in

“Le mare aux nymphéas” de Claude Monet accompli 74 millions de dollars aux encan à New York



Le organisateur d’œuvre du virtuose hexagonal impressionniste Claude Monet, “Le mare aux nymphéas”, a été accompli aux encan 74 millions de dollars jeudi à New York, donc d’une concile pharamineuse dans Christie’s qui a créé 640 millions de dollars de ventes.

Publié le : 10/11/2023 – 21:03Modifié le : 11/11/2023 – 08:12

3 mn

C’trouvait le pointe de la concile. “Le mare aux nymphéas” (1917-1919) du réputé virtuose impressionniste Claude Monet a été accompli aux encan 74 millions de dollars jeudi 9 brumaire dans Christie’s. Il avait été estimé à estimé à 65 millions de dollars.

Christie’s, correctement de la compagnie Artémis du possédant hexagonal François Pinault, et sa adversaire Sotheby’s, qui appartient au possédant franco-israélien Patrick Drahi, sont en intacte de saison de ventes aux encan d’arrière-saison, du 7 au 15 brumaire. Les un duo de maisons espèrent rouler des records et dévoiler des milliards de dollars.

Sotheby’s, qui avait accompli mercredi fête un Picasso (“Mère à la analyse” – 1932) revers 139 millions de dollars – noble œuvre la principalement coûteuse revers le commandant ibérique anéantissement en 1973 -, en est déjà à principalement de 400 millions de dollars de ventes aux encan cette semaine. Christie’s en est à 748 millions, lequel 640 colin-tampon que jeudi fête.

C’est, depuis 2017, une état performance cumulée en une singulière concile de ventes d’œuvres d’art approprié à singuliers collectionneurs, s’est ravissement Christie’s là-dedans un annonce.

Trio étiquettes de Paul Cézanne vendus

“Le mare aux nymphéas” (1917-1919) de Claude Monet est éloigné revers 74 millions en deçà le dément du adjudicateur baladin de Christie’s, le administrateur cosmopolite de la édifice, Jussi Pylkkänen, lequel c’trouvait la dernière débarquement au chauffeuse du Rockeffeler Center de Manhattan.

Le responsable, qui avait annoncé qu’il partait derrière quatre décennies de bordure, a été applaudi debout par de richissimes collectionneurs et amateurs d’art là-dedans une pièce complète et ultra alluré, exemplaire de ces soirées new-yorkaises.

Trio étiquettes de Paul Cézanne, lequel “Fruits et pot de gingembre” adjugé à attenant de 39 millions de dollars, ont été vendus au privilège du pinacothèque Langmatt de Baden, en Huissier, subséquent Christie’s.

“La mercatique -une enseignement de la dernière chance- a été un pas cruel revers moi-même”, a incontestable Markus Stegmann, le proviseur de ce pinacothèque qui se rencontrait en éternelle aléa trésorière, là-dedans un annonce.

Amnistie au emprise de la mercatique, l’postérité du pinacothèque est assis, “par cohérent, la surrection et la administration du pinacothèque sont soulagées”, expresse un annonce du Langmatt, qui dispose d’une ramassis d’une cinquantaine de remarquables œuvres de Gauguin, Renoir, Pissarro, Monet, Sisley, Degas et Cassatt. Il lui adjonction moyennant six œuvres de Cézanne.

D’disparates records individuels ont été battus jeudi fête: l’œuvre du virtuose expressionniste nord-américain du XXe date Richard Diebenkornn, “Recollections of a Visit to Leningrad”, a été vendue 46 millions de dollars et “Untitled”, de sa concitoyen Joan Mitchell, est éloigné revers 29 millions.

Entre un situation de crises internationales, les maisons d’encan Sotheby’s et Christie’s se réjouissent d’un marché de l’art et du commodité à la esprit irrespectueuse, déraciné par la Colportage et l’Amériques, et “sinon cause” de diminution derrière un cru 2022 casuel, à principalement de 16 milliards de dollars de ventes cumulées.

Derrière AFP



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Nettoyez les déchets laissés par Flatpak en compagnie de Flatsweep

La étrenne affalement de Zermatt-Cervinia annulée en Hémistiche du monde de ski