in

Conséquemment les jeunes Américaines ont des menstruations principalement précoces et principalement irrégulières qu’précédemment



Les jeunes femmes ont des menstruations principalement précoces et principalement irrégulières que les générations précédentes, dévoile une dissection parue le 29 mai entre la féerie irréligieux Jama Network Open.

Cette dernière, qui ouverture sur 71 341 femmes américaines nées convaincu 1950 et 2005, révèle que l’âge intermédiaire des premières menstruations est tombé à “11,9 ans contre les femmes nées convaincu 2000 et 2005”, quelque “12,5 ans contre celles nées convaincu 1950 et 1969”, compté le intime étasunien The Washington Post.

Les jeunes femmes sont de même principalement nombreuses à affairé à elles menstruations précédemment 11 ans, comme dès l’âge de 9 ans. Les jeunes filles non blanches seraient principalement concernées que les hétéroclites par cette rapidité.

Fermeté contre la personnalité

Artificiel le anecdote d’personne principalement précoces, il conseil de l’dissection que les cycles oestraux sont équitablement principalement erratiques, et que le faux-fuyant convaincu “les premières menstruations” et la “résolution du temps” s’est équitablement allongé – l’dissection le noble art à trio ans comme, décrypte Stat. Beaucoup d’indicateurs d’une “rouille de la personnalité reproductive globale et de la personnalité de la communauté”, souligne ce parage spécialisé entre le lieu de la personnalité.

De anecdote, de précédentes besognes avaient déjà exact un voisinage convaincu des menstrues précoces et un bravoure épanoui de problèmes de personnalité principalement tard entre la vie, pendant les maladies cardiovasculaires et les cancers.

Le anecdote que les jeunes femmes mettent de même principalement amplement à affairé un temps amoureux les expose “à des risques accrus de cycles différents” contre le résidu de à eux vie, ce qui peut “personne une exégèse d’inutilité”, germe Stat.

Hein élargir cette transmutation de la menstrues ? D’hétéroclites besognes sont capitaux, néanmoins Stat apparition des causes multifactorielles, liées à “l’allaitement”, “l’animation palpable”, ou mieux “l’illumination à des produits chimiques perturbateurs du procédé endocrinien”.

En démesuré, miséricorde à l’démonstration de gratté corporelle, documenté par comme 10 000 participantes, l’dissection a pu envisager que “46 % de cette abaissement de l’âge des premières menstruations pouvaient personne imputés à un IMC principalement apprenti”, singulièrement étant donné que la transformation a “pauvreté d’une solide monceau de gratté graisseuse contre se braver”.

Évolution et convention socio-économique

Les participantes qui se sont identifiées pendant “asiatiques, noires, hispaniques ou multiraciales”, néanmoins de même celles distinctif à un “convention socio-économique second”, ont “rationnellement promis un âge intermédiaire des premières menstruations principalement pressée que les participantes blanches et/ou de climat principalement aisé”, relève le parage new-yorkais NBC Infos.

Si les chercheurs affirment que “ces occasion sont importantes”, entre la dimension où l’dissection est “l’une des premières à comparer les premières menstrues entre le entourage de l’préliminaire et du convention socio-économique”, ces résultats “ne sont pas généralisables à l’orphéon des Américaines”, paré le Washington Post.

Cette dissection, note des places d’une “information gouvernail effrayante”, a le qualité de accorder “la sang-froid des occasion sur les menstrues en tellement qu’indic de personnalité”, conclut Stat.



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

France 24 récompensée au FIGRA 2024 envers une paire de documentaires

FlorisBoard – Le pupitre Android open-source qui respecte votre vie personnelle