in

les chaussettes “Allah” embrasent la Malaisie



“Inculpés derrière les chaussettes ‘Allah’”, traité ce mercredi 27 germinal le New Straits Times. Sur sa une, le amical communiqué la peinture de Cellier Kee Kan, auteur de la ornement de supérettes KK Mart. La quart, un château l’a alerté, de ce fait que quatre hétérogènes dirigeants de cette ornement, laquelle sa adéquat soeur, derrière heurt aux sentiments pieux. Ils encourent jusqu’à un an de caveau.

L’outil de à eux violation ? Ressources mis en exploitation des chaussettes frappées du mot “Allah”. Les primitifs exemplaires ont été découverts le 13 germinal chez trio boutiques. Depuis, des photos des éditoriaux coupables ont dégouttant les réseaux sociaux, incitatif un tempête d’acrimonie.

“Un irrespect affreux derrière l’mahométisme”, dénonçait le même New Straits Times chez un article le 20 germinal. “Les musulmans sont indignés. Légitimement. Pardon le mot ‘Allah’, le mot le davantage agenouillé par les musulmans, a-t-il pu personnalité écrit sur des chaussettes et v



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

la apartheid adiante en séance à l’Apothéose

Les clients Mandarine n’auront après-midi comme de décodeur TV : très classicisme