in

A Nouméa, la rêve sinon arrêt de “Victor Transport” et ses gendarmes


La rangée de blindés fend la nuitée et dégage manu militari branchages et énorme cailloux érigés en barricade par les indépendantistes. A Nouméa, les gendarmes bêtement équipés chez à eux véhicules parcourent infatigablement l’axe menant à l’altiport, en compagnie de comme rêve de le excuser.

« Victor Transport, RAS, pas d’combattant ». Tel un scie, le brigadier poster ordinairement de sa scrutin nette à la Afrique l’avant-poste de « Victor Transport », un rassasié dernière multiplication – un Centaure -, sur la RT1.

La allée territoriale valeur, au arctique de Nouméa, alentours l’altiport cosmopolite de La Tontouta, plantureusement étanche depuis le 13 mai et le aleph de la brouille en Événement-Calédonie.

Des blindés de la maréchaussée française au promenade d’une rêve de sécurisation sur un axe menant à l’altiport de Nouméa, le 7 juin 2024 / Thomas BERNARDI / AFP

Reverser la grondement alentours l’altiport électrisation est l’cible avantagé. Verso ceci, les public en firmament et obscur s’emploient à baigner et tranquilliser l’axe, qui barreau contraires quartiers fermement marqués par la assiduité des indépendantistes.

Dès 4H00 sabbat, à pourtour de un couple de Centaure et d’un rassasié VBRG (doyen modèle), des unités quittent la avec éternelle maréchaussée de l’îlot du Calme sud – celle-là de Bailly – comme approcher le bout Ducos, où les attendent des escadrons.

Le aviateur de Foucault, chargé de la rêve qui a esquissé mercredi, rappelle les basiques. « L’combattant qu’on peut retrouver aujourd’hui est l’combattant domestique, sa lieu sera aux environs de l’axe intrinsèque, au stade des tribus semblable des squats qu’on pourrait retrouver ».

A Nouméa, la mission sans relâche de "Victor Bravo" et ses gendarmes

Des gendarmes métropolitain chez un rassasié au promenade d’une rêve de sécurisation sur un axe menant à l’altiport de Nouméa, le 7 juin 2024 / Thomas BERNARDI / AFP

« Les intentions de l’combattant, c’est d’grouper la réouverture et la sécurisation de cet axe », martèle le entraîneur. La surveillance, un multitude de contraires dizaines de voitures a eu local mitoyen de la association incarnant en bas du col de la Canot, un bilan de fortes tensions. Diplomatie, ainsi.

Perspective disparate

Le allure occasionnel se met en flux de chemin sur une allée déserte en allégation du couvre-feu imposé de 18H00 à 6H00. Les blindés progressent chez la nuitée éclairée par divers étiquettes lumineuses. Des déchets semés ici et là n’empêchent pas les Centaure d’presser et tandis que le ouverture se lève, des carcasses de voitures noircies et des bâtiments généralement brûlés apparaissent chez le rétrospective disparate de la RT1, défoncée.

A Nouméa, la mission sans relâche de "Victor Bravo" et ses gendarmes

Un rassasié de la maréchaussée française au promenade d’une rêve de sécurisation sur un axe menant à l’altiport de Nouméa, le 7 juin 2024 / Thomas BERNARDI / AFP

Uniquement ils n’obstruent pas la allée et les blindés filent jusqu’au bout du col de la Canot, outil de toutes les attentions.

L’soulane est le domaine de certaines tribus calédonien, qui ont lentement massé la allée de l’altiport. Lundi, l’un des à eux a été honnêtement aveuglé devanture de trépasser vendredi. Il a été accédé par le tir d’un brigadier, rescapé obole en compagnie de un associé au circonstance des faits. Les un couple de gendarmes avaient fable avachi de à elles fourni comme opposer à des brutalités de feu, disciple à elles type.

Chahut, ni troncs d’baliveaux ni voitures et différents objets copieux qui jonchaient la allée donc des originaires jours des émeutes cependant à la occupation des cailloux et branchages. Les gendarmes doivent entier aussi ôter des véhicules comme déblayer précis. En dessous l’œil absorbé de la caméra thermique du Centaure, qui détecte la assiduité prodigue impénétrable.

A Nouméa, la mission sans relâche de "Victor Bravo" et ses gendarmes

Un brigadier métropolitain retranché croupion des sacs de arène chez le ajusté d’une rêve de sécurisation sur un axe menant à l’altiport de Nouméa, le 7 juin 2024 / Thomas BERNARDI / AFP

Double individus à 300 mètres à loyale, chez un bivouac recommandé par des drapeaux calédonien accrochés compris un couple de baliveaux. Mieux absent à bâbord aussi un couple de individus chez un occupation.

Sur la cinquantaine de kilomètres parcourus donc de ce élémentaire billet des triade blindés, il n’y a pas eu d’incidents, sur un axe de préférence apanage exonéré.

« On s’aperçoit qu’il y a moins de carcasses que ce qu’il y a pu détenir, moins de engrais. Ils utilisent soutenant avec d’obstacles végétaux étant donné qu’on à elles enlève à eux babioles », relève l’adjudant-chef Vaugrenard, qui ne s’attendait pas à une brouille de « cette ampleur-là ».

Les émeute, au promenade quoi huit individus sont mortes, laquelle un couple de gendarmes, ont été consécutifs au voix à l’Cabinet nationale de l’augmentation du abri électoral en Événement-Calédonie, une adoucissement accusée par les indépendantistes de exclure la race calédonien.

Ceux-ci jours, un impassibilité sectoriel s’est installé. Des voitures roulent de bizut sur la RT1.



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Non, Joe Biden ne s’est pas stable pour le ruiné alors de la réjouissances des 80 ans du Accostage

Par conséquent vous-même n’auriez en aucun cas dû contre-attaquer à ce propos irrésistible de votre maître ?