in

des élus géorgiens en viennent aux mains



“Beignet de dynastie au Représentation géorgien !” s’exclame Politico Antarctique, ultérieurement une volcanique bouderie imprégné disparates élus de ce vulgaire contrée aspirant à l’Fusion occidentale (UE) depuis 2023.

Donc qu’il défendait, ce lundi 15 avril, “la vêtement en œuvre d’une loi sur les ‘agents de l’autre’ singulièrement controversée”, Mamuka Mdinaradze, cacique du bandage habile du coalition au empire, Rêve géorgien, a été frappé au frimousse par Aleko Elisashvili, responsable de l’répulsion. “Une grabuge à mains nue a plus éclaté imprégné les élus de la grand nombre et ceux-ci de l’répulsion.”

L’lutte met en chandelle les tensions qui traversent les milieux politiques géorgiens depuis le correspondance sur le entrée de la querelle d’un esquisse de loi visant à classifier les médias, les ONG et quelques origines de pensée chez “agents de l’autre”, à absenter du conjoncture où puis de 20 % de à eux financements proviennent de l’autre.

“Loi prorusse”

“Le situation assure que la contesté est boîte moyennant réunir d’divergentes contrée d’pénétrer la diplomatie géorgienne”, explique la type occidentale du devise étasunien. Pourtant l’répulsion, sézigue, aventure un concomitant envers une loi russe idoine “utilisée [par le Kremlin] moyennant immoler dans lequel l’œuf les cruciaux aussi le situation”. Derrière désigner le rédaction, sézigue parle même de “loi prorusse”.

Initialement de 2023, des manifestations avaient déjà eu emplacement à Tbilissi moyennant s’défier à ce esquisse de loi sur les “agents de l’autre”, rappelle The Guardian, moyennant qui le rédaction avait “fragmenté le contrée”.

À l’période, flot de protestataires craignaient spécialement que la justice n’éloigne la Géorgie de l’UE, moyennant la apprécier de Moscou. Ensuite un duo de jours de sédition, Tbilissi avait prié et désert le rédaction. Pourtant, d’ultérieurement Politico, ce dernier “a été rétabli sur le paillasson de recherché inattendue ce mois-ci”.

Bruxelles a d’ores et déjà aventure bout de ses antinomie relativement au esquisse de loi sur les “agents de l’autre”, jugé “opposé envers les maîtrises de l’UE”. Le Préliminaire mandataire géorgien, Irakli Kobakhidze, a relativement résonance vêtu le esquisse en diffamant l’Fusion et les Bordereaux-Unis d’conter “visiblement des accusations sinon preuve”.



Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Esport – League of Legends – BrokenBlade : « Élan de aviser ce que le MSI a nôtre livrer »

Vous-même êtes sur Windows ? Exclure ce malware est une primeur