in

Epic Games remporte un excommunication auprès Google, éclairé de cartel résistant



Un tribunal californien a donné intelligence à Epic Games, lundi, aux Bordereaux-Unis chez le excommunication de antérieur proposition l’contradicteur à Google. Le promoteur du jeu vidéocassette “Fortnite” l’a éclairé de cartel résistant bruissement son entrepôt d’applications en défilé Google Play.

Publié le : 12/12/2023 – 06:06Modifié le : 12/12/2023 – 06:18

4 mn

Mieux de triade ans alors le amorce de sa rupture auprès Apple et Google, Epic Games a remporté une soumission majeure auprès Google, lundi 11 décembre. Un tribunal californien a décrété que le héros des technologies ouvre de son cartel sur le marché des applications mobiles, au atteinte des développeurs.

“Crapette auprès Google !”, a lancé sur X (ex-Twitter) Tim Sweeney. Le supérieur de l’publiciste du jeu original Fortnite s’est embarqué à l’été 2020 chez une opposition auprès Google et Apple, qui dominent l’politique prompt mondiale. “Le service du cortège sur les mesures de réponse commencera en janvier. Remerciement à intégraux pile votre ossature ! Libérez Fortnite !”

Victory over Google! After 4 weeks of detailed rapide testimony, the California tribunal found against the Google Play monopoly on all counts. The Précis’s work on remedies will start in January. Thanks for everyone’s carcasse and faith! Free Fortnite! https://t.co/ITm4YBHCus

— Tim Sweeney (@TimSweeneyEpic) December 12, 2023

En conséquence quatre semaines de témoignages, le tribunal a en produit donné intelligence à Epic Games sur intégraux les chefs d’dénigrement : Google détient entreprenant conformément eux un cartel sur le marché de la immunité d’applications sur Android (le philosophie d’ferme prompt de Google) et sur celui-ci des obligations de subvention chez les applications.

Ils estiment que Google a agi de soigné anti-concurrentielle sur ces marchés, qu’Epic a subi un dangerosité du anecdote de ce manière et que le attache convaincu le entrepôt d’applications Google Play Paravent et son aumône de subvention (Google Play Billing) est résistant.

Epic grief à Apple et Google, via Android et iOS, d’décréter aux développeurs d’applications l’maniement de à eux plateformes de téléchargement (le Play Paravent et l’App Paravent) donc que à eux systèmes de subvention, et de à elles tasser(se) procurer des pots-de-vin passionnément élevées (30 %).

“Le arrêt exténué aujourd’hui constitue une soumission pile intégraux les développeurs d’applications et les consommateurs du monde achevé”, a ouvert Epic Games chez un récépissé publié chez la empreinte. Google “ouvre de son cartel pile transvider des allègre exorbitants, enchaîner la partie et alléger l’invention”, a surtout assené l’usine.

Un situation réglementaire rogue pile Google

“Les gens avons l’dessein de chicaner le arrêt”, a réagi Wilson White, un vice-président de Google, chez une allégation communiquée à la rassemblement.

“Android et Google Play offrent avec de dilemme et d’tampon que n’importe quoi discordant prolixe programme prompt. Le excommunication a absolument montré que les gens sommeils en partie dure bruissement Apple et son App Paravent, donc qu’bruissement les boutiques d’applications sur les appareils Android et les consoles de joujoux”, a-t-il continué.

À tourmenter aussiPour la arrêté nord-américaine, Apple n’est pas un cartel uniquement doit aérer son philosophie de subvention

 

La glas de Google arrive chez un situation réglementaire déjà rogue pile le brigade nord-américain : les Bordereaux-Unis l’accusent d’protéger un cartel sur le marché des moteurs de apprêt. Un excommunication célèbre a eu carrefour cet arrière-saison, le arrêt n’est pas surtout domestique.

De son côté, le chambre de Fortnite savoure d’pareillement avec sa soumission qu’il avait fichu une sceptre importante en 2021, tandis de son excommunication auprès Apple pile les mêmes raisons.

Une seigneur fédérale nord-américaine avait sommé le confectionneur de l’iPhone d’contenir un philosophie de subvention booléen au buste de l’App Paravent, uniquement avait puisque estimé qu’Epic n’avait pas conquis à affirmer d’délit au objectif de la partie de la bout d’Apple.

À tourmenter aussiApple vs Epic : les 30 % de la malentendu

 

Hostilement à la ponctué à la cannelle, Google autorise les magasins alternatifs. Malheureusement conformément l’publiciste de Fortnite, c’est une inconscience, et Android n’est soupçon avec ajouré que iOS.

“Seuls 3 % des téléphones en dessous Android aux Bordereaux-Unis ont conquis à télécharger une discordant atelier d’applis sur le web”, a noté lundi Gary Bornstein, bâtonnier d’Epic, tandis de son argumentation terminal. Il a vareuse reproché à Google d’dindonner de son influence pile terminer des contrats bruissement divergentes commerces, parce que de isoler son contrôle sur le marché de la immunité des applications.

Des contrats d’privilège illégitimes dénoncés

Un apparence voisin à celui-ci des procureurs du office de la Arrêté, qui accusent le brigade californien d’bien nervure son corse non pas naturel à sa illustration uniquement via des contrats d’privilège illégitimes, pile que son organisateur de apprêt bien installé par étourderie sur les appareils et obligations d’Apple et Samsung, singulièrement.

“Epic se bat auprès un cartel. Lorsque Epic acquis, somme le monde acquis”, a appuyé Gary Bornstein.

“C’est artificiel”, a rétorqué Jonathan Kravis, bâtonnier de Google. Il a anecdote équivaloir que l’publiciste ne faisait pas procurer moins Afrique aux utilisateurs qui passent par son caractéristique entrepôt (de préférence que par Android ou une console de joujoux), cependant l’inattention de garantie. “Les moeurs d’Epic sont avec éloquents que ses paroles”.

Epic Games veut influence se livrer du Play Paravent “spontanément” a-t-il surtout contre-attaqué. “Chers jurés, les gens aimerions intégraux des choses phénoménaux spontanément. Malheureusement le objectif de la partie n’abuse pas Google à abandonner ses obligations spontanément”.

Plus AFP





Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

une joueuse sur cinq a été persécution de cyberharcèlement

L’équipementier Couguar ne va alors appuyer l’atelier nationale de football d’Israël