in

À la émotion avant-première, le British Museum brassard un collaboration bruissement le brave tanker BP


Le calcul (60 millions de livres) est excepté règle. Devenue depuis 2016 importun à cause le substance de l’art, BP a octroyé un acquiescement de commandite bruissement un galerie déjà débattu par les scandales. La tord-boyaux de mazout qui accident jaillir le limon ?

Le 23 avril 2022, happening des militants d’Disparition Rebellion à l’privé du British Museum revers diriger la fin du collaboration bruissement la escouade pétrolière. Portrait James Manning/PA Wire/ABACA

Par Pantalon-Jacques Le Gall

Publié le 20 décembre 2023 à 18h24

Affecté LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Mandater par email Contrefaire le accointance Ravager à cause l’attention

Le Guardian l’avait annoncé au appointement de juin : en 2023 prendrait fin le traité qui lie depuis vingt-sept ans British Petroleum, la multinationale spécialisée à cause l’écrasement des énergies fossiles, et le British Museum, l’prytanée londonienne fameuse revers sa revêtu de Jésus et la frise du Parthénon. Las, à la émotion avant-première, un froid collaboration de dix ans parmi les couple parties a été annoncé.

Il est même pourvu d’un calcul mémorable de 60 millions de livres (57 millions d’euros), renouvelé à cause l’anecdote du commandite en Éternelle-Bretagne. Chris Garrard, cofondateur et codirecteur de l’acoquinement Plantation Unstained (« Plantation rien responsabilité »), marche somme toute ne pas empressé été si interdit. « Sinon moi-même demandions des informations sur un brusque suppléant de BP, le galerie répondait interminablement par la annulation. »

À ravager ainsi :

Sponsoring d’art et énergies fossiles : “Le British Museum doit payer la annulation bruissement BP”

Les négociations se sont faites inférieurement le devise du confidence – les abats du lutrin gestionnaire détenant actif fidélité du complexion ardent d’une similaire écho. Si l’on se réfère aux minutes des débats du résolution d’gouvernail (entamés dès juin nouveau) et publiés à cause l’fascicule bouclette de The Art Newspaper, la approbation ne s’est pas capture rien difficultés. L’une de ses abats a d’autre part furtivement démissionné. Chez les dix-huit hétéroclites, singulières ont clair à elles opposition, cependant par hasard au inventaire de flécher à elles combat barreau à un tel collaboration. Ils mettent en monsieur la cassette révision du composition qui devrait appartenir réalisée rien broche de l’crédit, aise à une refonte forcément onéreuse.

Par autre part, ces débats révèlent les préoccupations du lutrin revers les conséquences de cet acquiescement sur la ordre des collections. Principalement puis que des militants écologiques s’en sont accueilli à un pastel de Titien à la Ressortissant Gallery, le 6 brumaire nouveau.

C’est une approbation rebours de à nous instant, parfaitement excepté des réalités.

Chris Garrad, de l’acoquinement Plantation Unstained

Choquées, les associations de armure de l’décor expriment aujourd’hui à elles humeur. Supra revers les professionnels de la prairie. Chris Garrard marche que le gestionnaire du Manchester Museum a confié sa abattement à l’informé de la écho. « C’est une approbation rebours de à nous instant, parfaitement excepté des réalités. Ce collaboration arrive puis des années de gageure à éloignement de l’fonds du mazout, et de BP en extraordinaire, par les établissements culturels. Cette exception peut s’étendre par la dissemblance du résolution d’gouvernail du British Museum : il est mixte de hommes venant mieux des milieux économiques. Ils ne sont pas représentatifs de la collectivité. » De accident, triade abats ont sincère empressé des intérêts indécis bruissement la escouade pétrolière !

À ravager ainsi :

TotalEnergies, un sauveur qui accident de mieux en mieux responsabilité à cause le monde de l’art

Depuis 2016, quinze institutions britanniques ont habile à elles collaboration bruissement BP, entre lesquels les prestigieuses Tate Gallery, Ressortissant Tête Gallery, British Ciné-club Institute, Confortable Shakespeare Company… Cette dernière explique empressé accueilli sa approbation devant à l’obligation météorologique, forcément. Néanmoins mieux étant donné qu’lui-même n’entend pas se sectionner d’un notoire page, surtout sensible au émetteur. Côté similaire, la contrainte ne retombée pas. Des globaux identique BP or not BP ? promettent de casser cette approbation par des manifestations et préconisent un quarantaine… Tellement de menaces que le galerie prend au formé.

Puis l’malade des œuvres volées (mieux de mille cinq cents barils !), qui avait sujet, cet été, la abdication du gestionnaire du British Museum, Hartwig Fischer, la impatience habile bruissement la Grèce, qui revendique interminablement le rapatriement de la frise du Parthénon, cette malade est un froid sensation lesquels la « anachronique prytanée » aurait actif aimé se sauter. Shocking, isn’t it ?



Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Gigi Hadid : cet événementiel comme lésiner elle-même upgrade ses tenues d’hibernation

Loi déplacement votée au Hémicycle: réécoutez à nous impression jalouse