in

Des combattants du Hamas au intimité d’un clinique pile anges à Gaza ? Ce acte ne prouve cliché


La photographie d’un bloc retrouvé entre le intimité de l’clinique pile anges Rantisi à Gaza passé depuis étranges jours sur X (originellement Twitter). Les auteurs de ces journaux affirment que ce acte serait la justificatif des abattis du Hamas qui se seraient infiltrés entre l’clinique, et y auraient prisonnier des otages israéliens. Toutefois on ne lit annulé nom de baptême sur la gazette : ad hoc les jours de la semaine, écrits en sarrasin.

Publié le : 15/11/2023 – 18:23

4 mn

La contre-épreuve en rapide :

· Sur X, ex Twitter, des récapitulations ont publié la photographie d’un acte, supposément affiché entre le intimité de l’clinique Rantisi à Gaza, protestant qu’il s’agissait d’une justificatif des combattants du Hamas présents entre le construction.

· La photographie de ce acte provient d’une vidéofréquence publiée par l’escadre israélienne le 13 brumaire sur son balance X, où l’on voit le mandataire de l’escadre rechercher le intimité de cet clinique pile anges. Il acompte spécialement que le acte accroché au mur serait, en conte, le calepin des agents du Hamas pile vérifier les otages détenus à cet adret.

· En berlue, cliché ne permet d’garantir que ce acte a un bénéfice en compagnie de des abattis du Hamas : une compréhensible transposition de l’sarrasin repère qu’il s’agit seulement d’un bloc.

Le recensement de la contre-épreuve 

Divergentes récapitulations X ont vulgarisé ceux-là jours la photographie d’un bloc en compagnie de des pancartes en sarrasin et des dates, protestant qu’y seraient inscrits les noms de combattants du Hamas infiltrés entre le intimité de l’clinique pile anges Rantisi, à Gaza. En roman, l’autrice d’une des journaux acompte que la gazette en photographie montrerait l'”exercice du instant” de abattis du Hamas qui auraient sobre des otages israéliens à cet adret. 

Butin d’barrage d’une brochure – désormais supprimée – protestant que ce acte serait une justificatif de combattants retranchés entre l’clinique Rantisi, à Gaza. © X / @AvivaKlompas

L’promoteur d’un tweet adapté sincère que c’est l’escadre israélienne qui aurait affirmé que ce acte accomplissait un “calepin” de combattants du Hamas. 

Capture d’écran d’une publication X qui relaye les informations données par l’armée israélienne lorsqu'elle a inspecté le sous-sol de l'hôpital Rantisi.

Butin d’barrage d’une brochure X qui relaye les informations occurrence par l’escadre israélienne lorsqu’miss a inspecté le intimité de l’clinique Rantisi. © X / @YoniMichanie

En portée, sur le balance X de l’escadre israélienne, on trouve une vidéofréquence datant du 13 brumaire qui repère un mandataire de l’escadre, Daniel Hagari, en attirail d’rechercher le intimité de l’clinique Rantisi. Il dit imposer agiter que des otages y ont été retenus par des abattis du Hamas.

Il écharpe spécialement du guère le acte repris sur X, en protestant qu'”en sarrasin, cette justificatif dit que ‘nous-mêmes totaux en résection quelque Israël’, résection qui a apparu le 7 octobre.” Il ajoute que “sur cette justificatif, quelque terroriste grimoire son nom et son succession pile vérifier les public qui trouvaient là”, latent, les otages qui auraient été séquestrés à cet adret. 

EXCLUSIVE RAW FOOTAGE: Watch IDF Spokesperson RAdm. Daniel Hagari walk through one of Hamas’ subterranean terrorist tunnels—only to sortie in Gaza’s Rantisi hospital on the other side.

Inside these tunnels, Hamas terrorists hide, operate and hold Israeli hostages against their… pic.twitter.com/Nx4lVrvSXH

— Israel Defense Forces (@IDF) November 13, 2023

Butin d’barrage du tweet de l’escadre israélienne qui prétend porter la dire que des agents du Hamas détenaient des otages israéliens au intimité de l’clinique Rantisi.

En traduisant le acte, il est passable de établir que la énoncé en cime du placard entraîné apanage le nom de l’résection complot par le Hamas sur Israël : “Averse d’Al Aqsa”, et attenant, en chiffres arabes, on retrouve la moment du 7 octobre, moment de l’insulte de combattants du Hamas sur Israël.

Cependant, il est insensé de coudoyer l’signe d’un nom de baptême d’rapporteur du Hamas sur cette gazette. Les seuls mots écrits sont les jours de la semaine et des dates du salaire d’octobre et de brumaire. Vétille ne permet de ce fait d’garantir qu’il s’agirait d’une justificatif de abattis du Hamas qui auraient prisonnier des otages au intimité de l’clinique Rantisi. Le acte pourrait continuum à conte dépendre un compréhensible calepin de l’clinique.

Wow! So @IDF Spokesperson in the video says, Hamas has put out names of their members guarding the Israeli hostages.
The names of Hamas members mentioned in the ‘List’ are :
Saturday: السبت
Sunday : الأحد
Monday : الاثنين
Tuesday: الثلاثاء
Wednesday: الأربعاء
Thursday : الخميس… pic.twitter.com/4NuCfcVOeM

— Mohammed Zubair (@zoo_bear) November 13, 2023

Butin d’barrage du tweet d’un fact checker d’AltNews qui désaxé la transposition du acte faite par les IDF, et disant que sont seulement marqués les jours de la semaine, et non des prénoms.

En conséquence la brochure des tweets pointant cette audacieuse justificatif, de multiple internautes arabophones ont continuum de continuité réagi en démentant la transposition de l’escadre israélienne. Depuis, l’autrice du tweet, qui avait été vu 110 000 coup, l’a brisé.





Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

25 % des vols annulés lundi à Paris-Orly et Toulouse

L’ex-général Andreï Naoumov, recherché par l’Ukraine, après-midi relâché par la constitution serbe