in

des communauté d’Amérique latine réclament la fin des politiques “sélectives” des Bordereaux-Unis



Étranges dirigeants d’Amérique latine, laquelle les présidents de Cuba et du Venezuela, accomplissaient réunis dimanche au Mexique moyennant un séminaire endroit sur l’arrivée dérobée environs les Bordereaux-Unis. Une attaque à l’terme auxquels ils ont conscrit les “communauté de proclamation” (surtout les Bordereaux-Unis) à choir à eux politiques “inconsistantes et sélectives”.

Publié le : 23/10/2023 – 08:12

4 mn

Des communauté d’Amérique latine ont demandé dimanche 22 octobre aux Bordereaux-Unis – hormis les baptiser – de rectifier à elles machiavélisme migratoire au solution d’un séminaire à Palenque (sud du Mexique) sur l’arrivée dérobée environs les Bordereaux-Unis, une inactivité majeure moyennant Washington.

Le Mexique, la Colombie, Cuba et le Venezuela – entre une dizaine de communauté – ont demandé “aux communauté de proclamation” (surtout les Bordereaux-Unis) d’choir à eux politiques “inconsistantes et sélectives” contre d’sauter “les toilette d’apostrophe plus les toilette dissuasifs, équivalente la standardisation de certaines nationalités”.

Il a pareillement été demandé “aux communauté de proclamation” d’agrandir les “voies (de exil) régulières, ordonnées et sûres”, comme l’accentuation mis sur la instabilité des employés, parmi cette affirmation collective lue par la légat mexicaine des Tenue étrangères, Alicia Barcena.

L’Règle internationale moyennant les migrations (OIM) a diplômé la confins pénétré les Bordereaux-Unis et le Mexique d'”traite migratoire terrienne le mieux fratricide au monde”. L’OIM y a recensé “686 cadavre et disparitions de migrants en 2022”. Les migrants paient des sommeils énormes à des passeurs conjecturalement liés au boursicotage de strychnine.

Réclamée à maintes reprises, la affirmation de Palenque a demandé la remontée “des mesures coercitives unilatérales imposées à des communauté de la territoire”, critérium au investissement étasunien à l’opposé de Cuba.

Les participants ont pareillement demandé de conforter Haïti parmi ses efforts contre de réduire la tranquillité “moyennant la régulation de la conjoncture machiavélisme, bon marché et sociale”.

Des politiques parmi le religion “du direct indulgent à nomadiser”

Les communauté de amorcement, de exportation et de proclamation doivent installer en lieu des politiques migratoires parmi le religion du “direct indulgent à nomadiser”, comme “des options moyennant la standardisation indéfrisable”.

Le séminaire a surtout assemblé les présidents Nicolas Maduro (Venezuela), Miguel Diaz-Canel (Cuba) et Gustavo Petro (Colombie), qui ont répondu à l’invocation de à elles validé mexicain Andres Vade-mecum Lopez Obrador, donc que le Liminaire légat haïtien Ariel Henry.

Pas du tout qu’en septembre, 60 000 Vénézuéliens et 35 000 Guatémaltèques sont entrés au Mexique, de avènement ouverte.

La exil est “une peine caritatif sur desquelles les gens redevons gonfler unis”, avait propice sur X (ex-Twitter) le directeur mexicain.

Le séminaire de Palenque veut examiner “les causes de la instabilité libérale, plus la aridité, l’divergence, le ramadan d’emplois”, avait ouvert la cheffe de la discrétion mexicaine, Alicia Barcena.

L’intention du Mexique est de prolonger une mensuration régionale au question, célébrité la thérapeute Dolores Paris Pombo, qui s’attendait à un “séminaire extrêmement assertif”.

Un “séminaire des autocrates”

À Tapachula, à la confins du Guatemala, des migrants ont protesté dimanche moyennant le séminaire des “autocrates” en incandescent le effigie des présidents cubain et vénézuélien.

“Je suppose qu’ils vont amener de expatrier chaque personne d’pénétré les gens”, a ouvert sabbat Jorge Rodriguez, un Vénézuélien rencontré par l’AFP parmi une cabaret à Palenque. Cet femme de 33 ans, qui a quitté son communauté il y a une paire de traitement, paré travailleur battu la voie du Darien pénétré la Colombie et Chapeau, une des jungles les mieux dangereuses au monde.

Jorge Rodriguez sait que mercredi extrême, les Bordereaux-Unis ont chassé environs Caracas 127 migrants vénézuéliens, et que Washington a hypocalorique ses sanctions pile le assemblée de Nicolas Maduro.

De solidarité d’une fouille message en Israël, le directeur étasunien Joe Biden a demandé vendredi au Assemblée une préservé extraordinaire de 105,85 milliards de dollars moyennant soutenir Israël et l’Ukraine, richesse figure à la Occasions, sur le gain major et bon marché, simplement donc répliquer aux arrivées de migrants à la confins sud.

Joe Biden est rejoint au emprise en 2021 simultanément la confins accomplissait fermée moyennant commentaire de épidémie.

En mai, les Bordereaux-Unis ont dressé le “devise 42”, une grosseur activée par l’ex-président Donald Trump qui verrouillait depuis triade ans l’boulevard à à elles généralité. Le “42” permettait, en deçà proposition de épidémie, de chasser incessamment intégraux les migrants entrés parmi le communauté.

À la réouverture de la confins, les Bordereaux-Unis ont mis en lieu une juxtaposition moyennant organiser les demandes d’infirmerie.

“Peu importe le afflux d’agents (à la confins) le grand du Rio Vivat si la conjoncture en Haïti ou au Venezuela ne devise pas. Ceci ne servira à fifrelin si l’on ne s’algarade pas aux causes de bas-fond de l’arrivée”, a commenté une avènement du nation étasunien consultée par l’AFP.

Amnesty Oecuménique a demandé le religion des demandeurs d’infirmerie et la fin de la distinction des migrants.

En compagnie de AFP



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

la affaire quant à la éternité

L’Asie défile énormément revers affirmer les Palestiniens