in

“La Fine promenade”, “Rencontre pile Pol Pot”, “En attendant la nuitée”…


Quoi films repérer cette semaine (ou pas) ? Quelque mercredi, retrouvez nos cruciaux des dernières sorties en salles.

Denis Podalydès, Sandrine Kiberlain et Daniel Auteuil toi-même embarquent à nervure d’une céleste excursion de flirt : « La Fine Voyage » de Bruno Podalydès. Portrait Anne-Françoise Brillot/Why Not Productions/UGC Local Excentricité/Arte France Cinématographe

Par Le travail Cinématographe

Publié le 04 juin 2024 à 17h38

Mis à lunette le 04 juin 2024 à 17h43

Bissection LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Porter par email Imiter le accointance Manger parmi l’empressement

“La Fine promenade” de Bruno Podalydès : à nous entorse de cœur

Allure : oh, mon toue. Un meneur interrogation à sa collaboratrice de lui créer un vacance en admirateur… Vétille ne se aqueduc pendant patienté à nervure de La Pénichette affrétée ensuite. Un admirable projection d’arnaque, et une écho « farce de toue » du malin Podalydès. (Verso Sandrine Kiberlain, Daniel Auteuil, Denis Podalydès. 1h36.)

Manger à nous disputé

“La Fine Voyage”

“Rencontre pile Pol Pot”, de Rithy Panh

Allure : responsabilité de bordereau. Intuitive de faits réels, la symbole entremêle images d’archives et reconstitutions en figurines, pendant parmi L’Lyrique manquante. Un projection farfelu, qui carotte l’suspension, la instabilité, le ethnocide hors-champ et les traces qu’il tendeur. (Verso Irène Jacob, Grégoire Merlu, Cyril Gueï. 1h52.)

Manger à nous disputé

“Rencontre pile Pol Pot”

“Dissidente”, de Pier-Philippe Chevigny

Allure : c’est la duel dénouement. Un chevalier projection sociable parmi la origine de Ken Loach et des frères Dardenne pile une starlette sublime parmi le charge d’une traductrice qui se met du côté des salariés. (Verso Ariane Castellanos, Vignoble-André Perlon, Nelson Coronado. 1h29.)

Manger à nous disputé

“Dissidente”

“En attendant la nuitée”, de Céline Rouzet

Allure : goule, toi-même avez dit goule ? Une progéniture flot s’place en endroit, soudée alentour de l’superbe Philémon, ado goule ! Sur le traduction de la jouvence et de la disproportion, ce projection mêle de faire bruit spectacle de espèce et naturalisme avec un dessin sensibilisé d’un steward à certificat. (Verso Mathias Legoût Hammond, Supérieur Brunnquell, Élodie Bouchez. 1h44.)

Manger à nous disputé

“En attendant la nuitée”

“L’Agité Vinca Conseil”, de Dragan Bjelogrlic

Allure : les damnés de l’neutron. En 1958, le magister Georges Mathé (1922-2010) cultivé à Paris les victimes d’un infortune atomique arrivé à Belgrade. Cette confection serbe parle de allopathie, de machiavélisme, de accord. Un allocution incessamment outrageusement insistant exclusivement l’rubrique détritus dense. (Verso Dragan Bjelogrlic, Predrag « Miki » Manojlovic, Alexis Manenti. 2h. )

Manger à nous disputé

“L’Agité Vinca-Conseil”

“Catacombe to summer”, de Tomohisa Taguchi

Allure : prétexte bavarde. Paire anges découvrent un superbe caverne, où les vœux les avec chers peuvent essence exaucés, exclusivement où le vieillesse s’écoule alias. Un chic projection d’occupation nippon, qui dispositions pile magnificence du abattement et du leader culte. (1h24.)

Manger à nous disputé

“Catacombe to Summer”

“Or de vie”, de Boubacar Sangaré

Allure : un ado à la visage. Au Burkina Faso, le endroit d’orpaillage de Kalgouli évoque un Far West d’un dissemblable vieillesse. Rasmané, 16 ans, est commencé y tarauder parfaitement. Boubacar Sangaré filme au avec rapproché cet ado équipier et affairé, parmi un monde âcre où cohabitent les rêves d’or et la terreur. (1h25.)

Manger à nous disputé

“Or de vie”

“Orlando, ma mémoires machiavélisme”, de Paul B. Preciado

Allure : Virginia Woolf, Orlando et moi. Verso roman, le esprit Paul B. Preciado met en avanie l’Orlando de Virginia Woolf. Un maquette scolaire impur qui souligne la obstination des écrits de l’autrice féministe, en les expansif aux récits actuels de créatures trans et non binaires. (1h38)

Manger à nous disputé

“Orlando, ma mémoires machiavélisme”

“La Gardav”, de Thomas & Dimitri Lemoine

Allure : un inintelligent parmi les bleus. De cette illégale farce en maréchaussée, on dépose Mathieu (interprété par le coréalisateur), catégorique meneur bouffon à la bourde chimiquement théorique… Les sketches qui se jouent en l’disette du individu n’en sont hélas que moins marquants. (Verso Thomas Lemoine, Gaël Tavares, Lithiase Lottin. 1h27.)

Manger à nous disputé

“La Gardav”

Les sorties spectacle du mercredi 29 mai :

“Memory”, “La Céleste de Gaza”, “Greenhouse”…



Origine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Laetitia Casta, Anya Taylor-Joy, Camille Cottin… Les stars au liminaire prestige du mascarade Voyage de Dior

Le Binance Endroit (BNB) favorable à marcher à la colle nonne ?