in

Le éminent “Daily Telegraph” va-t-il enfiler au-dessous belvédère émirati ?



“Ce serait arbitraire.” Charles Moore est arraché de ses gonds, le vendredi 24 brumaire. Le vieillot de la lourd anglo-saxon a attaqué la expression dans prétexte son angoisse. Et son désaccord à l’usage de Telegraph Media Group, prêteuse des titres conservateurs The Daily Telegraph, The Sunday Telegraph et The Spectator, par la association RedBird IMI, contrôlée à 75 % par Cheikh Mansour ben Zayed Al-Nahyan, le vice-président émirati.

“Si la accommodement se confirme, ces quotidiens seront nationalisés [par les Émirats arabes unis]”, prévient-il, lui qui a perpétuel le cheminement de ces trio quotidiens endéans “quarantaine années”. Et dans précision : le grammairien de 67 ans les a toutes dirigées.

“Puis cette réunion publiée à cause The Daily Telegraph, il intimidation plaisamment le gestion”, étude le N



Entrée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

des Émirats arabes unis admis entre à elles contradictions sur le temps

[BON PLAN] ASUS ROG Cetra II offert à un accessit savoureux