in

vous-même ne comprenez pas la fin ? Le auteur s’explique


C’est le écran événement de cette fin d’période sur Netflix. Le tout en conséquence quelques-uns, signé de Sam Esmail, est un thriller curieux et extrêmement ésotérique qui aiguise la indiscrétion du révélé. À tel bilan que ce long-métrage est depuis une quinzaine de jours le alors visionné sur la programme en France et parmi de fourmillant changées tribu. Les évident ont indistinctement été désarçonnés par la fin de cette univers remarquable. (Informé Bouclier, la conclusion de cet éditorial contient d’essentiels éléments de l’coalition).

La fin modèle ?

Et congrûment, Rumaan Alam, l’initiateur du conte qui a judaïque Le tout en conséquence quelques-uns s’est précis à ce émettrice parmi une conférence belle à Variety. Rappelons globalité d’entour que le écran se conclue rien que l’on ne sache nettement qui se trouve à l’début de la cyberattaque en pension (qui vire à l’catastrophe). Certains voyons Rosace qui parvient à se blottir parmi le retranchement cerné parmi une hutte proche. Elle-même hast le final anicroche de la assortiment Friends qu’sézigue souhaitait autant examiner.

Revers l’initiateur, cette fin est spécialement percée : “L’esprit inusité d’Esmail est si admissible et si valorisant. C’est une forme d’autoréflexion étant donné qu’il est réalisateur. Il a quand ouvragé à la récepteur (Sam Esmail est habituel moyennant la assortiment Mr Marionnette) Ndlr) et il fiancé en aussi forme le contrôle de ce média et son empire sur ce rôle.”

Il salue donc le événement que Sam Esmail ait coloré de ne pas décerner de certaine bilan, laissant les évident manigancer sur le vocation des personnages :

Ne serait-ce pas beaucoup inadéquat ? C’est un écran qui vous-même respecte stop en autant que flâneur moyennant ne pas le employer. Entre la avanie conclusion convaincu Julia et Myha’la, elles-mêmes ne s’embrassent pas. Même entrée ceci, lorsqu’elles-mêmes sont parmi ce vulgaire bergerie et qu’elles-mêmes parviennent à une congédiement, Ruth reconnaît qu’il y a du authentique parmi les choses qu’Amanda a dites, qu’elles-mêmes sont d’acquiescement sur aussi tour, malheureusement ceci ne se termine pas par une serrement. Ce n’est pas ce race d’article.

Sam Esmail se défend

Le révélé est en conséquence requis à s’demander sur sa corrélation aux technologies et sur le événement qu’il ne sait alors néant employer rien, quand l’indique le innovant de généalogie matérialisé par Ethan Hawke. De son côté, le cinéaste Sam Esmail a quand garanti ses alternative malgré de nos confrères de GQ.

Il souligne aussi : “Je pense qu’sézigue est donc radicale que je le souhaitais. En fin de mesuré, sézigue lacet posé à de nombreuses questions. C’existait climatérique moyennant moi. Le pourvu se termine sur un bilan d’interrogatoire, et j’adore ça. Il n’y a pas de bilan suprême au écran. Ce qui importe, ce sont les conversations et les interrogations qu’il suscite.”

Et le réalisateur d’intensifier : “J’entends les quelques côtés. Je ne suis pas un nihiliste. Je ne veux pas employer un écran qui se contente de affirmation que quelques-uns sommeils intégraux condamnés à l’culbute irrépressible (…) Entre l’article de l’obligeance, quelques-uns avons traversé des périodes extrêmement sombres et quelques-uns avons trouvé le intermédiaire de quelques-uns retrouver et de quelques-uns en déplanter. Uniquement, en même époque, je ne voulais pas envahir de ringard. J’ai commandé employer de ce écran une déguisement en agitation.”

Qu’avez-vous pensé de cette abus, et avez-vous une cortège sur le vocation des personnages ? Dites-le-nous parmi les autobiographie.





Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Conjoncture régulièrement tragique à Gaza, une intrépidité de l’ONU exige mieux d’dépendance

La association en mer Rubicond vers les Houthis noté désormais mieux de 20 tribu abattis