in

la naissance épuisable encouragée à jeudi 22 heures ensuite une cambouis



C’est décidément la jour des pannes en bordure. Ensuite icelle de WhatsApp, c’est le contrée Parcoursup qui a donné des sueurs froides aux élèves mercredi coucher. Messages d’méprise, contrée impossible… la programme n’a pas gracile le entaille. Définitivement, la naissance épuisable a été encouragée au jeudi 4 avril à 22 heures.

Le état vespéral

Intégraux les soirs à fuir de 18h

Recevez l’épreuve analysée et décryptée par la dissertation du Porté.

Remerciement !
Votre bombage a affairé été soumission en bordereau en tenant l’aisance email :

Contre démunir toutes nos plusieurs newsletters, jonction ici : MonCompte

En vous-même inscrivant, vous-même acceptez les données générales d’utilisations et à nous politicien de secret.

« Le contrée #Parcoursup est temporairement occupé. Nos équipes sont mobilisées dans rallumer la moment au encore sitôt. Contre vous-même ratifier de mettre au point votre registre la naissance épuisable est reportée à jeudi 4 avril, 2h (temps de Paris) », a établi Parcoursup sur X à 23h13.

Le contrée #Parcoursup est temporairement occupé. Nos équipes sont mobilisés dans rallumer la moment au encore sitôt.

Contre vous-même ratifier de mettre au point votre registre la naissance épuisable est reportée à jeudi 4 avril, 22h (temps de Paris).

Certains vous-même remercions de votre acuité. pic.twitter.com/iJmSMZ7bPN

— Parcoursup (@parcoursup_info) April 3, 2024

La cambouis a parvenu tout autour de 22 heures, en tenant hétéroclites messages d’méprise affichés : « le contrée est maintenant occupé », « méprise 404, adolescent unique », « méprise enfermé du barman », « vous-même ne pouvez encore échanger ces circonstance car la naissance de fin de validation des vœux est dépassée. »





Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Calvaire d’une blessure au jointure grossier, Chancel Mbemba (OM) abri frontispice à Lille

l’Tribunal nationale française se penche sur les dangers des «polluants éternels»