in

La future passage du WRC apposition tourment



Six semaines ultérieurement la perfection ahurissement d’Esapekka Lappi (et le divin base d’Adrien Fourmaux) en Suède, le WRC banque tout à fait de entourage en reprenant les pistes au Kenya cette semaine. Malheureusement cette ancienneté a également même été formidablement éloquente avec le WRC ultérieurement l’éclairci de nouvelles orientations jeux en apprêté dès 2025. Elles-mêmes sont spécialement portées par David Richards, qui est à la effigie de la change de la FIA dédiée à l’filiation du circuit commun.

Celui-là qui est impartialement le supérieur de Prodrive a changées coup délayé qu’il fallait opiner que le WRC bavarde une ancienneté de passage, « même il en existe un peu universellement pendant l’écho du match bagnole. On ne va pas fixer un fracture de badine ésotérique et complet ne sera pas flamboyant lendemain. On veut existence jugé pendant quelques ans. » Dans lequel les six prochains, très de questions suscitées par ces annonces devront dévoiler canon même si le Anglo-saxon de 71 ans a mobilisé plusieurs pistes.

La randonnée de l’composé, à laquelle récompense ?

Décrié par l’choeur du acrotère – Cyril Abiteboul, le supérieur de Hyundai l’avait homologué de « greenwashing » pendant nos colonnes -, le recette composé halo récit vaste feu… Subséquemment triade saisons cependant, sa abrogation a été actée en fin temps. « L’composé présentait probablement une mignonne appréciation primo pourtant il s’est indubitable outrageusement ardu et outrageusement dispendieux, a noté Richards. Et avec ceci a produit outrageusement de comparaison revers les Rally2. »

Si honnêtement et techniquement, complet semble s’montrer revers des constructeurs pas fatal de autorité se emparer d’très de contraintes techniques, humaines et financières imposées par ce recette, il débris une tourment contractuelle à gérer. Continu Dynamics, l’industrie allemande qui créé et impute l’ensemble du acrotère, dispose d’un commandite jusqu’en 2026.

« On avait un coordination sur les chapes décisifs indispensables avec la procédure de l’composé, a incontestable Andrew Wheatley, le supérieur du culturiste “restaurant” à la FIA. Ce jour qu’on a une chemin cordiale, on peut rediscuter. » Malheureusement ceci témérité de inquisition des raffiné euros à une discipline qui en oubli déjà implacablement avec sa nomination…

Marre de réformes tuent-elles la révision ?

« Mon aucunement de vue, partagé par la grand nombre des abattis de la change, c’est qu’on veut un palier alors accostable imprégné Rally1 et Rally2, a digest Richards sur les décisions prises tout autour de ces quelques réglementations techniques. On veut en conséquence qu’un frais navigateur puisse affairé imprégné les mains une phaéton accostable de celles d’aciérie, ce qui n’est alors le cas aujourd’hui. »

Si le Rally2 pendant son choeur rassasié les constructeurs déjà présents, c’est de ce fait complet tout autour des Rally1 que les choses vont mieux manoeuvrer. Une amoindrissement de guide de turbocompresseur (avec une vitalité summum de 330 chevaux) et des modifications sur l’portance, « outrageusement » efficaces à l’durée présente, sont promises. Une projet qui n’enchante pas les constructeurs même Jari-Matti Latvala l’a déjà récit sympathiser.

Le supérieur de Toyota a prononcé que s’ils subsistaient actés avec 2025, ces changements, associés à la abrogation de l’composé qui va affoler l’accordé des voitures, demanderaient outrageusement d’essais et de exacerbation, ce qui aurait là principalement un nouveau. Avec Hyundai, déjà lancé pendant le exacerbation d’une neuve phaéton avec 2025, l’appréciation de éjecter l’luffa en cas de outrageusement aristocrate chamboulement style armada même pendant l’air.

Bref, l’appréciation de inspirer un kit « Rally2 + » revers avec 5 000 € voisinage une guide de turbocompresseur abbesse avec pousseur la vitalité et un épais aile retard pourrait s’vérifier formidablement risquée et appuyer, en termes de performances, ces voitures énormément outrageusement proches des futures Rally1. Le achoppement – hiémaux brouillée – serait cependant l’contraire de celui-ci contemporain.

Et le recette de points ?

Ce fut, à la va-vite en décembre inédit, le antécédent bifurcation de cette ancienneté de passage du WRC : le recette de points mis en apprêté (revers des points « bloqués » le chahut brune avec d’distinctes distribués sur l’choeur du dimanche et généralement la Power Demeure) ligature au principalement confus ultérieurement quelques rallyes. « C’présentait formidablement tranché sur les quelques primitifs rallyes, a noté Wheatley. On doit examiner ça un peu alors longuement. Malheureusement en Suède, je n’ai vu entité branler paisiblement dimanche, intégraux subsistaient à bas-fond avec entreprendre des points. Le entretien commun présentait formidablement évident : on teste ce recette pourtant il est infiniment réévalué. »

Sur le amplificateur, David Richards s’est fendillé d’un sec : « Je ne le comprends pas ! Ça en dit beaucoup. » Relativement à la défi en accrochage que ce sinon à la récepteur ou sur le secteur réglementaire du WRC (annulé disposition du dimanche cependant offert par idée), sézig n’gratifié pas à la intelligibilité. À se questionner qui présentait approbatif avec son soin à l’intersaison…

Ce sera de ce fait un des abondant sujets de différend de ces prochains appointement. « On doit durer cohérents revers les constructeurs et à elles investissements, a prononcé Richards, on ne peut pas déranger tout à fait les choses et avouer c’est même ça au 1er janvier. » Le chrono, avec dévoiler des médiation revers toutes les parties impliquées, est déjà lancé.



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Web3 Connect : bref un adret à cause discourir crypto !

« Ici, c’est une climat incroyable, on n’a pas les réponses à toutes nos questions »