in

une vidéofréquence clairsemé exposition des autochtones “non-contactés” fronton à un bouteur, une duel “traumatisante”



Sur l’île d’Halmahera, en Indonésie, un duo de autochtones dits “non contactés” ont été filmés fronton à un bouteur d’une magasin forestière fin octobre. Cette duel clairsemé témoigne de la instabilité progressive que représente l’explosion de l’place entrepreneuse moyennant les populations tribales. En renseignement surtout, un bassin de métal en sujet mené par une magasin française.

C’est un manuscrit clairsemé. Le 26 octobre ultime, un titulaire d’une magasin forestière de l’île d’Halmahera a partagé sur Facebook une rubrique de vidéos de sa duel verso des autochtones. Les images, filmées depuis un bouteur, sont néanmoins la témoin vidéofréquence connue documentant l’assistance de cette multitude sur cette île de l’îlot indonésien. Cette multitude est considérée avec “non contactée”, c’est-à-dire qu’sézigue évite très démarrage verso le monde apparence.  

De l’méconnaissable côté d’un institution d’eau, on voit un duo de êtres s’sonder en indéniable et en agitant les biceps, armés d’objets qui ressemblent à des berceaux et des machettes. Sur l’une des vidéos, l’un d’eux s’avoisinant soupçon pour la gave qui les sépare de l’chansonnier de la vidéofréquence et semble simplement agir moyennant mission le bouteur, individu de se raviser alors que le chef du carriole vrombisse durement – notablement moyennant l’affoler.

Une des quatre vidéos publiées sur Facebook par l’titulaire de l’magasin forestière indonésienne Wana Kencana Sejati, le 26 octobre.

Ces images sont devenues virales sur les réseaux sociaux indonésiens, alors tenir été relayées par l’ONG indonésienne Jatam qui dénonce les dérives de l’mercatique minière en Indonésie, et par l’ONG  Survival Universel. Tandis que les gens décrivent la vidéofréquence avec une “agression de sauvages”, d’plusieurs y voient un exploit de ennui et de fixation de la union.  

Tak berhenti di situ, hutan dan sungai, ruang hidup suku adat O Hongana Manyawa di Halmahera Timur (juga di wilayah lain Halmahera), diterobos oleh perusahaan.

Suku yang hidup dari meramu dan berburu ini, kemudian terus tersingkir dari ruang hidupnya. Sebagiannya, bahkan… pic.twitter.com/npkhnwUpaf

— JATAM Nasional (@jatamnas) November 2, 2023

Les vidéos ont été reprises par l’annexion indonésienne Jatam.

Les un duo de êtres sur la vidéofréquence sont des amas de la union des Hongana Manyawa, l’une des dernières tribus nomades de chasseurs-cueilleurs d’Indonésie. Ils sont brutalement 3 000, la nombre sont en démarrage verso la trust, seulement dans 300 et 500 d’dans eux choisissent de s’en chaperonner – ce sont eux qui sont qualifiés de “non contactés”.

“C’est méchamment choquant moyennant les populations autochtones qui n’ont aucune avant-goût de ce qui se rigole”

Ces images ont plantureusement inquiété Callum Russel, qui suit moyennant Survival Universel le casier des Hongana Manyawa à Halmahera.

Les employés qui ont filmé la vidéofréquence l’ont partagée en disant : “Nous-mêmes avons été attaqués par une union offensive qui tue des hommes et agression des hommes”, un conférence farci de stéréotypes. En disant qu’ils ont survécu renvoi à à eux moteurs et à à eux machines. 

En incident, ils n’ont pas été attaqués du très. Ce qui s’est passé, c’est que des usines d’mercatique forestière ont installé des bulldozers pour à eux forêt, et ce que voient les Hongana Manyawa, c’est à eux forêt se conduire risquer. Vous-même pouvez les distinguer pour la vidéofréquence en colis de beugler et de à eux tenter des titre. À un circonstance donné, l’un des êtres tige la gave et montré une éminent simplement sur l’artisan et, à ce moment-là, le bouteur se met en offre et ils retournent pour la forêt.

C’est méchamment choquant moyennant les populations indigènes, qui n’ont aucune avant-goût de ce qui se rigole. Nous-mêmes avons formel aux parents des Hongana Manyawa qui sont contactés et ils existaient méchamment inquiets moyennant les à eux qui ne sont pas contactés pour la forêt. Ils ne savent pas ce que sont les bulldozers et ils voient directement quant à tour qui modifié très ce lesquels ils ont absence moyennant tenir.

Empressé que l’chamaille filmé concerne une association d’mercatique forestière, Survival Universel est mieux principalement méditatif par l’impulsion de l’mercatique du métal à Halmahera sur les tribus non contactées.

À plusieurs kilomètres de l’extérieur où la vidéofréquence a été filmée, l’exagéré allocation minière de Weda Bay Métal (WBN) est gérée par l’magasin asiatique Tsingshan (son associé majoritaire) et l’magasin française Eramet (associé à 37,8 %). Le exécutif gaulois détient une quote-part de 25,7 % pour Eramet par l’porteur d’une école notoire d’isolement.

Eramet prévoit de s’lier verso l’magasin allemande BASF pendant d’arguer le métal moyennant élaborer des batteries de voitures électriques moyennant des usines internationales. 

Ces dernières années, l’Indonésie a cherché à appâter les investissements des fabricants de véhicules électriques. En août 2022, le exécutif indonésien annonçait tenir signé un protocole de 5 milliards de dollars (paradoxe 4,58 milliards d’euros) verso Tesla, seulement l’magasin nord-américaine, qui hésiterait verso le métal malais, n’a oncques vrai. Continuateur disparates experts, ce sont adéquatement les questions liées au libertés humains qui feraient atermoyer Tesla.  

Ce début enrichissant est suffisamment critiqué par les ONG de rempart des libertés des populations autochtones, qui affirment que de vastes pans de la forêt où vivent les Hongana Manyawa ont déjà été détruits ou pollués.

“Les Hongana Manyawa n’ont oncques donné à eux approbation”

Des images satellites fournies par Survival Universel témoignent de l’mezzanine du clos artisan sur les forêts de l’île d’Halmahera. 

{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

{{ scope.counterText }}

i

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

Callum Russell reprend :

Le métal onguent à Halmahera se réparti de principalement en principalement lyrisme la façonnage des batteries de véhicule. C’est stop farceur que ce surpeuplé, qu’on peut examiner avec un des principalement écologistes du monde – ils vivent des diligent de à eux Monde et s’appellent ces derniers “le surpeuplé de la forêt”, est celui-ci qui souffre le principalement moyennant que les hommes puissent accompagner un actualité de vie ambitionné continuel.

Les Hongana Manyawa n’ont oncques donné à eux approbation à ceci. En inusité iceux qui n’ont pas été contactés. Tandis que l’rendement des usines minières peut éperdument renverser la multitude : d’une segment étant donné que à eux logis, la forêt, est grignotée et polluée, et d’méconnaissable segment étant donné que à eux logique immunisant n’est pas préparé à certaines maladies avec la rhinite ou mieux la rougeole, que peuvent fournir des populations extérieures.

Un Hongana Manyawa contacté m’a dit il y a plusieurs paye : “Je ne donnerai oncques à l’magasin l’permission d’arguer nos terres. Weda Bay Métal a essayé à disparates reprises et la surveillance a impartialement essayé d’acquérir mon approbation et celui-ci d’plusieurs gens. Pendant lequel le tenant d’un coût début, l’magasin incident très son admissible moyennant acquérir l’permission, seulement moi-même ne la lui donnerons oncques.”

 

Contre les exploitants, “on ne peut pas authentiquement babiller de multitude non contactées”

Survival Universel objurgation à Eramet et la association Weda Bay Métal d’tyranniser sans cesse les territoires des Hongana Manyawa depuis 2013, très en sachant que des populations non contactées vivent pour à eux allocation.

Contactée par à nous relation, Eramet a cordial que les activités de Weda Bay Métal sur l’île sont intrigue pour “le rite” et “le dialectique verso les populations autochtones”, verso “l’défenseur d’travaux indépendantes”.

L’magasin prédit qu’il n’y a que coût amas de la union Hongana Manyawa sur sa allocation, et qu’ils interagissent fréquemment verso les employés sur le lieu. Eramet a affirmé à à nous relation qu’aucune créature non contactée ne existait sur sa allocation.

Empressé que à nous relation ait pu écouter des recueils indiquant que la allocation de WBN chevauche le parage des Hongana Manyawa, il n’est pas admissible d’adorer le chiffre de gens non contactées accomplissant pour cette zodiacal.

Malgré de la relation des Observateurs, Eramet remet impartialement en renseignement le solution de “surpeuplé non contacté”, motif que cette rudiment n’a que peu de conscience : “Au phase du ouvert oecuménique, sézigue est stop contestée. Même aujourd’hui pour des zones principalement étendues avec l’Amazonie, ça n’existe pas authentiquement ces populations-là, on voit tandis affairé que Survival Universel essaye d’arguer ce solution qui ne correspond à cliché sur le recette ethnologique. Les Hongana Manyawa, il y en a qui sont en proximité normale verso moi-même moyennant modifier, les gens ont été croasser pour des concessions. On ne peut pas authentiquement babiller de multitude non contactée… Probablement que sur les 3 000 qui vivent sur l’île, méchamment éloigné de à nous allocation, les gens ne sont pas contactés, seulement ce n’est pas le cas sur à nous allocation.”

“Ce espèce d’images est éminent moyennant paraître que ces autochtones non contactés existent”

C’est adéquatement, remplaçant Callum Russel, l’une des grandes difficultés moyennant tapir judiciairement les Hongana Manyawa, qui n’ont pas de ordonnance procédurier limité. Ils ne sont couverts en Indonésie que par une loi de défense de la forêt continent. 

Cependant, la Preuve des Nations unies sur les libertés des peuples autochtones mentionne que le approbation des gens concernés est appelé moyennant complets les développements sur les territoires autochtones “coléreux d’tenir des accoutrement notables sur eux et à eux terres, à eux territoires et à eux diligent”. 

Avec il est en contraint abrupt d’tenir des contacts verso ces tribus, en inusité verso le ciblage de Survival Universel qui respecte à eux crainte d’quarante, ce modèle de vidéofréquence est indispensable moyennant ameuter sur à eux circonstance : 

Depuis 2016, c’est néanmoins la témoin vidéofréquence marquant des Hongana Manyawa non contactés. Par étalon, avec moi-même ne tentons pas de voir des peuples qui ne veulent pas l’convenir, moi-même moi-même moi-même appuyons sur des recueils de gens jouant pour des industries d’mercatique minière. 

Ce espèce d’images est éminent moyennant paraître que les peuples non contactés existent, nonobstant ce que peuvent preuve les usines ou le exécutif.





Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Australie / Notes-Unis : la prolixe variété

Warehouse, l’objet achevé quant à gourou vos Flatpaks !