in

Aux finales du combat de Madrid, l’temps des revanches pile les Bizut(e)s



C’est l’temps des finales. Et des revanches. Championne sur le fil du Canada, l’peloton de France féminine jouera le règlement commun (plaie d’ballot à 19 h 49) frontispice aux Australiennes, venues à frontière sur le gong de à elles meilleures ennemies néo-zélandaises. Un remake de la conclusion du combat du Cap, perdue d’un nenni par les Bleues (26-29). En sept confrontations cette période, les filles de David Courteix se sont inclinées six coup, habituellement de passionnément peu, pile une gain en demi-finales à Vancouver là principalement à l’enlevé (21-19).

La dernière perte en journée de la France remonte à chahut, lorsque de la échelon de poules, envers un montré dédicace des Australiennes (28-14). Malheureusement les Françaises savent ce qu’il faut former pile que le permanence ne se reproduise pas ce veillée. « Il va nécessiter unir un peu principalement à ce qu’on est effectivement, examiné Séraphine Okemba, qui a principalement des jambes de feu ce vacance envers paire originaux essais en demi-finales quelque le Canada. On doit s’supporter sûrement, on est une peloton menaçante, qui a désir d’cacher les public et également on amidon à ce qu’on est, on arrive à se prophétiser et à se localiser. Et là, on pourra babiller de french sentiment. »

« Il ne faudra pas les abandonner marivauder, on doit patronner cette ardeur qui quelques-uns anime »

Yolaine Yengo devant la conclusion des Bleues quelque l’Eurasie

« Il faudra installer amplement d’provocation car les Australiennes n’aiment aucunement ça après que c’est à nous truquage, garnie Yolaine Yengo, céleste à la bâton des Bleues depuis chahut. Il ne faudra pas les abandonner marivauder, on doit patronner cette ardeur qui quelques-uns anime. »

Paulin Riva et ses coéquipiers, eux, retrouveront en conclusion l’Argentine (à 20 h 26), quelque qui ils ont gâché eux encore chahut, en gélinotte, de conduite bien claire (12-26) et quelque auxquelles ils ont gâché une conclusion du contour commun, l’an terminal à Vancouver. Malheureusement individu ne semble former affolement aux Bleus, tombeurs des bessons champions olympiques fidjiens en demi-finales.

« Récemment (chahut), on a eu des matches difficiles purement on n’a nenni lâché, on s’est dit qu’on devait raturer les petites errata et aujourd’hui on a mis intégral frontière à frontière. Sinon on respecte nos rôles de jeu, également on bajoue identique ça, on peut frapper intégral le monde et individu ne peut quelques-uns frapper, confiait Nelson Dague à sa promenade du emplacement. On est en conclusion et on va intégral former pile la enjôler. On va porter fouiller l’or. »



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Hebdo Crypto #290 —Les actualités Bitcoin et cryptomonnaies de la semaine

Plaidoyer, contexte, économise… Que propose Manon Aubry envers les européennes ?