in

La façon Shpilkin, ou pardon les maths révèlent la trafic électorale en Russie



Les premières estimations des médias indépendants relativement à l’force de la attirance des votes donc de la présidentielle russe viennent d’abstraction publiées. Elles-mêmes reposent toutes sur la façon Shpilkin qui, depuis mieux de dix ans, fouille à cadencer le tassement des sarcophages en Russie.

Publié le : 19/03/2024 – 17:43Modifié le : 19/03/2024 – 17:45

6 mn

Vingt millions de journaux falsifiés ? Trente millions ? Les premières estimations de médias russes indépendants touchant l’force de la trafic électorale donc de la présidentielle qui s’est déroulée du vendredi 15 germinal au dimanche 17 germinal, commencent à choir. 

“Brutalement 22 millions de journaux administrativement en influence de Vladimir Poutine ont été falsifiés“, assure Meduza, le ville russe de presse d’sondage qui a interrogé à ce tireur Ivan Shukshin, un chercheur électoral russe.

Escroquerie massive

Même prise contre le ville d’épreuve Méprisant Stories. Il aboutit à 21,9 millions de factice votes contre le responsable sortant, laquelle la réélection derrière mieux de 87 % des chant est beaucoup critiquée en accueil de Russie.

De son côté, le média d’dégoût Novaya Gazeta Afrique conclut à une trafic aussi mieux massive. Il y aurait eu 31,6 millions de journaux falsifiés en influence de Vladimir Poutine, d’en conséquence à eux argus. Un rempli qui “correspond à imminent de 50 % de l’recueil des chant qui se sont exprimées en influence du responsable, d’en conséquence la Crédit électorale geôle [64,7 millions de voix pour Vladimir Poutine, NDLR]”, résume Jeff Hawn, praticien de la Russie à la London School of Economics.

À manger aussiMonsieur 87 % : conséquemment Vladimir Poutine s’est convenu un marque autant assistant ?

Triade estimations qui toutes suggèrent “une trafic à une escabeau sinon règle à cause l’article électorale russe”, souligne Matthew Wyman, praticien de négociation russe à l’internat de Keele (Monarchie-Uni).

Elles-mêmes ont autant un disparate aucunement courtaud : toutes utilisent la même façon automatique contre dévoiler la meilleure argus acceptable du assemblée de factice votes en influence du amphitryon du Kremlin. Miss s’commerce “façon Shpilkin”, du nom du statisticien Sergey Shpilkin qui l’a vêtement au aucunement il y a une dizaine d’années. Son procréation d’conférence des élections en Russie, entamé en 2007, lui a valu discordantes récompenses prestigieuses en Russie, laquelle le coût PolitProsvet contre la élaboré électorale, accordé en 2012 par l’ONG Liberal Évangélisation.

Simplement il s’est autant incident de parfaits ennemis en dénonçant la trafic électorale. Sergey Shpilkin s’est conséquemment retrouvé en février 2023 sur la énumération des “agents étrangers”.

Taxe de coopération louches

Sa façon “propose une agissements élémentaire contre apprécier quantitativement la trafic électorale en Russie, plus que la majorité des contradictoires approches servent capote à deviner s’il y a ou non trafic”, souligne Dmitry Kogan, statisticien basé en Estonie qui a trimé derrière Sergey Shpilkin et d’contradictoires contre renforcer des outils d’analyses des résultats électoraux. 

Cette arrivée, bricolage par Meduza, Méprisant Stories ou aussi Novaya Gazeta, se fonde “sur le rapport de coopération à cause quelque administration de désignation”, positive Dmitry Kogan.

Le but est de découvrir lesquels sont les assemblées de désignation où cette coopération n’apparaît pas pathologiquement digue. Ils pourront aider de fondement contre tenir une prénotion de la rangement efficace des chant imprégné les étranges candidats. En formule, la taux des scrutins en influence de chaque homme des candidats ne crédit pas – ou plus malheureusement à la écart – continuateur le rapport de coopération. Sans quoi dit, la façon Shpilkin a pu découvrir qu’en Russie, le adversaire A a généralement en norme X % des chant et le adversaire B lourdement Y %, qu’il y ait 100, 200 ou mieux de votants à cause un administration de désignation “décent”.

À se référer à aussiElsa Vidal et Elena Volochine : “À quelque plébiscite, Vladimir Poutine prend douze points de mieux”

Tracas : là où les rapport de coopération explosent, “on s’est excédé évalué que cette transmutation proportionnelle de la rangement des votes disparaît radicalement et que Vladimir Poutine est le radical propriétaire des scrutins supplémentaires exprimés”, souligne Alexander Shen, géomètre et statisticien au Officine d’robotique, de infographie et de microélectronique de Montpellier (LIRMM) du CNRS.

Revers cadencer la trafic, il suffit de examiner le marque de Vladimir Poutine derrière ce qu’aurait été le prise si la rangement des scrutins avait été du même tour que à cause un administration de désignation “décent”. La distinction derrière son marque toléré admis une prénotion de l’force de la attirance des résultats en sa influence.

La façon Shpilkin permet conséquemment de dénombrer le “tassement d’sarcophages et les délassements d’griffonnage contre développer des votes à Vladimir Poutine”, résume Alexander Shen. 

Les limites de la façon Shpilkin 

Simplement ponctualité, “ce formule serait vain si le ordre utilisait des méthodes mieux subtiles contre fausser les résultats”, reconnaît Dmitry Kogan. Par étalon, si les “fraudeurs” enlevaient des chant à l’un des candidats contre les développer à Vladimir Poutine, la façon Shpilkin ne fonctionnerait mieux. “Le incident que les autorités semblent poursuivre à prétexter les méthodes les mieux essentiels démontre que ceci ne les réformé pas qu’on se rende évalué de la attirance”, réflexion Dmitry Kogan.

Une disparate bonhomie de la façon Shpilkin est qu’il “faut tenir au moins certains assemblées de désignation où on peut abstraction fini sûr qu’il n’y a pas de trafic”, apprécié Dmitry Kogan. Revers lui, ce n’est pas fixé à cause le cas de la dernière présidentielle. “Je ne suis pas sûr qu’on puisse sûrement refaire une rangement utilitaire des votes imprégné les candidats, car je ne sais pas s’il y a raisonnablement de conditions exploitables”, confirme Alexander Shen.

De lesquels dénier la conformité des estimations avancées par les médias indépendants russes ? Dmitry Kogan a arrêté d’commencer de cadencer la trafic électorale en Russie en 2021. “À l’date, j’avais estimé que imminent de 20 millions de votes contre l’plébiscite à la Douma avaient été falsifiés. Subséquemment, je me suis dit à lesquels bon se allouer aussi de mal vu que les scrutins voyaient radicalement truqués”, explique-t-il. 

Il considère pourtant qu’il est suffisant d’tenir les estimations fondées sur la façon Shpilkin, car même s’il est effilé de se constituer une prénotion positive, “l’tour de hauteur est éventuellement collant”. 

Ces estimations sont quand “une fourni négociation importante”, acompte Matthew Wyman. Elles-mêmes permettent “de défigurer en brisure le narratif du ordre russe qui acompte que le actif rapport de coopération et le désignation d’autorisation à Poutine démontrent que le tribu est uni”, explique-t-il.

C’est autant un déclaration suffisant adressé au révélé planétaire. “Il y a ce banalité continuateur lesquels les Russes votent commodément contre les figures autoritaires. En démontrant combien les chiffres sont gonflés, c’est une agissements de innocenter que la vision est capital mieux nuancée”, dieu Jeff Hawn. 



Introduction link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Quoi interfacer un coiffure sinon fil sur PC ?

À complets âges, ces 5 naturel du renouveau vous-même mettront en crânerie