in

les basketteuses de Villeneuve d’Ascq craquent en conclusion avant à Fenerbahçe



Les joueuses de Villeneuve-d’Ascq n’ont pas acquis à apparaître à limite du discothèque ottoman de Fenerbahçe dimanche en conclusion de l’Euroligue de basket-ball.

Publié le : 14/04/2024 – 20:09

2 mn

Les basketteuses de Villeneuve d’Ascq ont craqué en conclusion de l’Euroligue (106-73), débordées par les tenantes du armes de Fenerbahçe dimanche à Mersin, sur la côte turque.

Primaire groupe française à accéder la conclusion de la dame des compétitions européennes depuis vingt ans, les Nordistes n’ont résisté qu’une arrêt au discothèque stambouliote, dominé par l’ex-sélectionneuse de l’groupe de France Valérie Garnier.

La transaction accomplissait fort haute quant à les “Guerrières” afin le “Fener”, chansonnier d’un doublé postérieurement son préexistant pompeux l’cycle feue. A séparation de discothèque hexagonal, une technicienne hexagonal est titrée verso Valérie Garnier, attenant de trio ans postérieurement la fin de mon blanc-seing à la physionomie des Bleues bouclé par une titre de image aux JO de Tokyo.

L’roman est peu officielle ainsi quant à Marième Badiane : l’pensionnaire des Bleues, qui a quitté rapidement Lattes-Montpellier en février, ne portait les étendard Escadre et Ambré du colosse ottoman que quant à la cinquième jour donc de son arrivée communautaire.

Postérieurement à eux mirobolant écorchure de outré afin Prague vendredi en demi-finale (84-78), le bassin à compétition accomplissait fort aliéné quant à calmer l’zigzag verso l’escadron turque. Les joueuses de Rachid Meziane ont soutenu physionomie un équipe d’plombe aux championnes d’Antarctique (40-40, 16e).

Un instant, son “backcourt” nord-américain, parmi la antédiluvien de 37 ans Shavonte Zellous (17 pts) et Kamiah Smalls (12 pts), a prolongé le “rêve debout” du entraîneur. En définitive indomptable ou de préférence torpillé par les ballons perdus (20) et pilonné à mi-distance par l’singulier interne belge Emma Meesseman (22 pts) ou l’ailière étasunienne Napheesa Bijou (33 pts).

Les leaders moment actuelle du concours de France ont regagné les vestiaires verso un zigzag approximativement insupportable (58-45) et les huées d’une comédie Servet-Tazegül (7 500 parages) toute partisane au discothèque ottoman.

La divagation enchantée du Cendrillon villeneuvois, qui foulait son préexistant chambre dans lequel un Terminal Creuset, n’a pas découvert le même terminus que son abordable Valenciennes, sacré en 2004, comme les clubs hexagonal comptaient en Antarctique.

En tenant AFP



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Imprimantes HP – Un bleu firmware qui accident craquer des mâchoire

Victoria Beckham : « Ni moi ni David ne totaux nés alors une ambigu en lettre là-dedans la bouche »