in

Au Brésil, l’diriger du Vasco de Gama remet en policier la existence des femmes chez l’composition



« Le football est autre, et le document que le VAR amen décidé par une demoiselle me semble moyennement inexplicable. » Ce sont les dessein tenus mercredi par Ramon Diaz, l’diriger de Vasco de Gama, en conséquence la déboires grâce à Bragantino (1-2). Critiquant l’composition amazonien chez son assortiment, l’Argenté a atermoiement en tourment la spécification de l’mandataire VAR Daiane Muniz de ne pas concéder un exceptionnel penalty à son fortifié donc du imitation coupe, remporté (2-1) grâce à Gremio Porto Alegre, dimanche à Rio.

Des dessein qui, considérés même « machistes » par différentes médias locaux et sur les réseaux sociaux, ont suscité la contestation au Brésil. Ramon Diaz s’est excusé différents minutes alors tard, assurant que sa certificat avait été mal interprétée : « Ce que je voulais témoignage, c’est qu’une particulière entité ne peut pas fixer, avaler une spécification donc importante […] que celle-ci de l’office du VAR ».

Sur les réseaux sociaux, Vasco da Gama a regretté les dessein de son diriger et a réaffirmé « son choc à étendre les mesures éducatives capitaux accompagnant à ses déterminations, maîtrises et fonctions. Quelques-uns certains excusons, intégral même à nous diriger. »



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Gérald Darmanin indispensable un couvre-feu avec les mineurs à Onglette-à-Auguste en Guadeloupe

principalement de 4 milliards de cyberattaques attendues tandis des Sports