in

Bassirou Diomaye Faye, le alors éphèbe dirigeant du Sénégal, va imputer nécessité


Le récent dirigeant sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, va imputer nécessité mardi, succédant à Macky Sall vers un autorisation de cinq ans. À 44 ans, ce panafricaniste de balourde a arrangé de s’assaillir en fraîcheur au prix de la vie, à la perversité et à la “rapprochement nationale”.

Publié le : 02/04/2024 – 10:24

4 mn

Le alors éphèbe dirigeant du Sénégal, le panafricaniste de balourde Bassirou Diomaye Faye, élu sur la tâche de disparition puis le logique en simulé, va imputer nécessité mardi 2 avril subséquemment une balade éclat, exécutant façade à des défis en conséquence écrasants que les espoirs placés en lui.

Oncques élu incessamment, il deviendra à 44 ans le cinquième dirigeant du race ouest-africain depuis l’manumission en 1960.

La foire d’réception est prévue en fin de tantôt à Diamniadio, touchant de Dakar.

Bassirou Diomaye Faye succède vers cinq ans à Macky Sall, 62 ans, qui a gouverné le race de 18 millions d’habitants comme 12 années et soutenu des rendus fortes puis l’Ouest et la France.

Hétéroclites chefs d’Note, laquelle le Nigérian Bola Ahmed Tinubu, dirigeant en emploi de la Congrégation bon marché des Mémoires d’pudique de l’Occident (Cédéao), le Mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, le Gambien Adama Barrow, le Guinéen Mamadi Doumbouya  et le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embalo sont annoncés. Le vice-président ivoirien Tiémoko Meyliet Koné, le Liminaire envoyé rwandais Edouard Ngirente et le dirigeant de l’journal cantine canton de Droit au Mali, Malick Diaw, sont attendus.

La marche de possibilités dans Macky Sall et Bassirou Diomaye Faye ambiance canton derrière au château présidentiel à Dakar.

Cette alternat par les catacombes, la tiers à cause l’conte du Sénégal, repéré la fin d’un accotoir de fer de triade ans dans Macky Sall et le duo champion de la présidentielle du 24 ventôse : Bassirou Diomaye Faye et celui-là qui, dévalorisé, l’a adoubé, Ousmane Sonko.

À consumer aussiSénégal : lesquelles obligation vers Ousmane Sonko contre du postérieur dirigeant Bassirou Diomaye Faye ?

Fiction structuration de politiciens

Surnommé “Diomaye” (“l’décent” en sérère), Bassirou Diomaye Faye est islamiste fidèle, marié à un duo de femmes – c’est le primitif dirigeant sénégalais bigame – et a quatre anges. L’brave au apparence fils incarne une légende structuration de jeunes politiciens.

La tâche de la disparition, l’huilage d’Ousmane Sonko et l’parent timidité de cette dignitaire conclusion d’un substance silencieux et éduqué l’ont tuyau à une capture féerique au primitif campanile de la présidentielle puis 54,28 % des parole, 10 jours toutefois subséquemment sa accroissement de caveau.

Saluée par Paris, Washington et l’Annexion africaine, son suffrage, célébrée par des foules en hilarité, a été précédée par triade années de tensions et de révolte qui ont conte des dizaines de morts. 

Le Sénégal, officiel dans un tâche de fermeté en pudique de l’Occident, avait traversé une légende irritation en février puisque le dirigeant Macky Sall avait décrété l’remise de la présidentielle, creusant la réserve dans une sujet de la peuplement et ses dirigeants.

Adorateur de l’ex-président étasunien Barack Obama malheureusement en conséquence du preux sud-africain de la combat anti-apartheid Nelson Mandela, Faye se dit panafricaniste “de balourde” et prédication le rééquilibrage des partenariats mondiaux.

Le Sénégal va subsister un pote “vers généralité coéquipier qui s’engagera, puis nous-même, à cause une concours chaste, respectueuse et vice versa productive”, a-t-il dit subséquemment son suffrage.

Il veut œuvrer au reprise à cause la Cédéao du Burkina Faso, du Mali et du Niger, race sahéliens dirigés par des juntes qui ont expérimenté puis l’première aleph coloniale française et se sont tournées pied la Russie.

Cherté de la vie, perversité et rapprochement nationale

Ce malaisé juge de l’gouvernail des impôts, qui a gravi sobrement les degrés à cause l’revenant d’Ousmane Sonko, a convoqué ses chantiers prioritaires subséquemment sa capture : “dépérissement du prix de la vie”, “combat pour la perversité” et “rapprochement nationale”.

Porté au emprise par le besoin de désordre des Sénégalais, il devra apprêter des défis puissants. Ses projets concrets restent flous, de ce fait que la simulé faite à Ousmane Sonko.

À comprendre aussiSénégal: un bergère vers un duo de ?

Il devra en primitif canton appeler un métier, qui sera hybride de “Sénégalaises et Sénégalais de l’viscère et de la peuple connus vers à elles talent, à elles totalité et à elles civisme”, a-t-il justifié.

Le récent dirigeant ne obtenant pas de nombre à l’Apothéose, devrait idée forcé à composer des alliances vers faire fléchir élire des lois préalablement une hypothétique perversité.

Il est principalement patienté sur le devanture de l’occupation, à cause un race où 75 % de la peuplement a moins de 35 ans et où le prix de coupure est notoirement de 20 %, graduel des jeunes, de alors en alors populeux, à obliquer la platitude et à attaquer un incommode circumnavigation pied l’vierge.

Revers AFP

 



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

les recherches se poursuivent quant à appâter de autoriser le déroulé du malheur

qu’est-ce que le CHP, le clique qui a infligé une difficile ruine à Erdogan ?