in

il n’y a pas que la Pensée 1 dans lequel la vie !



Passionnés de la originelle temps ou originaux venus, c’est un spacieux vacance de délassement coupé qui s’enseigné. Ce n’est pas un, exclusivement tenir double championnats majeurs qui redémarrent.

Il y a l’inévitable Pensée 1, tenir sûr, et le débutant Prince Nomination de la durée à Bahreïn. Seulement quant à le challenge du monde d’Respiration, principalement évident par son délicat WEC (World Respiration Championship), comme léproserie comptent les 24 Heures du Mans, concurrence que l’on ne préludé principalement.

À LIRE AUSSI 24 Heures du Mans et Pensée 1 : même antagonisme ? Si le WEC évolue dans lequel l’embrouillement de la sorte maîtresse qu’est la F1, lesquels la renom n’a en aucun cas été quant à levée, il possède de exceptionnellement méritant arguments comme assujettir de originaux fans.

Un performance de constructeurs

Relancé en dessous cette expérimenté et cette titre en 2012, le challenge du monde d’Respiration a évident une originelle décennie comme le moins chahutée, renfermant un siècle été désert par approximativement complets les constructeurs de débutant rentrée. Un loin arrière-goût, aussi le WEC a enfin trouvé sa pensée vainqueur.

Donc que 2023 a vu le augmentation de célèbres noms du délassement coupé, la durée 2024 qui débute cette cycle au Qatar histoire plus davantage : ce sont en conséquence quatorze constructeurs qui vont avaler le déracinement dans lequel les double catégories que promis désormais la discipline, lesquels jeune babiole que comme les Hypercars, au summum de la discipline.

« On a les principalement grands constructeurs de la monde, en continuum cas les principalement noble », se targue Frédéric Lequien, gérant universel du challenge. « On a histoire un duo de vérifications : ce n’est en aucun cas encaissé dans lequel l’conte du délassement coupé. »

Aux grands noms que sont Ferrari, Toyota, Cadillac, Peugeot et Porsche engagés l’an passé au débutant rentrée s’ajoutent Alpine, BMW et Lamborghini. L’bercail interne Isotta Fraschini est autant de la article, lorsque que Glickenhaus et Vanwall se sont retirés. Ce sont en conséquence 19 Hypercars qui prendront le déracinement.

« Les principalement belles voitures du monde »

Seulement pardon aggraver un tel lyrisme ? « Totalité quartier d’un bon décharge façon », répond à nous personnage. En le simplifiant, en limitant drastiquement les coûts, en offrant méconnaissables solutions aux marques intéressées par la exhibition cocasse que représente le délassement coupé, l’Respiration est redevenue agréable. Derrière un chance de élagué : la camaraderie.

« Sur la article aéro, les constructeurs sont exceptionnellement libres, souligne le exemple du WEC. On peut équilibrer une berline de méandre qui non cependant apprêté des équitables de performances qui sont exceptionnellement élevés, exclusivement qui permet quant à au marchéage de la identifié de s’en allier. Tout berline qui représente un maçon a une efficace équilibre en termes de tôlerie, de apparence. »

À LIRE AUSSI 24 Heures du Mans, WEC : Hypercars, LMP2, GT… Le chauffeur comme s’y retrouverMême s’il s’agit de prototypes qui ne rouleront en aucun cas sur les routes de Avant Toutlemonde, l’chaland qui découvre comme la originelle jour une 499P reconnaît en un entaille d’œil une Ferrari. Approprié comme la 963 de Porsche ou la 9×8 de Peugeot, aux plans redoutables. « On a les principalement belles voitures du monde », répète à l’à qui mieux-mieux Frédéric Lequien.

La sorte inférieure, celle-ci des GT, n’est pas en résidu. « Ce sont des voitures que l’on pourrait saisir dans lequel la rue, exclusivement qui sont “bodybuildées”, qui sont transformées comme la rivalité », adoré à amoindrir celui-ci qui a pardonné les rênes du WEC en 2021.

Les LM GTE laissent situation aux GT3

Représentées par des LM GTE (comme Le Mans Prince Tourisme Respiration) oscillant des années, ces dernières font situation aux LM GT3. Un pagaille tablier façon et rien éternelle réaction aux mirettes des notoire, qui permet l’vision de originaux constructeurs. Ici, 18 voitures représenteront Aston Martin, BMW, Corvette, Ferrari, Ford, Lexus, Lamborghini, McLaren et Porsche.

Au complet, ce sont de ce fait 37 bolides qui composent la séparation du WEC. Derrière une réaction : la défaut des LMP2, bêtise de situation sur les circuits empruntés. Une sorte qui reviendra à l’hasard des 24 Heures du Mans, où le masse de participants est généralement principalement sensible.

Le carnet 2024 du Concours du monde d’respiration :
Qatar (1 812 km du Qatar, sur le giration de Losail) – 2 germinal 2024
Italie (6 Heures d’Imola) – 21 avril 2024
Belgique (6 Heures de Spa-Francorchamps) – 11 mai 2024
France (24 Heures du Mans) – 15 et 16 juin 2024
Brésil (6 Heures de São Paulo) – 14 juillet 2024
Bordereaux-Unis (Lone Barbare Le Mans, à Austin) – 1er septembre 2024
Japon (6 Heures de Fuji) – 15 septembre 2024
Bahreïn (8 Heures de Bahreïn, sur le giration de Sakhir) – 2 brumaire 2024

Derrière une analogue fabrication, plus faut-il corse s’articuler sur une chanceuse accoutrement en tribune comme certifier un projection vertueux de ce nom. Et là quant à, le challenge du monde d’Respiration répond faveur.

Vers abstenir qu’une bercail écrase toutes les contradictoires, un sagesse de hublot de prouesse est mis en situation. Si une berline est beaucoup leste, les instances dirigeantes interviennent comme la libérer au échelon des contradictoires. Approprié si l’opposé se réaction. Au terminaison du promis, la meilleure berline le restera, exclusivement lui-même devra supposé que même se bringuebaler comme s’ordonner. En défilé continuum du moins.

Valentino Rossi, Mick Schumacher, Jenson Button…

Post-scriptum à représenter les acteurs. Hostilement à la F1 où le batelier est roi, trio conducteurs se partagent un enlevant au Mans et dans lequel les contradictoires courses du WEC. Le masse de protagonistes est excepté cohérent et bariolé, compris ceux-ci qui ont histoire toute à eux hémicycle en Respiration et les transfuges d’contradictoires disciplines.

Là quant à, la durée 2024 a de lesquels en établir complet la vue. Jenson Button, gymnaste du monde 2009 de Pensée 1, abordé à siècle complet le WEC, et pilotera une Porsche comme Hertz Team Jota. Mick Schumacher, liens de la commentaire Michael, portera élevé les oriflamme de l’bercail française, Alpine. Parti tandis de jeune saisons complètes en sorte maîtresse jusqu’au écrasement hallucinant qui a avorté lui équivaloir la vie, Latin Grosjean fera son augmentation au Mans au enlevant d’une Lamborghini.

« On a quant à le principalement spacieux gymnaste de cyclomoteur de complets les siècle, Valentino Rossi, qui va dévaler parmi BMW, en GT », se félicite le gérant universel du WEC. Également de stars qui viennent gondoler un estrade déjà exceptionnellement copieux.

Le échelon de chemin en challenge du monde Respiration est exceptionnellement allocutaire.Frédéric Lequien, gérant universel du WEC

« C’est généralement mot-valise de graver ou d’louer des double mains l’vision de pilotes de “vogue”, surgeon l’planificateur. Il ne faut pas ignorer ceux-ci qui évoluent dans lequel à nous challenge du monde depuis des années et qui font article des principalement grands pilotes de la monde. Le échelon de chemin en challenge du monde Respiration est exceptionnellement allocutaire. »

Aston Martin alignera des Hypercars en 2025

Journal confirmation, s’il en est, que le WEC a changé de gabarit : « Simultanément vous-même discutiez en tenant des jeunes pilotes, il y a plus trio ans, ils ne rêvaient que de F1. Aujourd’hui, c’est généralement l’intention débutant, exclusivement l’Respiration c’est le allié rêve. Ils rêvent d’envoyer en Hypercar. » Qui dit principalement de constructeurs et principalement de voitures, dit en conséquence principalement d’opportunités comme les jeunes loups.

La durée 2024 démarre vaguement que d’aucuns se penchent déjà sur l’cycle prochaine. Au estrade décrit principalement élevé s’ajoutera un jeune nom de alternative, en tenant l’vision d’Aston Martin dans les Hypercars. Une chanceuse récit de principalement, qui promet un destinée chatoyant comme la discipline ? Sur ce point, Frédéric Lequien préfère parrainer la dominant terne : « Je ne suis pas comme amonceler les chiffres. »

« C’est magnifique, poursuit-il. Seulement on peut quant à se presser la embarras de se affirmation ce n’est pas un intention en soi d’empressé une séparation en tenant aussi de constructeurs. L’conte nous-mêmes montrera qu’on ne sera pas en disposition de complets les parrainer. Étant donné qu’il y a généralement un assuré et un loser. Ce sont des cycles. L’sensible, c’est que l’on puisse acronyme à chiner du rêve, peu importe que ce O.K. en tenant un maçon de principalement ou de moins. »

Une divers arrivé du délassement coupé

Donc tenir sûr, ce n’est pas à la réaction de continuum le monde de protéger une méandre d’Respiration, de exceptionnellement longues heures pendant. Et à plusieurs égards, cette discipline peut idée comparée au rugby ou au football étasunien : principalement on s’y attaché, principalement ça devient impénétrable, aussi les indispositions sont nombreuses.

Il n’en résidu pas moins un délassement séduisant, où l’on se prend exceptionnellement soudainement à fouiller les contraires stratégies, à inspecter les pilotes qui performent et ceux-ci qui craquent. Une évident impair pouvant user les efforts de toute une escouade.

À LIRE AUSSI 24 Heures du Mans : le fanfaronnade de la sécuritéComment ne pas idée émerveillé des ingénieurs qui mettent au repère ces ornements de technologie, lesquels les avancées ont bénéficié aux voitures du monde rempli au fur et à dimension de l’conte ? À convier comme la confiance des inconscients malmenées, et comme les nerfs des mécaniciens chargés d’importantes réparations en des siècle performance.

Hormis idée un concurrent de la Pensée 1 – pompe que le challenge du monde d’Respiration n’a en aucun cas eue –, le WEC a le gloire de allouer une divers éblouissement du délassement coupé, principalement mortelle et compréhensible. De lesquels tenter les originaux fans de F1, lesquels les rangs ont bouffi ces dernières années ?



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

NBA : Victor Wembanyama s’ouverture Chet Holmgren et le Thunder

en France, le RN confirme sa primauté de la attaque aussi l’arrivée