à Joe Biden : l’temps est en conséquence préférablement à l’auto-célébration qu’à l’psychanalyse. Mardi coucher, tandis de son éloge ensuite la grossier du New Hampshire, il a renouvelé que l’référendum de 2020 avait été truquée en sa difformité. Il a même dit, à la perception avant-première, qu’il avait gagné le New Hampshire cette année-là, pendant que c’est Joe Biden qui a remporté cet Récapitulation. Des commentaire qui ne risquent pas de agissant rentrer ceux-là qui ont dit bonsoir au Évaporé démocrate dans de lui.



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Vallée, destine, justification… Quoi est l’cible de la ronde de Macron en Inde ?

Eric Chelle (Mali) : « On va taquiner à nous hasard en jouant, en existant quelconque »