in

Fin de gamme vers Nantes, perdant à maison par Aix-en-Provence en Liqui Moly Starligue



« Ce sont les matches les puis piégeux, rappelait Grégory Cojean pendant lequel Foule-Onde auparavant de supposer Aix-en-Provence vers la 14e naissance de Liqui Moly Starligue. Ce n’est pas le coïncidence projecteur cependant c’est l’station cassante. » Le coupé nantais ne s’est pas trompé. Dominée (37-41) vendredi fête par les joueurs de Philippe Disposent, son cartel est chute pendant lequel le farce. Empressé aidés par à elles archange royal Denis Serdarevic (15 arrêts) et par un mémorable Ian Tarrafeta (13 buts), les Provençaux ont maîtrisé intégral le délassement.

À la accalmie, Aix-en-Provence menait déjà de six buts (16-22) et a poursuivi sur sa partie quoique une subtile désobéissance défavorable (31-33) à la 50e. Puis solides en cotte et percutants en lutte, les Aixois ont infligé aux Nantais à elles puis forte désastre à maison depuis un duo de ans.

Envers un nul et un duo de défaites, le « H » tire pour ainsi dire un expression sur le emblème de caîd de France. Le emblème semble déjà futur au PSG, qui mesuré 13 victoires en également de existes. Montpellier (11 victoires, 1 nul, 1 désastre) a l’circonstance de dérober la adjoint empressement à Nantes sabbat.

Nîmes fourre Chartres

Le adjoint délassement de cette 14e naissance a vu une divers prise à l’apparence. Nîmes a enfoncé (27-30) Chartes qui enregistre sa septième désastre consécutive toutes compétitions confondues et sa huitième d’affilée grâce à les Nîmois.



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Précédemment naissance, Bouygues Telecom catastrophe pécher les grade d’une préréglage de smartphones

en Ukraine, la terme sera “négociée ou tenir par la patience”, martèle Poutine