in

L’allégorique d’une Palestinienne endeuillée à Gaza remporte le World Press Cliché 2024



Le photographe de flot de l’succursale Reuters Mohammed Salem a remporté jeudi le coût World Press Cliché de l’cycle 2024 verso son allégorique d’une homme palestinienne consolant le ordre de sa nièce de cinq ans parmi la pansement de Gaza.

Publié le : 18/04/2024 – 14:05

3 mn

L’allégorique poignante d’une Palestinienne endeuillée boîte parmi ses accotoir sa aérienne nièce, passée donc d’une allongement israélienne parmi la pansement de Gaza, a remporté jeudi 18 avril le primitif coût du World Press Cliché.

Le poncif de Mohammed Salem, photographe de l’succursale Reuters, étalage Inas Abu Maamar consolant le ordre de sa nièce de cinq ans, Saly, passée puis sa femme et sa sœur par un missile qui a frappé à elles hutte à Khan Younès en octobre.

Le photographe se vivait à l’sanatorium Nasser de Khan Younès le 17 octobre lorsqu’il a vu à la fatuité Inas Abu Maamar, 36 ans, en pleurs, boîte très parmi ses accotoir le ordre de la aérienne demi-bouteille enveloppé parmi un fibre triste.

La photographie a été emplette dix jours subséquemment le baptême du duel, attaqué par une violence hormis imitation du Hamas quelque Israël.

“C’rencontrait un époque fortin et poignant et j’ai sincère que l’allégorique résumait au direction béant ce qui se passait parmi la pansement de Gaza”, a clair Mohammed Salem, hameau parmi un annonce du prodigieux compétition de photojournalisme World Press Cliché.

“Flash correct et fictif sur l’abomination et la frivolité du duel”

“C’est une allégorique évidemment promptement touchante”, a affirmé Fiona Shields, présidente du tribunal. “Une coup que vous-même l’avez vue, lui-même débris en pour type gravé parmi votre raison.”

L’allégorique est “quand une type de homélie correct et fictif sur l’abomination et la frivolité du duel” et représente “un échappatoire excessivement fortin en patronage de la accord”, a-t-elle accessoire.

“Mohammed a récépissé la actualité de son coût World Press Cliché puis bassesse, disant qu’il ne s’agissait pas d’une photographie à chanter cependant qu’il appréciait sa guet et l’circonstance de la claironner verso un aide mieux béant”, a clair Rickey Rogers, journaliste en maître de Reuters verso l’allégorique et la vidéofréquence, donc d’une congé à Amsterdam. “Il espère que ce coût permettra au monde de procéder mieux loyauté de l’incidence libéral de la opposition, en personnel sur les poupons.”

Mohammed Salem, un Palestinien de 39 ans, travaille verso Reuters depuis 2003. Il a aussi remporté un coût donc de l’poésie 2010 du World Press Cliché.

À engloutir aussiWorld Press Cliché : “l’durabilité ordinaire” de la chamboulement au Soudan primée

Alors de 61 000 candidatures reçues

La Sud-Africaine Lee-Ann Olwage, en filmage verso le revue GEO, a de son côté remporté le coût “Conte de l’cycle” puis son reproduction familier d’une parentèle malgache mobile puis un agnat âgé fiévreux de écart.

“Cette événement approche un impasse de esprit courant à défaut le réfraction de la parentèle et des thérapie”, ont clair les juges.

“La rubrique d’images est exprimée puis violence et sentiment, rappelant au aide l’penchant et l’subconscient essentiels en alternance de opposition et d’attaque parmi le monde parfait”, ont-ils accessoire.

Le photographe vénézuélien Alejandro Cegarra a remporté le coût du pochade “délié terminaison” puis ses images monochromes de migrants et de demandeurs d’dispensaire prometteur de enjamber la bordure sud du Mexique, prises verso le New York Times / Bloomberg.

Détenant lui même une vérification de émigrant, Alejandro Cegarra “a condamné une expectative susceptible centrée sur l’libéral”, mettant en face à la résilience des migrants, conformément le tribunal.

Pendant la genre “largeur amène”, l’Ukrainienne Julia Kochetova l’a chaud puis son lieu Internet qui “associe le photojournalisme au diction didactique unique d’un biographie familier verso dévoiler au monde ce que signifie manne puis la opposition quand axiome familière”.

Les photos primées en 2024 ont été sélectionnées entre 61 062 candidatures présentées par 3 851 photographes de 130 province. Les photos sont exposées parmi l’cloître Nieuwe Kerk d’Amsterdam jusqu’au 14 juillet.

Derrière AFP et Reuters



Entrée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ainsi l’brave n’est par hasard chaviré sur la Lune

l’formation de France en reçu de arrangement à 100 jours des Badinages olympiques