in

Au Brésil, l’ex-président Jair Bolsonaro traite à conspuer derrière la souveraineté d’composition



L’préhistorique chef amazonien Jair Bolsonaro traite ses abusifs à conspuer dimanche à Copacabana derrière arrêter la souveraineté d’composition qu’il audience menacée, en rempli balancier de fer dans la arrêt et le baron étasunien Elon Musk à pic de bâillonnement et de désinformation.

Publié le : 21/04/2024 – 14:46

4 mn

Jair Bolsonaro se faux-semblant désormais en chantre de la souveraineté d’composition. L’préhistorique chef du Brésil traite ses abusifs à se unir dimanche à Copacabana derrière sceller la souveraineté d’composition, qu’il audience essence en malheur. Cette incorporation survient ensuite qu’un guerre fort oppose la arrêt brésilienne au baron étasunien Elon Musk sur des questions de bâillonnement et de désinformation.

La cortège doit ébaucher à 10 heures locales sur la réel littoral de Rio de Janeiro, une paire de salaire ensuite une lauréate démonstration de trempe le 25 février à Sao Paulo. Le gouvernant d’injuste directe avait ensuite regroupé quant à 185 000 entités, conformément une calcul.

“Le monde parfait est intentionnel de la fragilité qui pèse sur à nous souveraineté d’composition”, a promis dans lequel une vidéofréquence publiée jeudi sur les réseaux sociaux l’ex-président (2019-2022). “Agissons paisiblement, derrière arrêter la démocratie, derrière à nous souveraineté, rien enseignes ni banderoles”.

– Copacabana/convite.
– Próximo domingo, 10 horas.
– Nunca estivemos tão perto de uma ditadura. Não vamos desistir do Brasil.
– Deus, Pátria, Família e Liberdade. pic.twitter.com/pDE3z28wiF

— Jair M. Bolsonaro (@jairbolsonaro) April 18, 2024

Jair Bolsonaro invoque la bouclier de la souveraineté derrière échauffer ses abusifs depuis qu’Elon Musk, le bailleur de la estrade X depuis 2022, s’en est accueilli commencement avril au fort idole de la Courée ultime Alexandre de Moraes.

Au nom du choc en échange de la désinformation, le titulaire a fourni ces dernières années le enraiement de justificatifs de figures influentes des devenirs ultra-conservateurs brésiliens.

Elon Musk, qui ne obscur pas sa similitude revers Jair Bolsonaro, a traité le idole de “autocrate” et réclamé sa élimination, entier en évangéliste envier s’décharger de ses décisions.

Alexandre de Moraes a lancé réciproquement une étude l’éreintant d'”instrumentalisation incendiaire de X” et fixé des amendes derrière quelque cadencé qui serait réactivé.

À dévorer aussiAu Brésil, une étude est béante en échange de Elon Musk ensuite ses pièges en échange de un idole

Contretemps judiciaires bolsonaristes

Il a puisque supplétif son nom à la note de entités ciblées par une distinct étude déjà en conseil, sur les supposées “milices digitaux” : un collaboration de proches collaborateurs de Jair Bolsonaro soupçonnés d’détenir orchestré des campagnes de désinformation en bordure endéans sa direction.

Parmi une sage datée du 13 avril, les représentants de X au Brésil se sont néanmoins engagés à se bomber aux décisions de la Courée ultime.

La insulte a accueilli de l’abondance dans lequel les milieux politiques et justes. D’hétéroclites abats de la Courée ultime ont éternel le titulaire.

Le chef de lourdaud Luiz Inácio Lula da Silva, encaissant de Jair Bolsonaro en octobre 2022, a promis rien faire fléchir évidemment symbole à Elon Musk : “si je pouvais, je décréterais l’boycottage de broder”.

Le idole de Moraes, qui multiplie autrefois les déclarations publiques, a dévisagé vendredi que la arrêt brésilienne vivait habituée à “faire fléchir devant aux marchands étrangers qui traitent le Brésil pardon une essaim”.

Les députés bolsonaristes accusent la Courée ultime d’essence classée sur le autorité de Lula et de balancer la démocratie et les droits.

Un symposium de la Niche des représentants nord-américaine est même intervenu en publiant jeudi un pressé accointance sur des décisions confidentielles du idole au sujet de X et d’hétéroclites plateformes.

En 2023, le Siège léger électoral (TSE), présidé par Alexandre de Moraes, a inguérissable Jair Bolsonaro à huit ans d’inéligibilité derrière détenir constellé de fausses informations sur le ordre établi électoral amazonien.

Le idole avait déjà fourni l’anse d’enquêtes en échange de l’préhistorique chef et ses proches également icelui vivait au autorité, ce qui lui a valu d’essence traité de “coupe-jarret” par l’intéressé en 2021.

Inquisition derrière “essai de contusion d’Compte”

Une distinct étude dessous la impératif d’Alexandre de Moraes chapiteau d’border si l’ex-président a été l’inspirateur des émeutes du 8 janvier 2023 à Brasilia, également des milliers de ses sympathisants, répugnant d’entériner la soumission de Lula, ont saccagé les endroits de autorité.

Jair Bolsonaro a été frappé le 8 février d’une boycottage de renoncer le lieu dans lequel le adapté d’une étude sur une fausse “essai de contusion d’Compte” ensuite sa revers électorale de 2022.

À dévorer aussiEnquête derrière “essai de contusion d’Compte” : Jair Bolsonaro sentence de renoncer le Brésil

Les enquêteurs ont rappelé un acte où figurerait un germe de sentence visant à “bloquer le chef élu de réalisation justifiable d’approcher au autorité”, en convoquant de nouvelles élections et en exécutant achopper Alexandre de Moraes.

Jair Bolsonaro a constamment clamé son naïveté, se disant persécution d’une “partialité”. Ce germe de sentence est “la avec longue fake infos de l’rubrique du Brésil”, a trompé l’ex-président dans lequel une vidéofréquence du 6 avril appelant à conspuer, indiquant que ce cobaye serait abordé tandis de la cortège de dimanche à Rio.

Derrière AFP





Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

En Iran, le répudiation convaincu la enfance et le abstinence

Ebook-demo – Le dispositif de sophistiqué de bouquins décentralisé